Conduire l’hiver: développer les bons réflexes

Conduire l’hiver: développer les bons réflexes

Par Sandrine Champigny

Crédit photo: Taras Zaluzhnyi via Unsplash

Conduire l’hiver comprend des risques bien réels. Afin d’utiliser notre véhicule avec prudence dans la neige, on suit les conseils de Carl Nadeau, ancien pilote de course professionnel et expert en conduite Michelin. 

«Le premier conseil que beaucoup de monde n’applique pas, c’est d’adapter sa vitesse aux conditions routières, insiste Carl Nadeau. On est tellement habitués de faire les mêmes trajets, on sait à quelle vitesse on le fait, tout se fait de manière machinale. Mais l’hiver les conditions vont changer.» Si on prenait une marche, on modifierait notre pas pour éviter de glisser: même principe quand on conduit! 

Outre la conduite en soi, la position que l’on prend au volant peut également influer énormément sur nos gestes et nous aider à faire preuve d'une plus grande prudence. «On a deux réflexes épouvantables: serrer le volant quand la visibilité est basse et avancer la tête, comme si ça allait changer quoi que ce soit. Il faut résister à cette envie-là et rester les épaules appuyées sur le banc, parce qu’au bout du compte, ça ne changera rien à la visibilité», rappelle l’ancien pilote. 

Et la position de conduite idéale, c’est quoi? Pas le fameux 10 h 10 qu’on a tellement entendu. «On doit mettre nos mains à 9 h 15, à 45 degrés d’angles avec nos bras de sorte que les deux pouces soient en plein centre du volant, soutient l’expert. Le problème c’est que beaucoup de gens sont trop loin du siège.» Il ne faut pas considérer que la position de nos bras d'ailleurs, le corps entier doit être confortable. «Souvent on a une position  style lazy boy et c’est moins propice à la bonne conduite. En freinage intense, par exemple, il ne faut jamais que notre jambe soit en plein extension, on ne doit jamais étirer le bout du pied.» 

Bien équipés

En cas d’urgence, on garde en tout temps dans la voiture l’hiver ces éléments essentiels. «Il faut avoir un strict minimum dans l’auto, le plus important c’est d’avoir du lave-vitres d’urgence, de s’assurer que nos essuie-glace soient en bon état et d’avoir une pelle», rappelle le spécialiste. Il faut aussi impérativement s’assurer d’avoir quatre bons pneus d’hiver. «C’est absolument essentiel d’avoir quatre pneus identiques sur la voiture et de faire une rotation assez régulière.» En route! 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos