Noël sans dessert? Non merci!

Noël sans dessert? Non merci!

Par Isabelle Huot docteure en nutrition

Crédit photo: Laurence Labat

En saine alimentation, aucun aliment n’est interdit; on encourage la déculpabilisation alimentaire et on met de l’avant le plaisir de manger.

Cela dit, les desserts sont habituellement riches en gras et en sucre, lesquels ont un effet sur la texture, le goût et la coloration. La bonne nouvelle, c’est qu’il est tout à fait possible d’alléger nos friandises préférées sans compromettre leur bon goût.

Bye-bye sucre, allô…

… Purée de dattes

C’est une source de sucres non raffinés réputée pour ses notes de caramel et ses précieuses fibres. Dans nos recettes, il est possible de remplacer le sucre blanc granulé par la même quantité de purée de dattes, mais il faudra réduire légèrement la quantité de liquides (lait, boisson végétale, eau, etc.).

… Épices

Diminuer le sucre peut rendre le dessert fade. L’ajout d’épices (cannelle, muscade, gingembre, clou de girofle…) bonifiera les saveurs tout en ajoutant des antioxydants.

… Miel
Le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre blanc granulé. On peut donc réduire la quantité de sucres dans nos recettes sans sacrifier le bon goût. Pour remplacer 250 ml (1 t) de sucre, 175 ml (¾ t) de miel suffit. Ce n’est pas tout: on devra aussi réduire la dose de liquide. On recommande de retrancher 45 ml (3 c. à soupe) de liquide pour 250 ml (1 t) de miel.

Moins de gras, svp!

Le yogourt grec nature est polyvalent en cuisine et, en prime, il enrichit nos recettes de protéines et de calcium. Une tasse de beurre (ou d’huile) peut être remplacée par ¾ de tasse de yogourt grec nature. Sinon, la compote de pommes mérite aussi d’être considérée, car elle donne de l’humidité au dessert. Il suffit de remplacer le gras par une quantité équivalente de compote.

Pschitt-pschitt!

Utiliser un vaporisateur d’huile pour graisser moules et casseroles permet de réduire la quantité de matières grasses et favorise une application uniforme.

Parlons pâtisserie

Le sucre et le gras améliorent la tendreté de nos desserts en freinant la formation de gluten, protéine reconnue pour donner du volume, notamment en boulangerie. Le sucre à la surface du dessert subit diverses réactions lors de la cuisson, dont la fameuse caramélisation, qui confère à une croûte dorée un goût particulièrement aromatique.

Quant au gras, il permet de conserver l’humidité du dessert et, par conséquent, d’allonger sa durée de conservation. Vos petites douceurs seront donc moelleuses et savoureuses plus longtemps!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Coucou!

Vidéos