Peau, ongles, cheveux: nos conseils pour intégrer les suppléments

Peau, ongles, cheveux: nos conseils pour intégrer les suppléments

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Marc-Antoine Charlebois

Les nutricosmétiques visant à améliorer peau, ongles et cheveux gagnent en popularité. On en trouve maintenant pour toutes sortes de problématiques ciblées. À la découverte de ces produits de beauté à ingérer!

Plusieurs facteurs peuvent affecter notre santé ainsi que l’apparence de notre peau, de nos cheveux et de nos ongles: notre génétique, notre environnement, nos habitudes de vie et la façon dont on en prend soin, notamment. Sans surprise, l’alimentation a un rôle à jouer. «Bien manger est important, établit le Dr Jean-François Tremblay, dermatologue et directeur médical de MédIME. Si on manque de vitamines, de minéraux, d’acides aminés ou d’acides gras essentiels, nos fonctions vitales sont compromises et tous nos organes – y compris notre peau – risquent de mal fonctionner.»

On veut fournir à notre corps tout ce dont il a besoin, mais notre alimentation n’est peut-être pas toujours parfaitement équilibrée. C’est pourquoi certaines personnes peuvent se tourner vers les suppléments, dont un nombre croissant vise à favoriser la beauté de la peau, des ongles et des cheveux.

 

D’où ça vient?

Savoir qu’une carence en certaines substances dans le corps peut être néfaste n’est pas nouveau. «À l’époque de la colonie, on savait que si on manquait de quelque chose qu’on appelle aujourd’hui la vitamine C, on souffrait du scorbut, les gencives saignaient, on perdait ses dents et on mourait», donne en exemple le Dr Tremblay. À cette époque, il était évidemment question de survie – et non d’embellir sa peau ou de renforcer ses ongles! Et même si les suppléments alimentaires ne datent pas d’hier, ceux axés davantage sur la beauté sont plus récents.

«La mode des suppléments beauté a pris son essor grâce à des personnalités connues comme l’actrice Gwyneth Paltrow, qui a développé sa marque Goop en 2008 et a été la première à vraiment mettre l’accent sur ces derniers», estime Robert Rose, un des cofondateurs de la marque québécoise de vitamines gélifiées Senzo. Des vedettes comme les Kardashian, des réseaux sociaux comme Instagram et TikTok et le bouche-à-oreille auraient ensuite fait grandir la tendance au point qu’on voit désormais une multitude de formules visant à rehausser l’apparence de la peau, des ongles et des cheveux à la pharmacie et dans les magasins de produits naturels.

 

C’est pour moi?

«La vie étant ce qu’elle est – stressante, exigeante –, on ne prend pas toujours le temps de bien manger et on vit énormément de stress et d’anxiété, met en contexte Annie Tétreault, naturopathe agréée et gérante de boutique chez Rachelle Béry. Les suppléments peuvent travailler à ramener un équilibre, nous soutenir et nous fournir des nutriments favorisant un bien-être optimal.» Au fil des ans, notre corps peut aussi éprouver plus de difficulté à absorber les nutriments, les vitamines et les minéraux et à bien les utiliser.

«De plus en plus d’études montrent également qu’on est plus fragile aux effets oxydatifs des UV, de la pollution et de l’environnement, car notre corps est moins en mesure de combattre les stress externes», affirme le Dr Tremblay. Certains suppléments pourraient donc aider à maintenir nos fonctions vitales et à «prévenir les effets du vieillissement sur la peau».

Les nutricosmétiques soutiennent en outre une routine de soins de la peau ou des cheveux topiques chez «les personnes qui recherchent un complément qui travaille de l’intérieur», avance Marion Verschaeve, également cofondatrice de Senzo. En effet, même en ayant une alimentation généralement équilibrée, il se peut qu’on n’arrive pas à aller chercher tous les nutriments dont on a besoin parce qu’on a des intolérances, qu’on ne mange pas certains aliments ou que le volume de nourriture requis pour en obtenir une quantité suffisante n’est pas pratique.

«Dépendant de ses habitudes alimentaires, c’est facilement envisageable qu’une personne n’ait pas tous ses apports en oligo-éléments, vitamines et minéraux essentiels chaque jour», constate le Dr Tremblay. Selon lui, prendre une multivitamine qui comble ces carences peut s’avérer sensé.

 

L’embarras du choix

L’efficacité des suppléments beauté est-elle prouvée? Et sont-ils sécuritaires? Bien qu’il ne soit pas toujours évident de trouver des études portant sur un produit précis, chaque ingrédient présent dans un supplément doit être approuvé par Santé Canada pour pouvoir être vendu ici, et il en va de même pour les allégations qui y sont rattachées. «Cela veut dire que des études prouvent, par exemple, que la vitamine C aide à renforcer les cheveux, à donner une peau plus saine et à avoir des ongles plus durs», éclaircit Marion Verschaeve.

Le collagène, substance que notre corps produit de moins en moins avec l’âge et qui contribue entre autres à maintenir la densité de la peau, est l’une des composantes populaires des suppléments beauté. Ces derniers comportent aussi souvent d’autres vitamines et minéraux qui aideraient à stimuler la production de collagène dans le corps. Le fonctionnement exact et les effets de certains ingrédients n’ont pas nécessairement été testés de manière exhaustive sur les humains, mais plusieurs semblent remarquer des résultats positifs, qui, naturellement, varient d’un individu à l’autre.

En magasin ou en pharmacie, on remarque différents types de nutricosmétiques: les poudres, les capsules, les gélules, les liquides et les gélifiés, qui ressemblent à des jujubes. De plus en plus populaires, les gélifiés existaient déjà depuis un moment dans la catégorie des multivitamines pour enfants. Leur avantage? «Ils sont agréables et simples à consommer», résume Robert Rose, dont les gélifiés contiennent en plus des microbilles d’ingrédients actifs à libération prolongée. Certains suppléments misent sur un seul ingrédient, mais ceux qui ciblent la beauté offrent la plupart du temps une combinaison de plusieurs vitamines et minéraux.

 

Du sur-mesure

Si on a envie d’essayer, il est primordial que notre expérience soit personnalisée. «Presque tous les minéraux, vitamines et suppléments alimentaires ont une posologie, c’est-à-dire un dosage quotidien recommandé au-delà duquel il y a risque d’effets secondaires et de toxicité», met en garde le Dr Tremblay. De plus, il faut tenir compte des interactions potentielles entre certains médicaments et suppléments.

Par exemple, même si les oméga-3 ont des effets bénéfiques au niveau de l’inflammation et de la réparation des tissus, ils peuvent aussi avoir un effet anticoagulant lorsque pris en grande quantité. Et si on suit une médication anticoagulante, «l’effet des deux combinés peut devenir problématique». Il en va de même avec certains minéraux et vitamines filtrés par les reins ou pouvant s’accumuler dans le foie.

Avant de se lancer dans la prise de suppléments, il est donc essentiel de demander conseil à un professionnel de la santé, qui saura nous aiguiller en tenant compte de notre alimentation, de nos objectifs, de notre condition médicale et des médicaments déjà prescrits.

 

Ingrédients intéressants

Nos experts nous donnent un aperçu des ingrédients les plus bénéfiques des nutricosmétiques.

✓ Le collagène

Selon Annie Tétreault, le collagène est très en demande depuis quelques années. «Les gens semblent l’apprécier et remarquer des différences.» Dans les suppléments, cette protéine animale (bovine ou marine) se trouve sous forme hydrolysée, c’est-à-dire en peptides de collagène qui aideraient à améliorer l’élasticité et l’hydratation de la peau.

Produits suggérés:

Collagène marin à la noix de coco, d’Aura Inner Beauty (68 $, liquide).

Poudre de collagène pour la beauté et les os Powderful Collagen, de Good Goddess (52 $).

Poudre de collagène, de Life Brand (20,99 $).

Complexe de beauté cheveux, peau et ongles Collagen Key, de Monat (85 $, poudre).

✓ Les oméga-3

Les oméga-3 «font en sorte que nos membranes cellulaires soient plus en santé et travaillent au niveau de l’hydratation de la peau et des muqueuses en général», révèle la naturopathe. Ces acides gras, qui auraient aussi un effet anti-inflammatoire, se trouvent dans les poissons gras comme les anchois, les sardines, le maquereau et un peu dans les noix de Grenoble et les graines ou l’huile de lin. «Quand ils sont sous forme de suppléments d’oméga-3 de poisson ou bien d’algues pour les véganes, le corps les assimile bien et en plus grande quantité.»

✓ La vitamine C

La vitamine C, qu’on connaît bien pour ses vertus antioxydantes et éclaircissantes dans les soins de la peau topiques, joue aussi un rôle important à l’interne. «Sans vitamine C, notre corps ne fabrique pas adéquatement le collagène», explique le Dr Tremblay. Son atout majeur: sa valeur antioxydante. «La vitamine C est probablement l’un des antioxydants les plus puissants dont on dispose pour combattre, entre autres, les effets des rayons UV et les radicaux libres.»

Produits suggérés:

Formule collagène, de Functionalab (49 $, gélules).

Collagène marin, de Neocell (33,99 $, capsules).

Complexe collagène, hyaluronique et vitamine C Précision, d’Abio Cosmetic (69,99 $, sachets de gel liquide).

Collagène marin + cofacteurs, saveur noix de coco, de Bend Beauty (52 $, poudre).

✓ La vitamine E

La vitamine E, un autre antioxydant, aiderait à «conférer un aspect hydraté et lisse à la peau, tout en nourrissant les ongles et les cheveux», selon Marion Verschaeve et Robert Rose. La vitamine E agirait au niveau des molécules de gras et de la membrane cellulaire, pour maintenir leur élasticité. «Elle travaillera au niveau antioxydant et de l’hydratation, alors que la vitamine C agira comme antioxydant et sur la synthèse de collagène», précise Annie Tétreault.

✓ La biotine

La biotine, une forme de vitamine B se trouvant dans les aliments comme les œufs et le lait, possède un rôle important au niveau de la métabolisation des protéines nécessaires à la production des cellules de la peau, des cheveux et des ongles. D’où sa présence dans bon nombre de suppléments beauté.

Produits suggérés:

Glamour cheveux peau ongles, de Senzo (29,99 $, gélifiés).

Complément alimentaire force croissance volume Phytophanère, de Phyto Paris (79 $, capsules).

Beauté indéniable biotine, kératine, vitamines C et E, d’OLLY (23,99 $, gélifiés).

Extra fort cheveux, peau et ongles, de Nature’s Bounty (17,99 $, gélifiés).

✓ Le zinc

Ici aussi, on a affaire à un minéral intéressant pour la croissance des cheveux. «Il aide la production de kératine, soit la fibre des cheveux», clarifie Annie Tétreault. Sans compter ses bienfaits potentiels pour la peau: il aurait des propriétés anti-inflammatoires susceptibles d’aider à réduire les lésions associées à l’acné.

✓ L’acide hyaluronique

Autre ingrédient phare de nos petits pots, l’acide hyaluronique se prend également sous forme orale. Son objectif: l’hydratation! Dans nos suppléments, il repulperait la peau et lisserait les ridules au passage. «Il peut aussi aider à synthétiser le collagène et au niveau de la brillance des cheveux, car on est mieux hydraté», illustre Annie Tétreault.

 

Après combien de temps?

Les effets commenceront à se voir dans un délai qui dépend d’une variété de facteurs, à savoir «d’où l’on part et de l’individu», résume Annie Tétreault. Notre niveau de carence (si on en a une), le dosage, la composition et la qualité du produit, ainsi que notre capacité d’absorption, peuvent faire varier la réponse de quelques semaines à plusieurs mois.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Poupou et nous

Vidéos