Mon assiette anti-stress

Mon assiette anti-stress

Par Isabelle Huot

Crédit photo: Laurence Labat

Saviez-vous que l’alimentation peut contribuer à réduire le stress? Voici comment.

• Les glucides complexes, retrouvés notamment dans le pain, les pâtes alimentaires, le quinoa et les pommes de terre, sont des sources d’énergie constante. Plus notre alimentation en est pourvue, plus notre organisme sécrète de la sérotonine, le neurotransmetteur du bien-être, aussi surnommée la «molécule du bonheur». Celle-ci aurait un effet direct sur notre niveau d’anxiété. En optant pour des grains entiers, on obtient davantage de fibres et on nourrit les bons microorganismes de notre microbiote. Une flore intestinale diversifiée est une stratégie anti-stress de plus en plus reconnue.

• Les protéines contenues dans la viande, la volaille et le poisson stimulent la production de dopamine, un neurotransmetteur associé au plaisir. En prime, les sources de protéines apportent du tryptophane, le précurseur de la sérotonine.

• Les antioxydants réduisent les effets causés par le stress oxydatif. À mettre au menu: des fruits, particulièrement les petits fruits, et des légumes (et plus ils sont colorés, plus ils contiennent d'antioxydants), les légumineuses et les épices, dont le curcuma. En consommant cinq légumes et trois fruits par jour, et des légumineuses deux fois par semaine, on aide notre organisme à lutter contre les dommages du stress.

• Les gras essentiels, soit les oméga-3 et les oméga-6, sont indispensables au bon fonctionnement du système nerveux. Les oméga-3 contenus dans le poisson peuvent aider à réguler l’humeur lors de périodes plus stressantes.

Une étude a démontré qu'un taux élevé d'oméga-3 dans le sang (relié à la consommation de beaucoup de poisson ou de suppléments d'origine marine) favorisait une meilleure gestion des symptômes physiques et émotionnels du stress. Ces gras réduiraient aussi le sentiment de détresse et amélioreraient le sentiment de bien-être général. Les poissons gras (thon, saumon, truite, maquereau, sardines) sont particulièrement riches en bons gras oméga-3.

• Le magnésium exerce une action relaxante sur l’organisme. Il contribue notamment à la relaxation musculaire et est essentiel au maintien d’un rythme cardiaque régulier.

Comme le stress engendre des pertes de magnésium dans l’urine, il est important d’inclure des sources alimentaires riches en ce minéral: légumineuses, chocolat noir, noix et graines, céréales de son.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Poupou et nous

Vidéos