Beauté: Exfoliation 101

Beauté: Exfoliation 101

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Marc-Antoine Charlebois

Peelings, gommages, soins en institut… l’exfoliation peut parfois sembler complexe. On démystifie ce rituel beauté aux multiples facettes!

Pour plusieurs, l’exfoliation fait partie intégrante d’une routine de soins efficace. Mais comment cela se passe-t-il exactement? «Les cellules de notre peau se renouvellent naturellement environ tous les 28 jours, affirme Liz Kwitman, vice-présidente de la formation pour les Amériques chez Caudalie. Avec l’âge, ce rythme diminue et nous devons donner un coup de pouce à notre système.» Une peau où s’accumulent les cellules mortes sera plus rugueuse et terne. Intégrer l’exfoliation dans notre routine nous permettrait dès lors «d’affiner le grain de peau, d’uniformiser et d’éclaircir le teint, de permettre une meilleure absorption de nos soins et de favoriser un renouvellement cellulaire sain», mettent en lumière Myriam Nadeau et Maude Guillemette, respectivement directrice de territoire et formatrice principale chez Epiderma. Faut-il exfolier notre peau plusieurs fois par semaine ou seulement à l’occasion? Comment faire? Quand doit-on éviter les produits exfoliants? Notre abécédaire vous dit tout.

 

Acides

Il existe deux types principaux d’exfoliation, la chimique et la mécanique. L’exfoliation chimique se fait le plus souvent en appliquant des acides alphahydroxylés (AHA) ou des acides bétahydroxylés (BHA) sur la peau (ou les deux!). «Ces deux sortes d’acides dissolvent les cellules de peau morte tout en aidant à augmenter le renouvellement cellulaire», établit Liz Kwitman. Parmi les superpouvoirs des AHA comme l’acide glycolique, l’acide lactique et l’acide mandélique: uniformiser le teint, estomper les taches pigmentaires et hydrater la peau.

Comme les BHA sont liposolubles (c’est-à-dire solubles dans l’huile), ils peuvent pénétrer plus profondément dans les pores. Si on a des points noirs ou les pores congestionnés, l’acide salicylique (le BHA le plus commun) est un excellent allié. Son effet anti-inflammatoire aide aussi à réduire les rougeurs. Plus récemment, on a commencé à évoquer également les acides polyhydroxylés (PHA) dans la famille des AHA. Ces molécules plus grosses travaillent davantage en surface, ce qui en fait un choix intéressant pour les peaux sensibles.

 

Booster

L’un des plus gros avantages de l’exfoliation? Elle booste le renouvellement cellulaire, c’est-à-dire la vitesse à laquelle les cellules sont remplacées par de nouvelles. L’exfoliation offre également un coup de pouce bien apprécié au niveau de l’éclat de la peau et de l’absorption des produits.

 

Chimique ou mécanique

L’exfoliation chimique se fait au moyen d’acides (AHA, BHA, PHA) ou d’enzymes. Ces derniers agissent de manière semblable aux acides, mais en dissolvant les liens entre les cellules mortes seulement. Ils conviennent donc particulièrement aux peaux sensibles. Les peelings à la maison ou en institut, de même que les soins comportant des acides de fruits et des enzymes, servent tous à procéder à une exfoliation chimique. Lorsqu’on utilise un produit comportant des granules ou des petites billes, une débarbouillette, une brosse nettoyante ou un gant de crin, on s’exfolie de manière mécanique (aussi appelé «exfoliation physique»). Certains produits combinent les deux types d’exfoliation, alliant des ingrédients aux vertus gommantes à des exfoliants chimiques (des acides ou des enzymes). Plusieurs institut proposent aussi le micropeeling, un traitement qui combine la microdermabrasion (exfoliation mécanique) et le peeling (exfoliation chimique).

 

Desquamation

«Lorsque le renouvellement cellulaire est très rapide, on peut remarquer des petites peaux mortes en surface de la peau: c’est ce qu’on appelle de la desquamation», définissent les expertes Epiderma. Selon elles, il est important de les exfolier pour les retirer et laisser place à la peau plus saine.

 

Éclat

Un teint plus éclatant est sans contredit l’un des effets les plus immédiats de l’exfoliation. On aime!

 

Fréquence

La fréquence à laquelle s’exfolier dépend de plusieurs facteurs. «Tout dépend de notre type de peau, de son niveau de réactivité, de notre mode de vie et de nos préférences», estime Liz Kwitman. Par exemple, si notre routine de soins quotidienne est minimaliste et qu’on utilise seulement un hydratant et une crème solaire, on pourrait se tourner vers un masque aux AHA ou un gommage une ou deux fois par semaine. Par contre, si on utilise une essence, un sérum ou une crème avec des enzymes ou de l’acide glycolique en plus faible concentration pour maintenir notre éclat au quotidien, il n’est probablement pas nécessaire d’utiliser un gommage aussi fréquemment. «Il est important de faire analyser notre peau avant de commencer une routine à la maison, insistent Myriam Nadeau et Maude Guillemette. Généralement, on recommande d’exfolier la peau une à deux fois par semaine selon son type.»

 

Gommage

Il existe des gommages pour le visage, mais aussi pour le corps et pour le cuir chevelu. Cristaux de sucre, microbilles végétales et autres granules permettent d’éliminer les cellules de peau morte de façon mécanique et d’activer la circulation sanguine. Les gommages corporels sont souvent formulés avec un parfum énergisant ou gourmand – un véritable plaisir à utiliser!

 

Lisser

Comme elle retire l’accumulation de cellules mortes à la surface de la peau, l’exfoliation lui procure un effet lissant.

 

Microdermabrasion

Cette exfoliation mécanique offerte en institut s’adresse à tous les types de peau. On pulvérise une poudre de microcristaux sur la peau, puis on opère une action d’aspiration. « es cristaux pulvérisés délogent les impuretés et les peaux mortes, tandis que l’aspiration stimule la microcirculation», explique Myriam Nadeau. En plus d’éliminer les impuretés, la microdermabrasion active donc le métabolisme de la peau ainsi que la production de collagène et d’élastine, pour un effet raffermissant.

 

Nuit

Bien qu’on puisse aussi exfolier sa peau le matin, le soir est tout indiqué pour cette étape de notre routine: on trouve d’ailleurs souvent des acides exfoliants dans les crèmes de nuit. Si on préfère utiliser un soin aux acides ou un gommage le matin, on s’assure de bien protéger ensuite l’épiderme contre les rayons UV avec un soin offrant un FPS d’au moins 30 (une étape qui devrait faire partie de notre routine quotidienne de toute façon!).

 

Oxygénation

En retirant ou en dissolvant les cellules mortes à la surface de notre peau, l’exfoliation permet une meilleure oxygénation cutanée.

 

Peeling

On qualifie souvent de peeling les masques et crèmes aux exfoliants chimiques pour usage à la maison, mais on peut aussi recevoir ce traitement en institut, souvent avec de l’acide glycolique. «Les ingrédients actifs sont beaucoup plus concentrés que ce qu’on utilise à la maison», indique Myriam Nadeau. Il existe différents types de peeling selon nos besoins, mais généralement, on obtiendra un teint plus éclatant et une réduction des taches pigmentaires.

 

Routine

Une fois notre peau exfoliée et nos nouvelles cellules de peau exposées, il est important de bien en prendre soin. Quelques ingrédients à rechercher dès lors dans nos soins de tous les jours, selon Liz Kwitman:

· Les antioxydants comme la vitamine C, la vitamine E et les polyphénols. «Les antioxydants sont nos amis, car ils neutralisent les radicaux libres causés par la pollution, la fumée de cigarette, les écrans, la lumière fluorescente et tout le reste. »

· L’acide hyaluronique, une substance produite naturellement par le corps, aide à maintenir le volume de notre peau, à l’hydrater et aussi à repulper nos rides et ridules. «Dès l’âge de 40 ans, on a perdu la moitié de nos réserves naturelles d’acide hyaluronique, d’où l’importance d’en procurer à nos nouvelles cellules.»

· La niacinamide, un ingrédient qui fait tout: «Cet anti-inflammatoire aide à éclaircir les taches pigmentaires, le teint, et à renforcer la peau.»

 

Surexfoliation

Bien que l’exfoliation procure des bienfaits à la peau, il ne faut pas en abuser. «Une erreur commune est de vouloir en faire trop en même temps: les gens utilisent une débarbouillette rugueuse pour nettoyer leur visage avec un nettoyant aux AHA et BHA avant d’appliquer un rétinoïde sur leur visage, et ils se demandent ensuite pourquoi leur peau est rouge et sensible», donne en exemple la Dre Kavita Mariwalla. La dermatologue compare la peau, notre plus gros organe, à un mur de briques, dont l’un des rôles principaux est d’empêcher les virus et bactéries de pénétrer dans notre corps. On veut exfolier ce qui s’accumule sur le mur, pour le garder le plus stable et fort possible. Mais si on exfolie notre peau trop fréquemment, «on commence à effriter la brique et le mortier, et notre peau peut devenir rouge, chauffer, ou être plus sensible aux irritations liées à la chaleur ou aux rayons UV.» Les démangeaisons, la sensibilité accrue, la déshydratation et même des vaisseaux sanguins éclatés sont d’autres signes qu’on a peut-être abusé des produits exfoliants.

Que faire dans ce cas? D’abord, arrêter toute forme d’exfoliation. «Ensuite, il faut réparer la peau en l’hydratant au maximum avec des ingrédients comme l’acide hyaluronique, qui aidera à pallier la perte d’eau liée à une peau surexfoliée.» On utilise un nettoyant au pH équilibré, et on évite d’agresser notre peau: elle peut prendre plusieurs jours, voire quelques semaines, à se rétablir. Après ce laps de temps, une fois la peau apaisée, on peut réintégrer lentement et graduellement l’exfoliation à sa routine, en restant à l’écoute de son épiderme.

 

Zones du corps

On parle souvent d’exfoliation du visage, mais le corps bénéficie aussi d’un soin gommant régulier, notamment les endroits plus rugueux comme les coudes ou les talons. «On peut aussi recourir à un peeling en institut au niveau du cou, du décolleté ou des mains, pour travailler à réduire les taches pigmentaires et à uniformiser le teint», précisent Myriam Nadeau et Maude Guillemette.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos