5 conseils du chef Jonathan Garnier pour un plateau de charcuteries réussi

5 conseils du chef Jonathan Garnier pour un plateau de charcuteries réussi

Par Sandrine Champigny

Crédit photo: Matt and Steve

La saison des festivités approche et avec, les réceptions… et les plateaux de fromages et de charcuteries. Pour être l’hôte parfait, on suit les conseils du chef Jonathan Garnier qui garantissent des planches réussies, peu importe les goûts de nos invités.

 

Bien choisir ses charcuteries et ses fromages

«Je recommande d'avoir trois sortes de charcuteries différentes: une fumée, une piquante et une plus neutre pour en avoir pour tous les goûts. En ce qui a trait aux fromages, on peut suivre le même genre de règle. Trois à quatre choix: un fromage ferme, un crémeux, un bleu et un de chèvre. Dans tous les cas, pour un plateau réussi, il faut ajouter de petits éléments piquants, vinaigrés et sucrés.»

 

Planifier notre soirée

Les invités seront assis? Debout pour la majorité de la soirée? On choisit de la nourriture en conséquence. «Si nous faisons un plateau de charcuteries version cocktail, nous devons prendre des éléments faciles à manger avec les doigts pour éviter les dégâts. De l'autre côté, si c'est pour un plateau version repas, il peut y avoir de la nourriture plus coulante ou encore plus complexe à manger, puisque des assiettes et des ustensiles seront à disposition.»

 

Les bonnes quantités pour les bonnes occasions

«Pour les quantités, on prévoit toujours autour de 55 g de produits si la planche est servie pour l'apéritif et plutôt 100 à 140 g pour un plateau-repas plus copieux. Il faut penser qu'il y aura du pain, des craquelins, peut-être quelques noix et quelques légumes marinés qui accompagneront le tout.»

 

La variété pour faire plaisir à tous

«Si vous faites un plateau pour des gastronomes novices, le plus simple est de choisir des fromages plus doux ou encore des charcuteries plus accessibles. Par exemple, au lieu de prendre un fromage à croûte lavé, très puissant niveau goût avec une odeur qui pourra rebuter certaines personnes, il est possible d’opter pour un vieux Gouda classique. Ce plateau sera donc plus simple à déguster pour un novice, mais il donnera autant de plaisir à un connaisseur.» On n’hésite donc pas à mélanger fromages doux, viandes froides simples avec des fromages et des charcuteries plus fins.

 

S’adapter aux régimes

Véganes ou végétariens, il se peut que nos convives aient certaines restrictions alimentaires. Pour satisfaire leur gourmandise, on mise sur des trempettes comme du houmous ou autres trempettes végétales et sur des fauxmages et pâtés véganes, de plus en plus disponibles en épicerie.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos