Presbytie: le temps des lunettes de lecture

Presbytie: le temps des lunettes de lecture

Par Françoise Genest

Crédit photo: iStockphoto.com

Les causes de la presbytie

La presbytie est sans conteste l’un des premiers symptômes perceptibles des effets du temps sur nos yeux. Elle est due à un durcissement du cristallin, une structure souple et transparente située derrière l’iris et la cornée. Le cristallin agit comme lentille de focalisation en modifiant l’angle de convergence par lequel les rayons lumineux pénètrent dans l’œil. Lorsque vous regardez de loin, il s’aplatit, ce qui réduit sa puissance focale.

Cette puissance se mesure en dioptries (le petit chiffre qui indique la puissance des lunettes). Plus l’objet est situé près de votre œil, plus le nombre de dioptries nécessaires est élevé. Le cristallin très souple d’un jeune enfant a une puissance de 20 dioptries, ce qui lui permet de voir avec netteté un petit objet situé à 2 po (5 cm) de son œil. À 45 ans, le cristallin ne dispose plus que de 2 à 2,5 dioptries, ce qui permet de voir clairement un objet situé à 16 po (40 cm) et plus de l’œil. Mais, à 14 ou 10 po (36 ou 25 cm), les objets apparaissent embrouillés. On en est quitte pour les lunettes de lecture.

Presbytie chez les myopes

Plus on avance en âge, plus le cristallin perd de sa puissance focale. La situation est toutefois légèrement différente pour les myopes. Leur cristallin perd lui aussi de son élasticité, mais puisqu’il était déjà trop bombé, leur myopie compense jusqu’à un certain point leur presbytie. Par exemple, à 50 ans, la presbytie requiert une lentille de + 2 dioptries. Si vous êtes myope et portez des lunettes de -2 dioptries, il suffira alors de retirer vos lunettes pour bien voir de près. Jusqu’au jour où votre presbytie sera plus forte que votre myopie. Ce sera alors le moment du double foyer ou du foyer progressif.

Lunettes de lecture - Presbytie et ordinateur

Les lunettes de lecture

Dans les grandes surfaces ou en pharmacie, on peut se procurer des lunettes de lecture pour quelques dollars. Efficaces? «Cela peut être un compromis acceptable, surtout pour les non-myopes qui n’ont pas besoin de double foyer ou pour ceux qui n’ont pas d’autres problèmes visuels comme une astigmatie, répond le Dr Yvon Rhéaume, optométriste. Mais mieux vaut d’abord consulter un spécialiste qui déterminera la puissance focale dont vous avez besoin. Par ailleurs, il faut savoir que nos deux yeux ne sont pas toujours de force égale. Si l’écart entre les deux est faible, les lunettes en vente libre peuvent convenir, mais si l’écart est grand, elles n’offriront pas le même confort visuel que des lunettes de prescription.»

Lunettes de lecture et ordinateur

Vous travaillez beaucoup à l’ordinateur, tout en consultant en même temps des documents? Une seule paire de lunettes en vente libre ne répondra sans doute pas à vos besoins. Elles seront assez fortes pour lire vos documents, mais sûrement trop fortes pour bien lire à l’écran. Or, après 50 ans, il est difficile de focaliser parfaitement sur un écran d’ordinateur et une correction d’environ 1,25 dioptrie est généralement nécessaire, tandis que pour la lecture régulière, il faut une correction plus élevée.

La solution économique?

Deux paires de lunettes en vente libre de force différente… Mais cela peut vite devenir fastidieux si, au bureau, vous passez vos journées à changer de lunettes! L’autre solution: des lunettes à double foyer sur prescription spécialement conçues pour les non-myopes et l’ordinateur (Online glasses). Une solution plus confortable, mais à laquelle votre œil devra s’habituer et qui vous délestera de plusieurs centaines de dollars…

Mise à jour : juin 2011

Vous aimerez aussi:
La sécheresse oculaire est courante chez les 50 ans et plus, entraînant inconfort et fatigue visuelle.
Non traités, la cataracte et le glaucome peuvent conduire à des pertes de vision. D'où l'importance de consulter et de ne pas négliger son examen visuel annuel.
La dégénérescence maculaire est la principale cause de baisse importante de vision chez les 65 ans et plus en Occident et, avec le vieillissement de la population, on estime que le nombre de cas augmentera de 50% d’ici 2020.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos