Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Réduire l’impact fiscal d’un gain en capital

Réduire l’impact fiscal d’un gain en capital

Par Annie St-Amour

Crédit photo: Andre Taissin via Unsplash

J'ai vendu un bien immobilier et je dois payer de l’impôt sur le gain en capital réalisé. Comment réduire l’impact fiscal de ce gain en capital qui fera augmenter mes revenus pour l’année en cours et pourrait m’obliger à rembourser ma pension de la Sécurité de la vieillesse en plus de réduire mes déductions pour les soins de santé? 

La réponse de Josée Jeffrey, fiscaliste et planificatrice financière, Focus retraite et fiscalité: S’il s’agit de votre résidence principale ou d’une résidence secondaire, votre gain en capital sera exonéré d’impôt. Toutefois, vous ne pouvez désigner qu’une seule résidence principale par année. Si vous avez habité en partie un immeuble locatif, vous pourrez exempter l’impôt pour la partie que vous avez occupée personnellement. Autrement, si votre immeuble est entièrement locatif, le taux d’inclusion de votre gain en capital sera de 50 %. Des pertes en capital reportées pourraient réduire ce gain. Vos frais de vente, dont les commissions pour un courtier immobilier, aussi. Avez-vous encore des droits de cotisation inutilisés au REER? Si oui, vous auriez avantage à cotiser pour réduire votre revenu imposable. Cependant, vous ne pouvez plus cotiser l’année suivant vos 71 ans, sauf si votre conjoint(e) est plus jeune que vous. Vous pourriez cotiser au REER de conjoint. Votre PSV sera réduite si votre revenu net excède 79 504 $.  Vous devrez rembourser 15 % de votre PSV sur l’excédent. Quant à vos frais médicaux, ils pourront être réclamés dans la déclaration du revenu le moins élevé des deux au fédéral, si vous êtes en couple.

Vous avez une question? N'hésitez pas à nous contacter pour la poser à nos experts, par courriel à vosquestions@lebelage.ca ou par courrier au Vos questions - Bel Âge, 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec), H2R 1S5. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Fil de soi

Vidéos