Je me crée un espace de vie paisible

Je me crée un espace de vie paisible

Par Ève Martel

Crédit photo: Laurence Labat

En accordant une place plus importante au calme et en éliminant les éléments perturbateurs dans notre environnement, on arrive à respirer par le nez. Et ça, ça fait du bien!

Quand je pense au concept d’une vie paisible, deux choses me viennent en tête: comment je me sens chez moi et mon état d’esprit. Les deux sont en fait intimement liés. Apprendre à les harmoniser nous aide à profiter d’un quotidien doux et heureux. Notre maison est notre refuge, une extension de qui on est. Son état aura un impact sur notre humeur, sur nos relations avec les autres et sur notre capacité à envisager chaque jour avec entrain et positivisme. Voici mes trucs pour nous composer des jours joyeux chez nous.

 

Désencombrer, désencombrer, désencombrer!

Une maison ou un appartement bien rangé est un bon départ pour se sentir en paix. Après tout, il s’agit de notre tanière, un lieu de confort et de sécurité. Toutefois, on ne réalise pas toujours à quel point les objets inutiles peuvent l’encombrer.

Désencombrer notre intérieur permet de récupérer l’espace perdu… et de diminuer notre niveau de stress! Les projets jamais terminés, les vêtements devenus trop petits, les bibelots hérités d’un être cher, précieux à ses yeux, mais sans signification pour nous…

Fixons-nous comme objectif de nous entourer d’objets qui nous font sourire, nous réconfortent ou nous sont utiles. Donnons-nous la permission de nous libérer des voleurs d’espace, remplis d’énergie négative. Bien vite, le flot de notre lieu de vie sera rééquilibré!

 

Diminuer le bruit négatif

Consommer en permanence des nouvelles sinistres n’aide pas à avoir l’esprit en paix. S’il est essentiel d’être informé, il n’est cependant pas obligatoire de regarder les actualités 24 heures sur 24. Cette habitude peut causer de l’anxiété et rendre grognon! On limite donc notre consommation d’informations négatives à un petit moment par jour, voire moins.

Refuser de se laisser affecter par des personnes toxiques est aussi important pour vivre paisiblement. Cela inclut nos proches qui ne nous racontent que des histoires pessimistes et nous parlent sans arrêt de choses qui les énervent. Ces créateurs de tensions sournoises sont à bannir. Il y a de la place pour la compassion et l’écoute, mais rappelons-nous que nous avons le droit de vivre des relations saines stimulantes et non assommantes.

 

Ralentir

Réduire le rythme frénétique de nos journées nous aidera à apprécier davantage les petits moments de bonheur. Et je ne parle pas juste de s’en mettre moins sur les épaules au travail! Ralentir veut aussi dire prendre le temps d’admirer la nature quand on fait les courses, d’apprécier la chaleur de l’eau sur nos mains à l’heure de la vaisselle, d’éteindre les lumières et de regarder une série télé en mangeant du pop-corn plutôt que d’être distrait par notre cellulaire. C’est ainsi qu’on retrouvera le plaisir simple de vivre un moment pour ce qu’il est.

 

Pour donner à ma vie un souffle de paix

• J’élimine les objets superflus.

• Je redirige les sources de négativité.

• Je prends mon temps pour apprécier chaque jour.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos