Réduire sa consommation de carburant en hiver? Oui, c’est possible

Réduire sa consommation de carburant en hiver? Oui, c’est possible

Par Nadine Filion, , spécialiste automobile

Crédit photo: iStockphoto.com

Le chauffe-moteur, tout un allié 

Le démarrage d’un véhicule par temps froid fait monter en flèche sa consommation de carburant. D’une part, les organes mécaniques doivent trimer dur pour venir à bout d’une huile que le froid a épaissie. D’autre part, le mélange carburant-air étant plus riche du premier élément, sa combustion est moins efficace. 

Comment remédier à ce problème? Avec un chauffe-moteur (le bon vieux block heater), qui permet de démarrer le moteur à demi réchauffé. Celui-ci atteint donc plus vite sa température idéale, réduisant ainsi l’émission de polluants et diminuant jusqu’à 10% sa consommation d’essence. 

Autres avantages du chauffe-moteur: un démarrage instantané, sans stress inapproprié sur le démarreur, de même qu’une température agréable obtenue plus rapidement dans l’habitacle. 

Une précision: le chauffe-moteur n’a pas besoin d’être en service toute la nuit. Pour éviter un gaspillage d’électricité, on installe une minuterie qui en commandera l’allumage deux heures avant le départ – ça suffira amplement. 

Erreur à éviter: faire tourner le moteur au ralenti

On pense à tort que, par un froid matin d’hiver, un moteur qui vient d’être lancé a besoin de tourner de longues minutes avant de faire avancer le véhicule. Erreur: 30 secondes suffisent. Tout ralenti additionnel n’est que gaspillage de carburant et émanations inutiles de polluants. Voilà d’ailleurs pourquoi les démarreurs à distance sont déconseillés. 

 Il faut savoir qu’un moteur qui tourne au ralenti, en plus de ne mener nulle part (!), ne fonctionne pas à sa température optimale. La meilleure façon de le réchauffer est plutôt de conduire le véhicule (ou de le faire dormir dans un garage chauffé…). 

Car ce n’est qu’en roulant que se réchauffent les roulements à billes des roues, la direction, la suspension, les éléments de transmission. Pour éviter un trop grand stress avant que ces organes ne se réchauffent, on laisse de côté les grandes vitesses et les accélérations brusques, à tout le moins lors des cinq premiers kilomètres. 

Consommation de carburant en hiver: vérifiez la pression des pneus

L’hiver, avec le mercure qui joue au yoyo, les pneus perdent de leur pression. Voilà qui influe négativement sur leur aptitude à freiner, de même que sur leur durabilité. Mais surtout, les pneus sous-gonflés voient augmenter leur résistance au roulement, ce qui entraîne une surconsommation de carburant – jusqu’à 1% pour chaque pneu sous-gonflé de 2 lb/po² (14 kPa). 

Le meilleur conseil? Vérifier régulièrement (idéalement, à chaque baisse importante du mercure) leur pression, qui doit être celle recommandée par le fabricant. Cette vérification doit s’effectuer lorsque les pneus n’ont pas roulé depuis au moins quatre heures. Et pour que la valve ne gèle pas, on évite de procéder à cette vérification par des températures de -10 ºC et moins. 

Afin de compenser pour les jours où il fait très froid, CAA-Québec suggère d’ajouter de deux à quatre livres supplémentaires à la pression recommandée par le fabricant. Attention cependant de ne pas dépasser la pression maximale inscrite sur le flanc du pneu (généralement de 45 livres). 

Consommation de carburant en hiver: le saviez-vous?

  • Par temps froid, la consommation d’essence monte en flèche: parfois jusqu’à 50% de plus qu’en été, pour un même court trajet.
  • Chaque chute de 6 ºC entraîne une baisse de pression d’environ 1 lb/po² (7 kPa). 
  • Un pneu sous-gonflé de 6 lb/po² (41 kPa) voit sa durée de vie diminuer de l’équivalent de 10 000 kilomètres. 
  • Les pneus sous-gonflés coûtent inutilement aux automobilistes canadiens presque 400 millions de litres de carburant par année. 

Source: Office de l’efficacité énergétique du Canada. 

Vous aimerez aussi:


Le moment est venu de préparer notre voiture pour l'hiver. Voici 10 façons d’éviter les pépins.

Le temps est venu de renouveler votre contrat d’assurance? Suivez nos conseils!

Louer une voiture à court terme Louer une voiture à court terme
Louer une voiture à court terme, ça peut paraître cher. Pourtant, avec quelques trucs en poche, il y a moyen de s’en tirer à bon compte.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos