Vacances en VR: deux itinéraires vers le Sud

Vacances en VR: deux itinéraires vers le Sud

Par Josée Larivée

Crédit photo: iStockphoto.com

5 jours de halte avant la Floride: l’île de Hilton-Head

Au sud-est de la Caroline du Sud se trouve un secret bien gardé: une immense île, le deuxième banc de sable en importance aux États-Unis après Long Island... Hilton-Head, avec ses 110 km2, constitue une halte de choix de quatre ou cinq jours pour quiconque descend en Floride.

«Hilton-Head, c’est d’ailleurs en quelque sorte l’anti-Floride», lance le chroniqueur de ski Roger Laroche, qui s’y est déjà arrêté avec sa conjointe à bord d’un VR Tuscany 40 Pusher diesel. «Pas de grands boulevards ni de méga-autoroutes à voies multiples. Sur la route principale qui traverse l’île, les commerces sont discrètement retranchés derrière un muret végétal. La signalisation n’est jamais criarde, les fils électriques sont enfouis, les rues à peine éclairées. Par moments, malgré ses quelque 40 000 habitants, on croirait que l’île est littéralement inhabitée.»

Mais ça, c’est quand on la découvre hors saison. Car en été, Hilton-Head accueille près de 275 000 visiteurs! Vue du ciel, l’île a l’air d’un soulier de course, ce qui la prédestinait peut-être à déployer autant d’atouts pour les sportifs! Ses terrains de golf et de tennis, de même que son circuit cycliste, raviront les snowbirds désireux de se dégourdir les jambes entre Montréal et Tampa Bay.

«L’une des particularités de Hilton-Head, c’est sa plage de sable dur, note Roger Laroche. Pas besoin d’un vélo de montagne pour y rouler confortablement: de simples pneus hybrides font l’affaire. Les balades y sont sensationnelles. Les dauphins viennent même taquiner les cyclistes tout près, là où la profondeur de l’eau le permet!»

Info

 hiltonheadisland.org et drivei95.com


3 mois au coeur du rêve américain: vers le Texas

Comme Manon Fleury et son conjoint, Carol Quessy, on pourrait aussi décider de partir pendant plusieurs mois. Place à l’asphalte qui se déroule et à la musique country! Le dépaysement commence dès Nashville, Tennessee. «Au coin de Broadway et de la 2e Avenue, wow!» s’exclame Carol, pourtant plus adepte de grands espaces que de grandes villes. De là, on fait un saut chez Elvis, à Memphis. Graceland reste incontournable pour mesurer l’immense richesse de cette légende du rock.

En route ensuite pour la Louisiane, et plus précisément le Vieux carré français de La Nouvelle-Orléans. Au pays du gombo, on fait des liens avec le Québec. «Le paysage ressemble parfois au Parc de la Mauricie, se souvient Manon, qui a parcouru ensuite la Natchez Trace Parkway, une piste historique utilisée par les Amérindiens et les explorateurs européens, aujourd’hui balisée sur près de 300 km. Quand on songe à ses centaines d’années d’existence, y rouler est fascinant. «Par contre, la route est étroite, alors prudence», recommande Carol.

Place au Texas!

Quiconque associe cet État et cowboys doit absolument visiter la petite station balnéaire de South Padre Island. Plage, jeux d’eau, parc de tortues géantes, centre d’ornithologie... ici, les touristes en VR sont loin de mordre la poussière! «En descendant vers le sud, la région qui longe le golfe du Mexique est superbe à voir, avec les villes d’Alamo, de Mission ou de Donna, par exemple. À Progresso, une petite localité où bien des touristes du Québec vont déguster des tacos, on traverse à pied pour une balade au Mexique. Toutefois, n’oubliez pas votre passeport dans le VR! Dans cette région, les nombreaux campings sont fréquentés par beaucoup de Québécois retraités. Mais attention: à partir de la mi-février, la région devient trop chaude. Les terrains de golf ferment et tous se réfugient à l’air climatisé. On dirait l’hiver à Montréal: personne ne voit ses voisins!

11 500 km de périple, de l'Arizona à l'Illinois

On passe ensuite par le Gold Canyon, incontournable point de rendez-vous des golfeurs. L’Arizona marque l’imaginaire par ses paysages, notamment dans les régions d’Apache Junction ou de Tortilla Flat, avec des routes sinueuses en montagne, de déconcertants déserts et d’immenses forêts. Quartzsite réunit chaque année, en janvier, des milliers de caravaniers en plein désert. Ensemble, mais en autonomie!

Puis, direction la Californie! «À mes yeux, c’est l’État idéal, note Manon Fleury. Les parcs nationaux offrent des paysages exceptionnels, comme le Joshua Tree – attention, gros VR, il y a peu de place ici, par contre! Les villes sont propres, la température est toujours parfaite, les activités sont diversifiées, les espaces naturels, nombreux... sans compter la bonne bouffe et la gentillesse des gens!»

On ne fait pas pour autant l’impasse sur l’Utah, via Las Vegas et le Nevada, ne serait-ce que pour ses canyons, dont l’époustouflant Bryce. «C’est parfait pour la randonnée, il y a des pistes pour tous les niveaux», commente Manon. Autre point qui vaut la peine d’être souligné: le Highway 70, entre Bryce Canyon et Arches National Park. «Pendant près de 40 km, on monte en altitude alors que la vue nous donne l’impression de descendre. C’est à la fois magique et mystique...» 

Pour boucler la boucle, on passe par le Wyoming, le Montana, le Dakota du Sud et l’Illinois, soit près de 11 500 km de périple en tout! «Aucun regret, s’exclame Manon Fleury. La beauté des paysages et la gentillesse des gens rencontrés en chemin font qu’on recommencerait demain matin!» 

Info: blueridgeparkway.org

À noter

Les State Parks sont des hébergements sans service, à prix modique, tandis que les National Forests sont des hébergements sans service mais gratuits, à condition de s’installer à 1 km de la route. Les National Parks, eux, coûtent environ 35$, mais la carte de membre annuelle (85$) est déjà remboursée après trois utilisations. Quant aux terrains de camping, les cartes Good Sam (goodsamclub.com) et CAA (AAA aux États-Unis, aaa.com) sont de bons atouts. Le guide en ligne woodalls.com donne également une mine d’adresses et permet de se procurer le Good Sam RV Travel and Savings Guide, qui réunit pas moins de 12 498 adresses de campings privés et publics pour VR en Amérique du Nord, en plus d’offrir des rabais. Un répertoire exhaustif à garder à portée de main quand on prend la route!

Vous aimerez aussi


Le nord de la Virginie a tout pour plaire aux amoureux d’histoire et de patrimoine. La région compte en effet de nombreux musées et monuments liés à l’histoire américaine.

Avec une moyenne de 300 jours de soleil par année, un climat chaud et sec, l’Arizona est une destination de rêve pour qui veut échapper à la rigueur de l’hiver.

Neuf nouvelles façons de découvrir Cuba  Neuf nouvelles façons de découvrir Cuba
Encouragés par le réchauffement des relations avec les États-Unis, les Cubains proposent mille et une nouvelles façons de découvrir leur pays. En voici neuf, originales et tentantes!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Dites don!

Vidéos