L’hiver au Québec en 10 activités

L’hiver au Québec en 10 activités

Par Julie Lavoie

Crédit photo: Gaelle Leroyer

Les possibilités d’escapades hivernales sont plus nombreuses que jamais. Où mettre le cap pour profiter du plein air durant la saison froide? Quelques suggestions pour explorer la province, bien emmitouflé.

Séjourner dans un refuge écoluxueux

Aux portes du Parc national du Mont-Tremblant, le centre de villégiature Farouche Tremblant propose de séjourner dans un refuge construit avec des matériaux durables et de se sustenter dans une buvette de ferme, où un menu de saison met en valeur les produits locaux. De nombreuses activités de plein air peuvent aussi être pratiquées en toute saison sur le site, qui comprend même un bain nordique fait de cèdre rouge.

Loger dans un chalet d'inspiration scandinave

À Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, les minichalets Scandik peuvent accueillir de deux à six personnes. Conçus afin de minimiser l’empreinte écologique, ils deviennent le camp de base de nos journées en nature. Il est notamment possible d’y louer des raquettes (supplément de 15$). Deux sentiers sont accessibles gratuitement aux résidents des chalets. Les amateurs de ski de fond peuvent pour leur part s’élancer sur la piste multifonctionnelle du P’tit train du Nord, à 4 km de Chalets Scandik.

Se balader au bord du fleuve

Près de Rivière-du-Loup, le parc côtier Kiskotuk compte une trentaine de kilomètres de paysages côtiers dans différents secteurs: Cacouna, L’Isle-Verte et Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (île Verte). Pour une expérience plus rustique, il est possible de louer un des chalets nouvellement hivernés de l’endroit. Les cabanes – dont deux sont perchées – n’ont toute- fois ni eau courante ni électricité. À proximité, des sentiers sont accessibles aux vélos à pneus surdimensionnés. Il est aussi possible d’emprunter les 13 kilomètres de sentiers de randonnée pédestre pendant la saison froide. Bon à savoir: les chiens en laisse y sont acceptés.

S’évader en nature à Sainte-Rose-du-Nord

Voilà un petit coin de paradis qui gagne à être découvert en toute saison. Après avoir vécu pendant cinq ans à bord de leur voilier, les propriétaires ont trouvé l’endroit dont ils rêvaient, aux abords de la rivière Pelletier, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, pour développer un projet touristique, Exode en Nature. Différents hébergements peuvent être loués sur place: une yourte, un pod, un dôme et deux petits chalets alimentés à l’énergie solaire. Tous sont équipés d’un poêle à bois, d’un spa privé, de wifi et du nécessaire pour cuisiner. Douillets à souhait, les cocons ont tous été imaginés pour être uniques et écoresponsables. Ne reste qu’à apporter sa nourriture! En hiver, il est facile d’accéder à l’iconique Vallée des fantômes du Parc national des Monts-Valin.

Patiner sur un féerique sentier glacé

Pour un second hiver, Lévis propose de chausser ses patins et d’emprunter gratuitement un sentier de glace réfrigéré en bordure du fleuve au Quai Paquet. C’est l’occasion d’admirer le fleuve, le Vieux-Québec et le Château Frontenac tout en prenant un grand bol d’air. Un foyer extérieur permet de se réchauffer.

Pratiquer différents sports d’hiver dans Bellechasse

À Saint-Damien-de-Buckland, le Domaine du Lac Vert vient d’inaugurer trois nouveaux chalets sur un site qui appartenait jadis à la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours, seule congrégation religieuse de la province dont le siège social en milieu rural est toujours actif. Le centre de villégiature se trouve à Val-des-Bois, à environ une heure de Québec. Sur place, 4,2 km de sentiers de raquette et 6,4 km de ski de fond attendent les visiteurs. Il est aussi possible de faire de la pêche sur glace, de la motoneige et du VTT. Pour en savoir plus sur la congrégation qui a fait don du site à la municipalité, une visite au musée de Bellechasse est tout indiquée. Une nouvelle exposition permanente présentée au rez-de-chaussée de l’aile de la grande chapelle de l’ancienne maison mère vient d’ailleurs d’être inaugurée.

S’initier au fatbike à Québec

Récipiendaire d’un Prix excellence tourisme remis par l’Alliance de l’industrie touristique en septembre 2023, l’entreprise Tuque & bicycle invite les visiteurs de la Vieille Capitale à prendre part à des promenades guidées en vélo à pneus surdimensionnés le long de la rivière Saint-Charles. Les petits plus? Le parcours est plat et des vêtements adaptés peuvent être prêtés sans frais supplémentaires.

Renouer avec le ski alpin dans les Cantons-de-l'Est

En plus de Bromont, où le Versant des Épinettes est en plein développement, la station Mont-Orford offre cette année une augmentation de 25% de sa capacité d’enneigement. Du côté d’Owl’s Head, une nouvelle clinique pour adultes s’ajoute à l’offre de l’école de ski pour ceux qui souhaitent améliorer leur technique. Au Mont Sutton, les œuvres de l’organisme à but non lucratif Arts à la montagne ajoutent une touche de fantaisie aux sorties en plein air. Deux nouvelles sculptures viennent d’ailleurs de s’ajouter à ce musée à ciel ouvert. Il faut ouvrir l’œil pour ne pas rater, entre autres, l’ourson de Daniel Haché à la croisée des pistes Alouette et Sous-bois II.

Habiter un dôme avec vue

Aux hébergements sur pilotis de Laö Cabines, dans le petit village de Racine, en Estrie, et autres lieux hors du commun disséminés un peu partout dans la région viennent de s’ajouter les luxueux dômes Mi-Clos, qui combinent l’intimité d’un chalet au luxe d’un grand hôtel. Sis dans un nouveau domaine viticole privé situé au pied du mont Orford, ces nouveaux hébergements comptent tous une terrasse privée avec spa intégré. Parfait pour se reposer après une journée de plein air!

Essayer une motoneige électrique

Ce ne sont pas les activités qui manquent au superbe Château Montebello: patinage, raquette, ski de fond... alouette! Pour la première fois cet hiver, le centre de villégiature de l’établissement offre aussi une excursion guidée en motoneige électrique opérée par Expérience BRP. «Les gens qui résident au Château Montebello peuvent réserver sur place grâce à leur système de réservation, mais il n’est pas nécessaire d’y séjourner pour vivre l’aventure», précise Quentin Vuarnet, responsable du Centre d’expériences BRP. À partir de 145$ pour une excursion d’une heure.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos