12 suggestions pour des vacances au Québec

12 suggestions pour des vacances au Québec

Par Nathalie De Grandmont

Crédit photo: Tourisme Québec / Marc Archambault

Gourmandises à l’île d’Orléans

On aime l’histoire et l’agrotourisme? L’île d’Orléans combine à merveille ces deux atouts. L’île elle-même est considérée comme un site patrimonial, et l’on peut y visiter plusieurs belles églises construites lors du Régime français, en plus du Manoir Mauvide-Genest et de nombreuses galeries d’art qui proposent des expositions dans des lieux inspirants. Aux quatre coins de l’île, des producteurs agrotouristiques nous invitent à combler nos papilles. 

Au fil de notre promenade, on peut notamment découvrir les irrésistibles liqueurs de fruits de Cassis Monna & filles, les vins du vignoble Isle de Bacchus, les glaces et chocolats de la Chocolaterie de l’Île d’Orléans, sans oublier le fromage le Paillasson, fabriqué par les Fromages de l’Isle d’Orléans. 

Chemin faisant, il faut aussi essayer le Panache Mobile, version champêtre du chic restaurant Panache (de l’Auberge Saint-Antoine, à Québec). Cette roulotte gourmande revisite les classiques d’été – guédilles de homard, paninis bien garnis, salades irrésistibles – au moyen d’ingrédients frais et de préparations originales. Et comble de bonheur, on peut déguster tout cela avec un verre à la main, en profitant d’une vue incroyable sur la chute Montmorency. 

www.parcoursgourmand.com et www.tourisme.iledorleans.com

Coups de pédale autour de l’Isle-aux-Grues

Le dépaysement commence dès qu’on s’approche de l’Isle-aux-Grues, que ce soit à bord du traversier gratuit (à partir de Montmagny) ou durant le court vol d’Air Montmagny, qui nous offre des points de vue et une arrivée hors de l’ordinaire. Une fois sur place, rien de tel que le vélo! Le rythme de la bicyclette nous permet vraiment d’apprécier la proximité du fleuve et les jolies maisons de bois aux couleurs vibrantes. Bien sûr, on peut faire escale à la fromagerie, au musée, ou encore à la tour d’observation qui offre une belle vue de toute l’île.

En cours de route, prévoyons aussi un arrêt à la Pointe aux Pins, histoire de piqueniquer sur un des belvédères, avec le fleuve en toile de fond. Très inspirant! Tout comme le sont les couchers de soleil dans l’île, particulièrement de la salle à manger du Bateau Ivre, qui propose des menus aux saveurs de la région. 

Comme les horaires des traversiers varient selon les marées, il est préférable de prévoir au moins une nuit dans l’île.

www.isle-aux-grues.com ou www.chaudiereappalaches.com

Plaisirs champêtres en Mauricie

On aime la campagne et les chevaux? L’Auberge Le Baluchon nous invite à lâcher prise et à profiter de la vie... au petit trot. En effet, la maison propose plusieurs activités équestres: des tours de calèche à travers le domaine, des randonnées au milieu de collines verdoyantes, sans oublier la nouvelle activité «cowboy d’un jour», qui nous montre comment rallier du bétail dans un cadre sécuritaire et amusant. 

Si l’on préfère des plaisirs plus tranquilles, Le Baluchon offre deux nouvelles huttes de massage, qui permettent de se faire dorloter en plein air. La première hutte se trouve au milieu des arbres, tandis que la seconde trône sur une plateforme au milieu de la rivière, juste à côté des chutes. Les massages durent une heure, puis on nous laisse profiter des lieux encore une demi-heure, en toute intimité. 

En fin de journée, les plaisirs se poursuivent à la salle à manger, où la nouvelle chef propose notamment son «Ardoise», entièrement composée de plats surprises. Certaines chambres, très romantiques, sont dotées de foyers à gaz et de grandes baignoires profondes.

 www.baluchon.com

Musique et culture dans Charlevoix

Et si on se laissait bercer par des airs classiques dans les collines de Charlevoix? Chaque été, le Festival international du Domaine Forget accueille des jeunes musiciens du monde entier, ce qui nous permet d’assister à des classes de maîtres et à des concerts d’étudiants tout à fait gratuitement. Le festival offre aussi l’occasion d’entendre de grandes sommités du classique et du jazz, que ce soit en salle ou sur la pelouse, dans le cadre des sympathiques brunchs musicaux proposés le dimanche matin. 

On profite de son séjour dans la région pour se rendre à Saint-Joseph-de-la-Rive afin d’admirer les surprenants Santons de Charlevoix ainsi que le savoir-faire des artisans de la Papeterie Saint-Gilles (économusée du papier). Ensuite, on fait quelques pas pour aller visiter le Musée maritime de Charlevoix, où l’on découvre les techniques de construction ancestrales des goélettes qui ont longtemps navigué sur le fleuve. 

On peut clore ce périple en empruntant le traversier qui nous conduit gratuitement vers l’Isle-aux-Coudres, juste en face. Charlevoix peut aussi se visiter à bord du nouveau Train Léger de Charlevoix, qui propose plusieurs allers-retours quotidiens entre Baie- Saint-Paul, Les Éboulements et Saint- Irénée. Cet été, le train partira de Québec avant d’effectuer ses escales dans la région. 

www.domaineforget.com, www.reseaucharlevoix.com et www.tourisme-charlevoix.com

Surprises au cœur des Appalaches

Quel plaisir de trouver un jardin d’inspiration asiatique en plein coeur des Appalaches! Les «Jardins de vos rêves», situés à Saint-Ferdinand, sont la création d’un couple de paysagistes et horticulteurs passionnés, qui y rendent hommage à la terre, au bois, à la pierre et à l’eau. Comme ils ont beaucoup voyagé en Asie, ils y témoignent de nombreuses influences japonaises ou balinaises, par exemple avec une pagode et un grand étang de nénuphars. S’étendant sur cinq acres, leur jardin abrite plusieurs endroits intimes pour méditer, se reposer ou lire. On y découvre aussi une foule de plantes vivaces, de nombreux arbres matures, des tapis de plantes miniatures et quantité d’annuelles qui rehaussent le tout avec leurs couleurs vives. Un petit trésor caché que l’on visite à notre rythme. 

Non loin de là, un endroit idéal pour s’offrir une escapade détente: le Manoir du lac William, situé sur les rives d’un lac paisible et encerclé par les contreforts des Appalaches. Lors des belles journées d’été, on peut faire une balade sur le lac en bateau-ponton (sans frais supplémentaires), tout comme emprunter des vélos ou un pédalo, puis relaxer tranquillement dans les baignoires à remous du spa nordique aménagé sur le bord du lac. La journée se termine avec un apéritif et un souper cinq-services à la salle à manger, où le chef propose plusieurs plats à base de produits régionaux. Les forfaits comprennent l’hébergement, les repas et l’accès aux activités du site.

www.lesjardinsdevosreves.com et www.manoirdulac.com

La route des Phares

Envie de prendre le large ou de longer le littoral? Il suffit de suivre la route des Phares – ces derniers sont répertoriés dans une brochure produite par l’organisme Le Québec maritime. On y propose des visites, des repas et parfois de l’hébergement. 

N’est-ce pas tentant d’aller dormir dans un phare? C’est possible au phare du Pot à l’eau-de-vie (en face de Rivière-du-Loup) et à celui de l’Île Verte, par exemple. Dans les deux cas, on séjourne dans l’ancienne maison du gardien, qui ne compte que quelques chambres. Pour vivre cette expérience originale, il faut réserver assez à l’avance tant l’hébergement que la traversée. 

En continuant notre route vers l’Est, on atteint le phare de Pointe-au-Père, à Rimouski. Ici nous attend le Musée de la mer, qui consacre une grande partie de son exposition à l’Empress of Ireland qui a fait naufrage au large de Rimouski en 1914. Des maquettes, des photographies et de nombreux objets retrouvés dans l’épave relatent cette tragédie qui causa la mort de 1 012 personnes. On peut aussi monter au phare (128 marches, tout de même!). 

Mais il ne faut surtout pas manquer le sous-marin Onondaga, avec ses minuscules cabines, sa salle des écoutilles, ses instruments de navigation, etc. Absolument fascinant! Et comme tout cela nous donne envie de prendre le large, on peut aller observer les baleines et certains phares du Saint-Laurent grâce aux Croisières AML, dont certaines sont proposées à partir de Rivière-du-Loup. 

www.croisieresaml.com, www.shmp.qc.ca, www.quebecmaritime.ca/fr, www.tourismerimouski.com

Le fjord du Saguenay sous tous les angles

Depuis l’an dernier, la Véloroute du Fjord permet d’apprécier ce paysage du Saguenay sous tous ses angles, d’autant que des navettes maritimes nous permettent de le traverser pour mieux explorer ses deux rives en alternance. Plusieurs endroits peuvent servir de point de départ, La Baie, par exemple. Après y avoir visité le Musée du Fjord ou l’Économusée Touverre (soufflage de verre), on emprunte la navette pour traverser le fjord jusqu’à Sainte-Rose-du-Nord, classé parmi les plus beaux villages du Québec. On profite du reste de la journée pour pédaler autour du village et visiter son église, puis on s’arrête sur le quai pour relaxer tranquillement et déguster une crème glacée molle (un classique!). 

On peut aussi partir de l’Anse-Saint- Jean, puis aller prendre la navette pour Rivière-Éternité. Ensuite, on enfourche nos vélos pour rejoindre le village puis le Parc des artistes. On revient vers l’Anse-Saint-Jean en fin de journée ou, encore, le lendemain. On peut également choisir de terminer le parcours à La Baie, en reprenant la navette à L’Anse-Saint-Jean. En alternant ainsi vélo et bateau, on peut composer une foule d’itinéraires variés autour du fjord. 

www.tourisme.saguenay.ca ou www.saguenaylacsaintjean.ca

Sherbrooke, murs à murs

Depuis quelques années, le centre-ville de Sherbrooke est une véritable galerie d’art à ciel ouvert, grâce à son parcours de murales, qui compte maintenant 14 fresques dévoilant chacune un pan de l’histoire de la ville. On y trouve notamment la fresque du 200e anniversaire de la fondation de Sherbrooke, qui représente un bel après-midi de juin 1902, avec 23 personnages croqués sur le vif. Il est très agréable d’aller d’une murale à l’autre à notre rythme, brochure en main, en arpentant les rues des vieux quartiers. Et souvent, entre deux murales, on découvre un autre attrait, un café de quartier ou une terrasse ensoleillée où faire escale. 

Au gré de la promenade, il faut prévoir un arrêt au marché de la Gare pour admirer les étals des marchands. On peut aussi aller flâner autour du lac des Nations ou sur la promenade de la Gorge, qui permet d’admirer la rivière Magog et ses chutes qui, le soir, offrent un spectacle multicolore absolument ravissant. 

www.destinationsherbrooke.com ou www.cantonsdelest.com 

Virée culturelle en Outaouais

Cet été, beaucoup d’amateurs d’art iront faire un tour du côté d’Ottawa, puisqu’on présente une exposition du peintre Chagall au Musée des beaux-arts du Canada. Intitulée Daphnis & Chloé, cette suite de 42 lithographies est considérée comme l’oeuvre graphique la plus importante de Chagall. Et pourquoi ne pas profiter de son séjour pour traverser au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau, et faire une surprenante odyssée en Grèce antique? Du néolithique à l’époque d’Alexandre le Grand, on peut admirer 500 artefacts provenant de 21 musées grecs. 

On termine la journée en beauté en s’offrant un bon gueuleton ou un spectacle au Casino de Lac-Leamy. Sur le chemin du retour, il n’est pas défendu de s’arrêter dans la région de la Petite Nation, encore peu connue. Après un brunch ou une partie de golf au Château Montebello, on s’offre un petit voyage dans le temps en visitant, non loin de là, l’ancien manoir de Louis-Joseph Papineau, qui renferme de nombreux meubles d’origine acquis par l’homme politique et ses descendants. 

Puis on va se sucrer le bec à l’Économusée du chocolat, installé dans la gare patrimoniale de Montebello. L’entreprise Chocomotive y a emménagé son atelier de production, ce qui nous permet d’assister au travail des chocolatiers (derrière une baie vitrée) et de sentir toutes les bonnes odeurs de cacao. On y trouve de plus des objets, des panneaux et des cartes qui nous en apprennent davantage sur l’histoire et la transformation du cacao, ainsi que des comptoirs garnis de chocolats artisanaux. 

www.tourisme-outaouais.ca, www.tourismeottawa.ca

D’autres escales qui valent le détour

La maison Félix-Leclerc. 

Située sur le chemin de l’Anse à Vaudreuil-Dorion, elle a ouvert ses portes l’an dernier, juste à temps pour célébrer le 100e anniversaire de naissance de Félix Leclerc. Complètement restaurée, l’ancienne demeure de l’artiste permet de découvrir de multiples facettes de ce grand auteur de chansons, de poèmes et de pièces de théâtre.

www.maisonfelixleclerc.org 

L’exposition aztèque. 

Lorsqu’on ne peut se rendre au Mexique, on se réjouit que le Mexique puisse venir jusqu’à nous ! Cette exposition internationale offre aux visiteurs le privilège de découvrir Les Aztèques, peuple du Soleil. La diversité et la force des objets annoncent une expérience haute en couleur. Présentée tout l’été au Musée Pointe-à-Callière, à Montréal.

www.pacmusee.qc.ca 

L’exposition Métamorphoses. 

Organisée par le Musée Rodin (Paris) et le Musée des beaux-arts de Montréal, cette exposition est une belle occasion de percevoir la sensibilité et la touche particulières de Rodin, qui figure parmi les sculpteurs les plus prolifiques et les plus renommés. Tout l’été au Musée des beaux-arts de Montréal.

www.mbam.qc.ca 

Vous aimerez aussi:

Trois superbes jardins de l'est du Québec Trois superbes jardins de l'est du Québec
On aime les fleurs et l’horticulture? Partons à la découverte du Domaine Joly-De-Lotbinière, du Jardin de la Petite École et des Jardins de Métis, trois superbes jardins de l’est du Québec.

Vous prenez vos vacances au Québec? Voici huit attraits touristiques à découvrir en Gaspésie, dans Charlevoix, en Abitibi-Témiscamingue, en Estrie et à Montréal!

En tourisme à Québec? Sortez des sentiers battus et profitez-en pour voir ces sept curiosités. Des attraits qui témoignent d'une ville riche en histoire!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos