Lifting sans chirurgie: tout en douceur!

Lifting sans chirurgie: tout en douceur!

Par Marie-Claude Masson

Crédit photo: istockphoto.com

Pattes d’oies, ovale du visage creusé, paupières tombantes, rides autour des lèvres… avec l’âge, les muscles du visage perdent leur tonus, la production de collagène et d’élastine diminue. Résultat: les traits s’affaissent. Pour redonner du tonus aux tissus, on peut bien sûr opter pour un lifting chirurgical, mais les risques liés à l’opération, la longue convalescence, les coûts, la peur d’avoir l’air «remonté», la douleur, en découragent plusieurs de passer sous le bistouri.

Quels sont alors les choix qui s’offrent à ces personnes? Bon nombre de méthodes non invasives, certes moins spectaculaires que la chirurgie plastique et les injections, permettent tout de même d’obtenir d’excellents résultats. Muscles paresseux et cellules inactives sont la cible des nouvelles technologies!

Les bienfaits de la lumière

Arrivé sur le marché québécois il y a quelques années, le photorajeunissement par IPL s’attaque aux signes de l’âge par exposition à une lumière intense et pulsée. Pendant le soin, qui dure en moyenne 30 minutes, la technicienne dépose sur la peau l’appareil qui émet un flash toutes les deux secondes environ. On le laisse en place un certain temps puis, une fois le traitement de cette zone terminé, la technicienne déplace l’appareil vers une autre partie du visage ou du cou. On peut donc choisir de soigner le visage en entier ou simplement de s’attaquer aux imperfections qui nous agacent davantage…

Comment cette lumière améliore-t-elle l’apparence du visage? «C’est comme le flash d’un appareil photo, mais des milliers de fois plus puissant, explique Bruno Fantin, vice-président de France Laure Cosmétiques. Sans abîmer la surface de la peau, on chauffe les cellules par des séries d’impulsions qui stimulent la production de nouveau collagène.» Résultats: rides et ridules s’atténuent, le grain de la peau s'affine, les taches brunes causées par le soleil s'estompent, le teint s'éclaircit. «Il est possible de voir des changements immédiatement après la séance, mais le résultat sera optimal 3 ou 4 semaines plus tard», précise Bruno Fantin, ajoutant qu’il faut généralement de 6 à 10 traitements pour obtenir l’effet souhaité. Ensuite, deux à trois visites annuelles suffiront pour maintenir les résultats.

Moins abrasif que le laser, le photorajeunissement par IPL n’est ni douloureux ni dangereux. «La lumière utilisée est filtrée et n’émet aucun UV», assure Bruno Fantin. Il peut arriver toutefois que des rougeurs apparaissent après le soin: rassurez-vous, elles sont temporaires. Les seules contre-indications: avoir souffert d’un cancer dans les cinq dernières années ou prendre un médicament qui rend plus sensible à la lumière.

Les soins par microcourants électriques

De l’électricité dans l’air!

Carol Saint-James, propriétaire du Spa St. James situé au centre-ville de Montréal, offre le soin Lifting sans chirurgie depuis près de 20 ans. Pour combattre les traces du temps, elle utilise un appareil qui, par l’émission de microcourants électriques, stimule l’activité cellulaire – donc la production de collagène – et les muscles. «Le but n’est pas de faire contracter les muscles, mais de les rééduquer, explique Carol Saint-James. Avec le temps, nos muscles manquent d’énergie et s’affaissent; le traitement leur redonne l’énergie dont ils ont besoin pour accomplir leur travail.»

La session, d’une durée de une heure, se déroule en plusieurs étapes. Après avoir soigneusement nettoyé la peau, la technicienne réchauffe les muscles du visage en utilisant les deux baguettes reliées à l’appareil. Les microcourants sont d’abord diffusés à basse fréquence puis, une fois les muscles prêts à recevoir le soin, on place l’appareil en mode haute fréquence pour le lifting proprement dit. Tour à tour, chaque partie du visage et du cou est ainsi tonifiée. On applique ensuite un concentré aux propriétés antiâge avant de passer aux balayages, dernière étape durant laquelle la technicienne glisse rapidement les baguettes sur la peau.

Le soin est-il douloureux? «Pas du tout, affirme Carol Saint-James. C’est un soin antiâge, mais également un soin antistress. Même si l’on ne stimule que le visage et le cou, le courant passe dans tout le corps. Ça redonne de l’énergie et ça a un effet relaxant.»

Pour certains, les résultats sont visibles en quelques séances: teint éclairci, ovale du visage remodelé, paupières tonifiées, rides atténuées. D’autres devront toutefois patienter un peu plus longtemps pour apercevoir les effets bénéfiques sur leur visage. «Ça dépend de la peau, de la santé et de l’âge de la personne, précise la propriétaire. Habituellement, je recommande 15 traitements à raison de 1 par semaine. Ensuite, on entretient, une fois par mois.» Pour obtenir des résultats plus rapidement, Carol Saint-James invite ses clients à combiner le lifting sans chirurgie avec des traitements de photorajeunissement IPL, également offerts au spa.

Équilibre énergétique

Équilibre énergétique

Au croisement de la médecine chinoise traditionnelle et de la science moderne: Beautytek, une technologie de conception allemande basée «sur l’équilibre énergétique et la biocybernétique», explique Danielle Gosselin, propriétaire de la seule clinique d’esthétique au Québec où l’on utilise cet appareil. Parce que les cellules sont constamment en action, chaque personne dégage une forme d’énergie. L’appareil détecte les zones du corps où il y a une carence et décide du traitement approprié pour réactiver les cellules. On stimule la production de collagène, mais on travaille également sur les muscles.»

À la base de la méthode: l’électricité à basse fréquence transmise par des sondes reliées à l’appareil. «La technicienne applique une crème électrolyte et effectue des mouvements précis sur le visage avec plusieurs sondes. On peut utiliser jusqu’à cinq sondes de grosseurs et de formes différentes, selon ce que l’on traite. On peut faire tout le visage ou trois zones à la fois plus en profondeur.» Paupières tombantes, rides et ridules, ovale du visage, double menton, poches sous les yeux, amas graisseux, toutes nos imperfections peuvent ainsi être atténuées!

Bien que le temps de réaction varie d’une personne à l’autre, on obtient généralement d’excellents résultats après six séances. Ensuite, on maintient avec un traitement tous les six ou sept mois. Il faut compter environ une heure pour un traitement complet du visage, mais la durée du soin est ultimement fixée par l’appareil. «C’est l’ordinateur qui décide quand on s’arrête; il reçoit un biofeedback constant qui indique quand les cellules sont suffisamment activées. Si vous êtes en très bonne santé et que vos cellules sont déjà très actives, le temps de traitement est raccourci», explique Danielle Gosselin.

«C’est assez particulier comme traitement du visage. On goûte l’électricité – un goût de métal vient à la bouche –, on ressent des picotements et on voit des flashs. C’est un peu impressionnant la première fois, mais ce n’est pas dangereux», ajoute la propriétaire. Les seules contre-indications: grossesse, stimulateur cardiaque, épilepsie, cancer au cours des dernières années.

Aiguilles et aimants

Aiguilles et aimants

Parmi toutes les méthodes présentées, voici la toute dernière arrivée sur le marché: Aculifting, un masque de beauté combinant les bienfaits de l’acupuncture et de la magnétothérapie. Cette innovation 100 % québécoise est l’idée de Pauline Simard, acupunctrice d’expérience qui utilise depuis longtemps les aiguilles et les aimants à des fins esthétiques. Or, un jour, elle se dit que ce serait une bonne idée que la cliente puisse porter des aimants à la maison pour prolonger son traitement d’acupuncture esthétique. «Elle a trouvé des masques, raconte sa fille, Marie-Josèphe Simard, mais en “taille unique”, donc pas adaptés aux différentes formes de visage; les aimants ne se retrouvaient alors pas sur les points d’acupuncture. Mon conjoint et moi avons décidé de trouver la solution…»

Sur le marché depuis maintenant un an, le masque Aculifting est fabriqué d’une matière plastique rigide transparente à laquelle on fixe une trentaine d’aimants. On prend d’abord l’empreinte de votre visage avec un moulage en plâtre. «L’acupuncteur indique sur ce moulage les points précis où les aimants doivent être placés», explique Marie-Josèphe Simard. Ensuite… à vous le précieux masque! À moins de perdre ou de gagner drastiquement du poids, vous disposerez d’une fontaine de jouvence à domicile durable, le magnétisme des aimants étant inépuisable.

Mais comment ce masque agit-il sur l’apparence du visage? «Le champ magnétique des aimants active la circulation énergétique, ce qui contribue à régénérer les cellules, à redonner de l’élasticité, à atténuer les rides. Mais les premiers effets que l’on remarque concernent surtout le teint et la texture de la peau. L’apparence globale du visage est généralement améliorée en quelques semaines», explique Marie-Josèphe Simard. Pour obtenir ces résultats, on suggère de porter le masque Aculifting quotidiennement à raison de 30 minutes à la fois. Autre recommandation: commencer par quatre séances d’acupuncture esthétique. «C’est réellement un gros atout; ça permet d’optimiser l’efficacité du masque», soutient Marie-Josèphe Simard. Enfin, l’acupuncteur vous conseillera côté alimentation, car une composition sanguine riche en fer joue également un rôle.

mise à jour 2008-09-12

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos