Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

6 nouveaux sports d’hiver à essayer

6 nouveaux sports d’hiver à essayer

Par Julie Lavoie

Crédit photo: SivaSankara Reddy Bommireddy via Unsplash

Le ski et la raquette figureront toujours parmi nos grands favoris des sports d’hiver. Histoire d’y ajouter un peu de piquant, pourquoi ne pas tester une nouvelle activité? 

 

Du vélo, version tout-terrain

Depuis quelques années, les vélos à pneus surdimensionnés – ou fatbikes, si vous préférez – circulent partout. On les aperçoit à la plage l’été et dans les sentiers enneigés l’hiver. La célèbre traversée du lac Saint-Jean présente même sa version hivernale en vélo des neiges! La Sépaq, elle, propose d’en faire la location dans plusieurs sites, notamment au parc national du Mont-Saint-Bruno, en Montérégie, au parc national du Mont-Tremblant, dans les Laurentides, et au parc national d’Aiguebelle, en Abitibi-Témiscamingue. Certains hôtels invitent aussi les visiteurs à enfourcher des bicyclettes tout-terrain et à prendre d’assaut les sentiers environnants. C’est le cas de l’Auberge du Lac Taureau, qui a concocté des forfaits hivernaux. 

D’autres endroits où s’y adonner: dans plusieurs parcs de la province. Au Saguenay, le Centre plein air Bec-Scie, dont les deux sentiers cumulent 6,4 km, en fait aussi la location. Info: sepaq.com, lactaureau.com, velosurlac.com et contact-nature.ca/centre-plein-air-bec-scie. 

 

À deux roues, autrement

En Finlande, la trottinette des neiges, surnommée «luge scandinave», est apparue il y a environ un siècle. «Quand la glace de la patinoire fond ou que les pistes de ski deviennent trop glacées, la trottinette des neiges est notre meilleure alliée», souligne le site Web de la Société du domaine Maizerets, dans le quartier Limoilou, à Québec, où il est aussi possible de faire de la raquette, du ski de fond et du fatbike. Seul ou à deux, la trottinette des neiges est idéale pour ceux qui aiment le ski de fond, mais recherchent un peu plus de stabilité. Bon pour le cardio… et le moral!

D’autres endroits où s’y adonner: au mont Royal, dans les parcs de la Sépaq, plusieurs parcs régionaux et plusieurs pourvoiries, dont celle de Mijocama, en Outaouais. Info: sepaq.comdomainemaizerets.com, pourvoiries.com, mijocama.ca.

 

Glisser sur glace

Envie de retomber en enfance? La luge alpine est ce qu’il nous faut! Au Massif de Charlevoix, une piste de 7,5 km est consacrée depuis 2012 à cette activité franchement excitante. Avant de s’élancer sur la pente, une initiation est toutefois requise. Des guides nous accompagnent également pendant le trajet. On se rend au point de départ en chenillette depuis le chalet du sommet. L’activité dure environ deux heures et est accessible aux 10 ans et plus. Des réservations sont nécessaires.

D’autres endroits où s’y adonner: la Vallée du parc, en Mauricie, et le Domaine du radar, dans Chaudières-Appalaches, où on l’appelle «luge autrichienne». Info: lemassif.com, valleeduparc.com et domaineduradar.com.

 

Raquette à la lueur des flambeaux

Voilà une bonne manière de réinventer les sorties en raquettes. À quelques reprises pendant l’hiver, différents parcs de la Sépaq invitent les amateurs de plein air à chausser leurs raquettes et à parcourir les sentiers à la lueur de la lune et des flambeaux. Muni d’une lampe frontale, on découvre la forêt sous un tout autre jour! C’est possible au Parc national du Mont-Mégantic, où se trouve aussi une Réserve internationale de ciel étoilé.

D’autres endroits où s’y adonner: les parcs nationaux d’Aiguebelle, d’Oka, de la Jacques-Cartier, des Îles-de-Boucherville, du Bic et du Mont-Orford, ainsi que la Station touristique Duchesnay. Info: sepaq.com.

 

Hors piste hors du commun

Vous aimez sortir des sentiers battus? Le ski Hok vous invite plutôt à sortir… des pistes. À mi-chemin entre le ski et la raquette, ce sport exigeant permet de profiter pleinement de la neige, loin des foules. Plus court que le ski de randonnée, le ski-raquette est muni d’une peau qui offre une meilleure traction lors des montées. Vous l’aurez compris: le ski Hok convient aux vrais de vrais sportifs. L’auberge de montagne des Chic-Chocs, en Gaspésie, est sans doute le meilleur endroit pour en profiter, la neige y étant abondante et les humains, très peu nombreux dans les parages. La location d’équipement est d’ailleurs incluse dans les forfaits proposés.

D’autres endroits où s’y adonner: certains parcs régionaux, dont le Parc régional de la Rivière Gentilly, dans le Centre-du-Québec, et les parcs de la Sépaq (la location d’équipement est offerte dans la plupart des endroits, sauf au Parc national de la Jacques-Cartier). Info: rivieregentilly.com et sepaq.com.

 

Yukigassen, du hockey version nippone

Le Yuki… quoi? Ce sport d’origine japonaise qui mélange hockey, ballon-chasseur et jeu du drapeau a été inventé en 1987 sur l’île de Hokkaido. L’objectif? Éliminer ses adversaires pour voler leur drapeau. C’est un peu comme une bataille de boules de neige pour adultes, avec quelques règles en plus. Il existe même une Fédération québécoise de Yukigassen depuis 2014! Il est possible d’y jouer, entre autres, au Parc de la Gorge de Coaticook, dans les Cantons-de-l’Est. Pour prendre part à l’activité, on doit former une équipe de sept joueurs. 

D’autres endroits où s’y adonner: le Géoparc de Percé, en Gaspésie. Info: yukigassenquebec.com, gorgedecoaticook.qc.ca et geoparcdeperce.com.

 

Note: avant de vous rendre sur place, renseignez-vous sur les conditions sanitaires recommandées dans votre région. Assurez-vous aussi que les activités seront offertes au moment où vous souhaitez les tester. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Lumières de courtoisie

Vidéos