Sommeil… violent

Sommeil… violent

Par Carolyne Ann Boileau

Crédit photo: iStock

Mon conjoint est âgé de 58 ans et je crois qu’il a un problème de sommeil sérieux: depuis peu, il est très agité en dormant. Il crie, donne des coups de pieds, bref, il devient violent, alors qu’en réalité, il est doux comme un agneau. Je dois maintenant faire chambre à part pour avoir un bon sommeil… et éviter qu’il ne me frappe involontairement. Je m’interroge à savoir si ce trouble du sommeil est passager ou permanent.
Lise, Saint-Sauveur

La réponse de Taís Araújo, PhD, directrice clinique et psychologue chez Haleo.

Cette description ressemble à un trouble du comportement en sommeil paradoxal, qui mérite une consultation auprès d’un neurologue ou d’un spécialiste du sommeil. Il s’agit d’un problème rare, affectant davantage les hommes âgés de plus de 50 ans.

L’agitation se manifeste généralement vers la fin de la nuit; la personne qui en souffre peut présenter des comportements violents, car elle extériorise ses rêves. Elle peut se lever, crier, donner des coups. Si elle rêve qu’elle se bat, elle peut faire des gestes pour se défendre, qui vont surprendre et peut-être faire du mal à sa ou son partenaire avec qui elle partage le lit.

Ce trouble est caractérisé par une perte d’atonie musculaire durant le sommeil paradoxal. Pour diagnostiquer ce trouble, il faut se rendre dans une clinique spécialisée dans le sommeil afin de passer une polysomnographie.

La bonne nouvelle est qu’après une prise en charge adéquate, ce trouble du sommeil est généralement traité avec succès.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Coucou!

Vidéos