Mes cheveux, en mieux!

Mes cheveux, en mieux!

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Marc-Antoine Charlebois

Notre chevelure n’est pas tout à fait comme on le souhaiterait? Pas grave, on mise sur ces «baguettes magiques» d’experts pour réaliser nos rêves!

Des mèches parfaitement lisses, un volume amplifié, une couleur éclatante ou des longueurs en santé: les soins, produits et traitements, plus perfectionnés que jamais, permettent de se rapprocher de sa chevelure idéale. Des formules novatrices aux cures spécifiques, en passant par des techniques de coiffage précises et des astuces de pro, nous disposons désormais d’une multitude de «baguettes magiques» pour exaucer tous nos désirs capillaires.

 

Je veux des cheveux moins endommagés

 

Les bons soins

On priorise les shampooings et les revitalisants hydratants qui renforcent les cheveux et les nourrissent de protéines. Certains traitements novateurs réparent également les liaisons capillaires, qu’on les utilise une fois par semaine ou ponctuellement, pour booster la santé de notre chevelure.

Au quotidien

Si nos cheveux s’endommagent facilement, Alexia Baillargeon, maquilleuse-coiffeuse professionnelle et propriétaire du salon de beauté Au Studio, à Montréal. recommande de les faire couper toutes les cinq ou six semaines, même de seulement quelques millimètres. «On réduit aussi l’utilisation des outils chauffants et on évite de les brosser trop brusquement», renchérit Melissa Tedeschi, directrice de l’éducation nationale chez Kérastase. Les élastiques risquent également d’endommager nos cheveux, surtout lorsqu’on les attache très serrés; les chouchous sont plus doux. Avant de se coucher, on peut appliquer un soin hydratant sur nos longueurs et nos pointes pour une dose supplémentaire d’hydratation, tandis qu’une taie d’oreiller en soie limitera les cassures.

 

Produits suggérés: 

Shampooing réparateur Sunflower Oil Blend, d’Aveeno Hair Care (12,99 $).

Après-shampooing Résilience Hair Alchemy, d’Oribe (65 $).

Masque 60 secondes Bond Pro, de Goldwell Dualsenses (21 $).

Spray multibénéfices No.Breaker, de Sebastian (36,99 $).

Huile-en-sérum jeunesse cuir chevelu et cheveux Abeille Royale, de Guerlain (194 $).

 

Je veux du volume

 

Les bons soins

On mise sur un shampooing et un revitalisant volumisants, c’est-à-dire qui n’alourdiront pas nos cheveux. «Il est important de ne pas appliquer de revitalisant à la racine des cheveux pour éviter tout effet de lourdeur», met en lumière Melissa Tedeschi.

Au sortir de la douche

On applique une mousse ou un spray volumisant sur cheveux mouillés, en priorisant les produits dotés d’un embout pour les appliquer facilement à la racine. «Utiliser un amplificateur de racines avant le brushing nous aidera à obtenir beaucoup plus de volume et à faire décoller la racine», explique Alexia Baillargeon.

Pour le coiffage

On commence par sécher nos cheveux jusqu’à ce qu’ils soient secs à environ 85 %, «pour enlever le plus d’humidité possible», poursuit Alexia Baillargeon. À l’aide d’une brosse ronde de 1 po ou 1 1/2 po de diamètre, on les sèche ensuite par sections en les soulevant à la racine — et non en les brossant vers le bas, ce qui risquerait plutôt de les aplatir.

 

Produits suggérés: 

Shampooing volume à la fleur de fruit de la passion et au pamplemousse, de Herbal Essence (7,99 $).

Revitalisant Extra Volume + Biotin & Collagen, d’OGX (8,99 $).

Sérum cheveux épaississant aux peptides, de The Inkey List (14,99 $).

Soin épaississant quotidien 3D, d’Amika (50 $).

 

Je veux des cheveux lisses

 

Les bons soins

On se procure un shampooing et un revitalisant hydratants. À rechercher aussi sur les labels de produits: les mentions «antifrisottis » ou «lissant». «Ces soins visent à refermer les cuticules et à donner un effet brillant aux cheveux», révèle Alexia Baillargeon.

Au sortir de la douche

Une crème sans rinçage appliquée sur toute la chevelure aidera à l’hydrater et à faciliter le coiffage, en plus de faire durer notre mise en plis plus longtemps.

Pour le coiffage

«Il faut sécher ses cheveux vers le bas à l’aide d’une brosse pour contrôler les frisottis», prescrit Melissa Tedeschi. Ensuite, on applique un protecteur thermique pour limiter les dommages des outils chauffants sur nos cheveux. On peut opter pour un spray séparé ou pour une crème sans rinçage avec protection intégrée. Puis on passe les cheveux au fer plat en procédant par sections. L’experte recommande le Steampod de L’Oréal Professionnel, un fer plat novateur qui utilise une technologie à base de vapeur pour «contrôler les frisottis et créer une finition lisse».

En salon

Si on désire un effet lisse beaucoup plus durable, on peut avoir recours au botox capillaire ou au lissage brésilien en salon. «Tous deux détendent les boucles et rendent le coiffage 50 à 75 % plus rapide, selon notre type de cheveux», confirme Alexia Baillargeon, qui aime utiliser les produits AnS Brasil. Bien que similaires, ces traitements ne travaillent pas à la même intensité. Moins intense, le botox capillaire dure de deux à quatre mois, tandis que le lissage brésilien, plus puissant, est à refaire tous les trois à six mois.

 

Produits suggérés: 

Crème-BB lisse Pure, de Keratinworks (35 $).

Protecteur thermique Heat Protector, de Sun Bum (19,99 $).

Sérum pour les cheveux Gloss.ME, de DesignME (31 $).

 

Je veux des boucles bien définies

 

Les bons soins

«Mieux vaut utiliser des produits très nourrissants et concentrés, car les cheveux bouclés ont tendance à être plus secs», observe Melissa Tedeschi. L’hydratation est d’ailleurs l’une des clés pour avoir de belles boucles! Après avoir appliqué notre revitalisant, on démêle nos cheveux à l’aide d’un peigne à dents larges, avant de bien rincer.

Au sortir de la douche

On applique une crème sans rinçage sur cheveux humides pour limiter les frisottis et un gel avec un peu de tenue pour créer un joli rebond et de la définition.

Pour le coiffage

L’idéal est de laisser les cheveux sécher à l’air libre, mais on peut utiliser un séchoir muni d’un diffuseur pour gagner du temps. «L’autre avantage du diffuseur est qu’il permet de travailler le volume au niveau de la racine», signale Alexia Baillargeon. Si on laisse sécher nos cheveux naturellement, on passe un peu nos doigts près de la racine pour la regonfler. Si on travaille au diffuseur, on fait toutefois attention de ne pas changer de section de cheveux trop rapidement, ce qui risquerait de séparer nos bouclettes. Et attention: on ne démêle plus les cheveux à ce stade si on veut des boucles définies! «On termine avec une huile nourrissante sur les pointes», recommande Melissa Tedeschi.

En salon

Si nos cheveux frisent plus à certains endroits que d’autres, on peut miser sur une permanente pour égaliser le tout. «Par contre, on s’assure de confier la tâche à un professionnel en la matière, car le traitement peut s’avérer asséchant pour les cheveux», met en garde Alexia Baillargeon.

 

Produits suggérés: 

Revitalisant sans rinçage Dose de protéines, de MooGoo (17,99 $).

Crème modelage des boucles, de Moroccanoil (38 $).

Sèche-cheveux Supersonic avec diffuseur, de Dyson (499,99 $, quatre autres accessoires inclus).

Fixatif texturisant au sel pour ondulations naturelles, de Pantene (4,99 $).

 

Je veux des cheveux moins gras

 

Les bons soins

On applique un traitement pour le cuir chevelu une fois par semaine avant le lavage: argiles, élixirs aux huiles essentielles ou solutions aux acides exfoliants (comme l’acide glycolique et salicylique). On se procure un shampooing et un revitalisant adaptés aux cheveux gras, avec des ingrédients clarifiants ou exfoliants pour déloger du cuir chevelu les impuretés et les accumulations de résidus et de sébum. «On n’applique pas de revitalisant trop près des racines et on veille à bien rincer nos soins», précise Melissa Tedeschi.

Au quotidien

On évite de toucher nos cheveux trop souvent pour limiter le transfert des huiles présentes sur nos mains. On s’assure aussi de laver nos cheveux régulièrement. «Pour une occasion spéciale, on peut se servir d’un shampooing sec pour absorber l’excédent d’huile», conseille Alexia Baillargeon. À noter que les shampooings secs ne devraient pas être utilisés sur une base quotidienne, sous peine d’engorger le cuir chevelu.

 

Produits suggérés: 

Argile purifiante pré-shampooing Elements, de Wella (23 $).

Shampooing Deep Clean, de Tresemmé (6,49 $).

Shampooing sec séboréducteur à l’ortie, de Klorane (15,99 $).

 

Je veux éliminer mes frisottis

 

Les bons soins

Pour limiter les frisottis, Melissa Tedeschi suggère d’utiliser un shampooing et un après-shampooing concentrés, à la texture crémeuse. Les mentions à rechercher? «Hydratant», «nourrissant» et «antifrisottis».

Au sortir de la douche

Plutôt que de frotter nos cheveux, on les presse doucement avec la serviette. «Et on applique toujours une crème sans rinçage sur les cheveux mouillés avant de les sécher.»

Pour le coiffage

On sèche nos cheveux en les brossant, afin d’«avoir plus de contrôle et éviter qu’ils ne soient indisciplinés, poursuit l’experte. Puis on termine avec un sérum ou une huile en finition pour sceller les cuticules.»

Au quotidien

On mise sur la douceur: «On utilise un peigne plutôt qu’une brosse pour le démêlage, on s’offre une taie d’oreiller en soie, qui limitera la friction, et on tente d’éviter que nos cheveux ne se prennent dans nos vêtements ou sous la bandoulière de notre sac à main», suggère Alexia Baillargeon.

En salon

Le botox capillaire ou le lissage brésilien peuvent ici aussi nous prêter main-forte pour réduire grandement les frisottis.

 

Produits suggérés: 

Shampooing Contrôle des frisottis toute la journée papaye et néroli, de SheaMoisture (13,99 $).

Revitalisant protecteur anti-frisottis Ultralight Smooth, de Nexxus (14,99 $).

Traitement Nutrition, de The Hair Routine (40 $).

Soin retouche anti-frisottis Phytodefrisant, de Phyto (30 $).

 

Je veux une couleur éclatante

 

Les bons soins

Si on a les cheveux colorés, il est primordial d’utiliser des soins conçus pour protéger notre couleur. Par exemple, «les produits dotés d’une technologie aux acides permettent de refermer les cuticules et d’éviter que la couleur ne fonde facilement», signale Melissa Tedeschi. Certains revitalisants avec pigments de couleur s’utilisent entre nos colorations. Par contre, il est important de demander conseil à notre coiffeur pour trouver la nuance adaptée à notre coloration. Nos cheveux sont blancs? On recherche un shampooing spécifique, souvent plus gris que bleuté (cette dernière nuance étant plus adaptée aux blonds).

Au sortir de la douche

On s’arme d’un protecteur thermique si on utilise un séchoir ou des outils chauffants.

Au quotidien

On tente de réduire les lavages le plus possible. «Une fois par semaine est la fréquence idéale pour éviter que la couleur ne glisse, poursuit l’experte. L’eau est l’ennemie des cheveux colorés.» Pour les cheveux blancs, Alexia Baillargeon recommande, quant à elle, de faire attention à la couleur des produits coiffants (sérums ou huiles): «On recherche des formules blanches ou translucides, car utiliser un soin foncé risquerait de jaunir notre blanc si on s’en sert au quotidien.» On s’assure aussi que notre fer plat ou à friser soit propre, car un résidu de produit pourrait tacher nos longueurs.

En salon

Pour les cheveux blancs aux reflets jaunâtres, on peut faire «un shampooing américain, c’est-à-dire une légère décoloration pour enlever le pigment», propose la coiffeuse-maquilleuse. Ce petit «sablage» des cheveux les aide à retrouver une couleur plus uniforme.

 

Produits suggérés: 

Shampooing professionnel neutralisateur et raviveur d’éclat pour cheveux gris et blancs Silver, de L’Oréal Professionnel (27,95 $).

Revitalisant couleur pigmentant ColorBalm, de Biolage (33,50 $).

Masque Chroma Filler Chroma Absolu, de Kérastase (74 $).

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

Le bel âge, c’est nous!

Vidéos