Bagages: Ma trousse beauté pour voyager léger

Bagages: Ma trousse beauté pour voyager léger

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Marc-Antoine Charlebois

Maintenant qu’on a (enfin!) recommencé à voyager, on fait le plein de conseils pour bien planifier notre trousse beauté.

La clé d’une valise bien composée? S’assurer que nos vêtements, accessoires et cosmétiques soient adaptés à notre destination, qu’ils répondent à nos besoins réels et qu’ils soient le plus polyvalents possible, question d’alléger notre bagage.

En ce qui a trait aux soins de la peau, au maquillage et aux produits capillaires, il s’agit d’apporter avec nous des valeurs sûres, mais aussi des soins multifonctions et des produits qui pourraient s’avérer particulièrement pratiques lors des déplacements. On en a discuté avec trois experts beauté. Ils nous ont proposé des astuces qui s’avéreront d’une grande utilité pour nos prochaines aventures à l’étranger.

Maquillage

David Vincent, artiste maquilleur pour Watier, partage ses précieux conseils pour une trousse de maquillage compacte.

J’opte pour des produits cohérents et multiusages.
«Chaque chose qu’on choisit de mettre dans notre sac devrait avoir plusieurs fonctions, ou bien pouvoir s’adapter à plus d’une circonstance», explique-t-il. Un conseil qui vaut autant pour nos vêtements et nos chaussures que pour notre maquillage.

Je pense à ma garde-robe.
Dans tous les cas, «notre maquillage et nos produits de beauté appuieront les tenues qu’on a choisi d’apporter [dans nos valises]», dit le maquilleur. On pense aussi au contexte. «Si on part en croisière et qu’on sait qu’il y aura des soupers plus habillés, on adapte nos choix en conséquence.»

J’apporte mes incontournables.
On s’assure d’avoir le nécessaire pour notre maquillage de tous les jours, c’est-à-dire les essentiels pour rehausser notre teint, nos yeux et nos lèvres, suggère David Vincent. Il peut s’avérer tentant d’apporter une panoplie de produits qu’on n’utilise que très rarement, ou encore, plus d’une option pour chaque type de produit, mais l’expert rappelle qu’«on ne se réinvente pas parce qu’on part en voyage». On peut s’éclater un peu plus qu’à l’habitude (on est en vacances, après tout!), mais on risque de vouloir utiliser les mêmes produits qu’à la maison.

Il revient à chaque personne de déterminer ses essentiels, mais voici les plus pratiques, selon David Vincent:
• une poudre bronzante qui peut servir à réchauffer notre teint, mais aussi de fard à joues;
• un mascara pour mieux définir notre regard. On apporte une formule hydrofuge si on pense se baigner;
• un baume à lèvres coloré pour rehausser notre moue tout en lui procurant une dose d’hydratation. On peut aussi l’appliquer en touche de couleur sur nos pommettes;
• une mini-palette d’ombres à paupières qui nous offrira plusieurs choix de nuances avec, bien souvent, un miroir assez grand et un applicateur intégré;
• une palette pour le teint qui regroupe un produit bronzant, un fard à joues et un illuminateur.

Je prends en considération les emballages.
Certains produits voyagent mieux que d’autres, à savoir les formules crème et les bâtons. On pense aussi aux types de flacons et à leurs mécanismes de fermeture: un tube, une pompe qui se verrouille ou une bouteille en plastique (plutôt qu’en verre, plus lourd et cassant) peuvent faire la différence entre un bagage qui arrive à destination intact ou un gros dégât.

Soins

Quoi mettre dans nos bagages pour avoir le nécessaire en matière de soins du corps et du visage? Karine Joncas, qui a créé la marque qui porte son nom, nous éclaire.

Je me procure des formats de voyage.
Plusieurs soins sont vendus en formats de taille réduite qui nous permettent de profiter de nos produits préférés tout en allégeant notre trousse beauté. On peut aussi opter pour des flacons réutilisables.

Je privilégie une routine essentielle.
On s’en tient au strict nécessaire pour notre voyage, c’est-à-dire qu’on allège notre routine habituelle et on mise sur de bons basiques: un nettoyant, un sérum et une crème. Les produits multifonctions, comme une crème qui s’applique le jour et le soir autant sur le visage que sur le contour des yeux, sont de bons alliés. «Ce n’est pas la fin du monde si on épure notre routine, car on reviendra à notre régime de soins habituels en rentrant à la maison», estime l’experte. Par exemple, si on a l’habitude de superposer plusieurs sérums sous notre crème, on peut s’en tenir à un seul le temps de notre escapade.

J’apporte des valeurs sûres.
«Lorsqu’on part, ce n’est pas le temps d’expérimenter avec de nouveaux produits», met en garde Karine Joncas. Personne ne veut se retrouver loin de la maison avec un soin dont la texture, le parfum ou l’effet ne convient pas.

J’adapte mes soins selon ma destination.
Si on s’envole vers une destination soleil, «notre peau risque de se déshydrater plus facilement, alors on peut ajouter un concentré d’hydratation», propose Karine Joncas. Dans la situation inverse, on choisit des soins aux textures et ingrédients appropriés pour le froid.

J’évite les formules liquides.
«Si on doit choisir entre une eau micellaire et un gel ou un lait démaquillant, on opte toujours pour la texture la moins liquide», préconise Karine Joncas. Les gels et les crèmes risquent moins de se renverser dans notre valise. Autre option intéressante: les soins solides!

Je ne lésine pas sur la crème solaire.
Plutôt que de voyager avec notre crème de jour à FPS intégré, on opte pour une crème solaire qui convient à l’ensemble du corps et dotée d’un FPS d’au moins 30. Même si nos vacances ne sont pas à la plage, on risque de passer plus de temps à l’extérieur qu’à l’habitude.

Cheveux

Cindy Duplantis, ambassadrice de marque Chatters et styliste de vedettes, nous dévoile ses secrets pour arborer une coiffure impeccable en voyage.

Je privilégie les produits aux bienfaits multiples.
«On choisit un vaporisateur qui sert à amplifier le volume, à ajouter de la texture et à rafraîchir notre chevelure, ou un fixatif à tenue modulable», donne en exemple Cindy Duplantis. Il existe aussi des brumes qui ajoutent de la brillance tout en étant thermoprotectrices et des crèmes hydratantes qui s’appliquent sur cheveux secs ou mouillés, qui aident notre mise en plis à tenir tout en atténuant les frisottis.

Je décide de mes coiffures à l’avance.
Pour éviter d’apporter des produits superflus, l’experte suggère de «planifier nos coiffures, ce qui nous permettra d’évaluer exactement quels produits sont essentiels».

Je prends en compte la température et le taux d’humidité.
Par exemple, si on voyage vers une région tropicale, «on risque d’attacher nos cheveux plus souvent et de moins se servir d’outils chauffants».

Je m’assure d’apporter mes soins chouchous.
Même s’il y a souvent du shampoing et du revitalisant dans les chambres d’hôtel, Cindy Duplantis suggère d’apporter nos formules préférées en format voyage. On ajoute un traitement sans rinçage dans notre trousse, un soin SOS pour les chevelures déshydratées.

J’opte pour un outil polyvalent.
Si on est adepte des outils chauffants, on choisit un appareil qui peut créer des boucles et des vagues, mais aussi lisser nos cheveux. On confirme le voltage des prises à destination avant de partir et on s’assure que notre outil y est adapté, en plus de se procurer un adaptateur, si nécessaire.

Quoi mettre dans mon bagage de cabine?

Voici ce que nos experts recommandent d’avoir sous la main pour rendre le voyage plus agréable et rafraîchir notre allure avant l’atterrissage:

• une eau de beauté pour booster l’hydratation;
• des patchs pour réveiller notre regard;
• une crème à mains ou un baume universel pour contrer la sécheresse cutanée;
• un cache-cernes pour estomper les signes de fatigue;
• un rouge hydratant ou un baume coloré pour donner un coup d’éclat à notre teint;
• un mini-shampoing sec pour donner du pep à notre chevelure.

On n’oublie pas de mettre tout produit liquide, en aérosol ou en gel – qui doivent être de format de 100 ml ou moins – dans un seul sac de plastique transparent d’au maximum 1 L pour faciliter notre passage au poste de sécurité.

Bon voyage!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Coucou!

Vidéos