Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

7 trucs pour faire du plein air… éthique!

7 trucs pour faire du plein air… éthique!

Par Jessica Dostie

Crédit photo: Victor Larracuente via Unsplash

On se soucie de plus en plus des questions environnementales en lien avec nos voyages. À preuve: l’été dernier, les déchets abandonnés sur les plages gaspésiennes par certains touristes ont suscité l’indignation partout dans la Belle Province. Pour faire de nous des vacanciers responsables, l’organisme Sans trace Canada a établi les sept principes d’éthique du plein air, un guide à respecter ici comme à l’étranger. En voici un aperçu. 


1. Se préparer et prévoir

Qu’on soit un randonneur aguerri ou un simple piéton qui aime se promener dans les grands parcs de la ville, on a le devoir de connaître la réglementation des lieux visités. On saura, par exemple, si on peut amener notre chien ou pas dans les sentiers qu’on souhaite arpenter.

 

2. Utiliser les surfaces durables

Dans tous les cas, on préfère les sentiers déjà aménagés et on évite de s’aventurer en dehors des pistes. Une question de sécurité, mais aussi de préservation des écosystèmes.

 

3. Gérer adéquatement les déchets

Le mot d’ordre: rapporter ce qu’on a consommé pour en disposer en bonne et due forme dans la poubelle, le bac vert ou le bac brun. Mieux vaut donc prévoir une petite place dans notre sac à dos pour les restes de collation, au cas où.

 

4. Laisser intact ce qu’on trouve

Même si c’est parfois tentant de rapporter un joli bouquet à la maison, on s’en abstient. Même chose pour le patrimoine bâti: on se contente d’observer sans toucher les objets historiques et culturels croisés en route. 


5. Minimiser l’impact des feux

Une recommandation peut-être moins utile en ville, mais qu’il ne faut néanmoins pas prendre à la légère. Là où les feux de camp sont permis, on se contente des sites qui ont déjà servi en procédant avec la plus grande prudence. 


6. Respecter la vie sauvage

Peu importe où on se trouve, on évite d’approcher et de nourrir les animaux sauvages, afin de ne pas altérer leur santé ou de les exposer aux prédateurs. On peut bien sûr les observer à loisir, mais en gardant nos distances.

 

7. Respecter les autres usagers

La courtoisie est de mise sur les sentiers. On respecte donc les autres promeneurs en cédant le passage lorsque les chemins sont étroits et en ne parlant pas trop fort si on est accompagné.

 

Pour plus de détails: sanstrace.ca.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Fil de soi

Vidéos