Pour ou contre Uber?

Pour ou contre Uber?

Par Marie-Christine Tremblay

Crédit photo: shutterstock.com

Uber est une compagnie qui gère une application pour téléphones mobiles. Une des versions les plus contestées, la version UberX, permet à des individus d'offrir un service de covoiturage avec leur voiture personnelle. Les prix varient selon l'offre et la demande mais sont généralement moins élevés que ceux des taxis traditionnels. Seuls. les paiements par carte de crédit, gérés par le biais de l'application, sont acceptés. Uber, dont le siège social est à San Francisco, retient 20% du montant de la course et reverse 80% au chauffeur participant par dépôt direct. 

Là où le bât blesse, c'est qu'au Québec, le transport rémunéré de personnes par automobile est régi par la Loi concernant les services de transport par taxi. Cette loi stipule clairement que pour effectuer un transport rémunéré, il faut détenir un permis de propriétaire de taxi ou être un chauffeur lié à un propriétaire de taxi, ce qui entraîne de nombreuses obligations, et des coûts annuels découlant de ces obligations pouvant atteindre plus de 3 000$. Tout cela sans compter les 1150$ pour une formation de chauffeur et les 200 000$ (environ) pour l’achat d’un permis d’opération d’un taxi.

De plus, il faut savoir que la notion de covoiturage commercial (impliquant une rémunération) n'existe pas au Québec en dehors des services de transport par taxi régis par la loi. Pour que le covoiturage soit  effectué sans permis, il doit se faire dans des conditions précises incluant la notion de partage des coûts. C'est pourquoi le service offert par Uber est considéré illégal et suscite la grogne de l'industrie du taxi. Le gouvernement du Québec estime que le service de transport Uber est inévitable mais en respectant certains critères. Pour évaluer la situation et trouver des solutions, le ministre des transports, Jacques Daoust, a annoncé la tenue d'une commission parlementaire qui se tiendra à partir du 18 février. La sécurité des passagers, les règles équitables d'exploitation et une politique profitant au consommateur seront au cœur de débats. Et vous, qu’en pensez-vous? Avez-vous déjà testé Uber ou vous ne jurez que par les taxis?

Vous aimerez aussi:

Louer une voiture à court terme Louer une voiture à court terme

Louer une voiture à court terme, ça peut paraître cher. Pourtant, avec quelques trucs en poche, il y a moyen de s’en tirer à bon compte.


Vous songez à louer une voiture à long terme? Ce type de location a du sens dans certaines situations. Voici ce qu'il faut savoir avant de signer le contrat.

Acheter une auto usagée, une bonne affaire? Acheter une auto usagée, une bonne affaire?
Acheter une voiture usagée peut s’avérer une bonne affaire. Mais il vous faut d’abord faire vos devoirs. Consciencieusement. Sinon, gare aux pépins qui vous feront regretter votre achat. Voici les points à surveiller.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos