Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Comment gérer l’héritage de mon beau-fils?

Comment gérer l’héritage de mon beau-fils?

Par La Chambre des notaires du Québec

Crédit photo: Aaron Burden via Unsplash

Je suis remariée depuis 40 ans. Mon conjoint et moi avions déjà chacun un fils. Le mien est resté avec nous, alors que le sien est allé vivre avec son ex-femme. Cela dit, nos testaments diffèrent. Mon conjoint lèguera à son fils 25 % de ses assurances, et le reste me reviendra. Même scénario pour moi si je décède avant lui: 25 % de mes assurances iront à mon fils et le reste à mon mari. Par contre, si mon mari meurt avant moi, je lèguerai 75 % à mon fils, alors que lui lèguera 50 % à nos fils respectifs après mon décès. Comme je n’ai pas élevé le sien et qu’il a déjà reçu un héritage de sa mère, je me vois mal donner au fils de mon conjoint la moitié de mes biens. De son côté, mon mari a élevé mon fils et le considère un peu comme le sien. Suis-je normale ou pingre? Nous avons chacun deux petits-enfants. Que faire pour être juste tout en écoutant mon cœur? C’est complexe et je n’ose pas en parler à mon mari, car je ne veux pas lui faire de peine.

Le choix des personnes à qui nous laisserons nos biens à notre décès est une décision individuelle, même lorsqu’on est en couple. La situation de chacun est différente à plusieurs niveaux (légal, affectif, éthique personnelle, etc.) et vous pouvez léguer vos biens à qui vous le désirez, comme vous le désirez. La relation que votre conjoint a avec votre fils n’étant pas la même que celle que vous avez avec le sien, vu le contexte familial, pourrait justifier votre position aux yeux de plusieurs. Si vous voulez en discuter avec quelqu’un, n’hésitez pas à contacter votre notaire pour obtenir des conseils. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Lumières de courtoisie

Vidéos