Escapade: trois jours à Washington

Escapade: trois jours à Washington

Par Nathalie De Grandmont

Crédit photo: iStockphoto.com

Jour 1 - Au coeur de l’histoire

Il y a beaucoup de choses à voir à Washington et, fait intéressant, la plupart des musées et édifices publics y sont gratuits. Pourquoi ne pas commencer par le célèbre Capitole? Son dôme domine la ville et, sous la rotonde, un cercle sur le plancher souligne qu’il s’agit du centre géographique de Washington, en plus d’être le siège du pouvoir américain depuis 1800. Après la présentation des faits saillants de l’histoire du Capitole dans le nouveau Centre des visiteurs, on part à la découverte des jardins autour et de la bibliothèque du Congrès, toute proche, qui renferme plus de 100 millions de documents. 

En sortant du Capitole, on se retrouve sur le Mall, la grande esplanade de verdure. Devant nous se profilent plusieurs des grands monuments de la ville, savamment placés sur un même axe en enfilade. Au milieu trône l’imposant obélisque de marbre du monument Washington. Non loin derrière, on aperçoit le bassin des réflexions (Reflecting Pool), qui s’étire jusqu’au Mémorial de Lincoln, tout au bout. Sur l’un des flancs du bassin, il ne faut pas manquer le monument dédié aux vétérans de la guerre du Vietnam, où sont gravés près de 58 000 noms de soldats décédés entre 1959 et 1975. Très émouvant, d’autant plus qu’on y croise souvent des familles déposant des gerbes de fleurs devant le nom d’un fils ou d’un ami mort dans ce terrible conflit. La balade se termine tout en haut des marches, le lieu idéal pour prendre les plus belles photos puisqu’on y domine toute l’esplanade, comme le révérend Martin Luther King, qui y proclama son fameux discours I have a dream. Le célèbre défenseur des droits civils américains nous attend d’ailleurs lui aussi non loin de là. Le monument de granit qui lui est dédié le montre plongé dans ses pensées, entouré d’extraits de ses plus célèbres allocutions. D’émouvants appels à la justice, à la paix et à la tolérance, qui ont encore toute leur raison d’être aujourd’hui...

On ne saurait terminer cette journée sans un tour à la Maison-Blanche, la résidence officielle des présidents américains depuis 200 ans. Chaque jour, des centaines de visiteurs viennent se faire photographier devant sa façade. Et même si on ne peut visiter la résidence, le Centre des visiteurs propose plusieurs expositions et vidéos sur le rôle du président et la vie de sa famille. Si on ne loge pas trop loin, on n’hésite pas à revenir dans ce quartier en soirée, pour admirer tous les monuments illuminés.

Info: visitthecapitol.gov; whitehouse.gov

Jour 2 - Bouillon de culture

À lui seul, l’Institut Smithsonian compte déjà pas moins de 19 musées de qualité, bien organisés et sans frais d’entrée, dont la moitié sont regroupés autour du Mall. On peut donc butiner de l’un à l’autre ou choisir d’en explorer quelques-uns plus en profondeur. Parmi eux, le Musée national de l’air et de l’espace permet d’admirer l’avion original des frères Wright, la réplique du module de commande d’Apollo 11 ou le Spirit of St. Louis, mais aussi de tester des simulateurs de vol.

Pour le dîner, on s’offre une pause au jardin des sculptures de la National Art Gallery, situé juste à côté de celle-ci. Outre son parcours de sculptures contemporaines et son grand bassin central, on y retrouve un café Art nouveau qui propose de bons sandwichs, des salades et des pâtisseries.

On pourra ensuite compléter nos découvertes à la Galerie Freer (art asiatique), au Musée national d’histoire naturelle (avec son impressionnante salle des dinosaures) ou à la Galerie d’art elle-même (pour ses tableaux impressionnistes).

Quelques rues derrière se trouve un musée payant, le Newseum, qui présente des expositions interactives très populaires sur la couverture médiatique des grands événements.

Info: si.edu; newseum.org.

Jour 3 - Saveurs du monde

Deux secteurs gourmands et cosmopolites valent également le détour. En plus d’être agréables à parcourir à pied, le quartier des ambassades et celui de Georgetown illustrent bien le dynamisme et la variété de la scène gastronomique locale. Plusieurs circuits d’autobus ou de trolley touristiques y font escale, offrant au passage un bon aperçu de la ville. Certains se rendent même jusqu’au cimetière national d’Arlington, de l’autre côté de la rivière Potomac, un des lieux les plus touchants de la capitale, où s’alignent les tombes de 300 000 anciens combattants, ainsi que celles du président John F. Kennedy et de son épouse. 

À l’heure du lunch, cap sur Georgetown, au nord-ouest de la ville. Ses nombreuses maisons de brique du XIXe siècle abritent souvent des restaurants originaux, notamment le long de l’avenue Wisconsin et de la rue M, mais aussi des boutiques de vêtements, antiquités, accessoires, livres et disques qui incitent à flâner quelques heures. Le quartier des ambassades, autour de Dupont Circle, offre d’autres itinéraires de balades. On se promène tranquillement le long des avenues ombragées, en admirant les imposants édifices, leurs arbres centenaires et leurs parterres fleuris. Compte tenu du grand nombre d’étrangers qui y travaillent, le coin abrite aussi beaucoup de bars à la mode et d’excellents restaurants des quatre coins du monde, indiens, turcs, français, grecs et autres. De quoi terminer sa découverte par un petit voyage gourmand, sans même un décalage horaire! 

Info: trolleytours.com; arlingtoncemetery.mil.

En pratique

Y aller 
En voiture, on compte 940 km à partir de Montréal (environ 11 heures). 
En avion, Air Canada et Porter proposent de nombreux vols. 

Y loger 
Le site hotels.com affiche un vaste choix d’hôtels, dont plusieurs autour de Dupont Circle, d’un bon rapport qualité-prix et bien situés. 

Planifier 
Plein d’informations sur le site washington.org

Vous aimerez aussi

Surnommée la «ville des vents», Chicago est un musée à ciel ouvert qui déploie une enfilade de gratte-ciel exceptionnels. Une ville à découvrir au fil de l’eau, à pied ou à bord d’un sympathique tram aérien.

Envie de vacances au large? Découvrez la région paisible et pittoresque des «Kennebunks». Son charme saura vous réconcilier avec les côtes de la Nouvelle-Angleterre!

Voyage à New York, la Grosse Pomme Voyage à New York, la Grosse Pomme
L’Empire State Building, la statue de la Liberté, Broadway, Times Square, les taxis jaunes… Est-ce qu’il ne serait pas temps d’aller voir, finalement, ces emblèmes mondialement connus et de se balader dans New York, cette ville fabuleuse qui ne dort jamais et qui fait rêver l’univers entier?
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos