5 raisons d’incorporer les pruneaux de Californie à votre alimentation quotidienne

5 raisons d’incorporer les pruneaux de Californie à votre alimentation quotidienne

California Prunes

Contenu partenaire

Crédit photo: California Prunes

PUBLIREPORTAGE – La réputation des pruneaux de Californie en matière de digestion n’est plus à faire. Ces petits superaliments méconnus sont non seulement excellents pour la santé intestinale, mais ils sont également très polyvalents et faciles à intégrer dans votre alimentation quotidienne.

Les pruneaux de Californie sont gros, moelleux, juteux et sucrés. Ils présentent un goût terreux et une texture agréable et peuvent servir de collation ou d’ingrédient dans des sucreries ou des plats salés. Ce délicieux fruit sec présente de nombreux avantages pour la santé des os, de l’intestin et du cœur.

Voici cinq bienfaits — parfois insoupçonnés! — de ces délicieuses friandises cultivées dans les conditions exceptionnelles de la Californie.

1. Une mine d’antioxydants

Les pruneaux de Californie constituent non seulement de savoureuses friandises à déguster à l’heure de la collation, mais aussi de véritables mines d’or d’antioxydants. Ce fruit à la peau presque noire est en effet bourré de polyphénols, naturellement présents dans les végétaux ayant la propriété de ralentir l’oxydation des cellules et de neutraliser les radicaux libres. Par le fait même, ces molécules sont réputées pour leurs effets préventifs contre certains types de cancer, de même que les maladies inflammatoires, cardiovasculaires et neurodégénératives.

2. Un outil de choix pour la santé intestinale

Personne ne sera surpris d’apprendre qu’en consommant une seule portion de pruneaux de Californie (on recommande 4 à 5 pruneaux) on s’offre une belle dose de fibres solubles et insolubles réputées pour faciliter le transit intestinal en combinaison avec le sorbitol et les acides chlorogéniques, deux composés à l’effet laxatif naturel. Ce n’est pas tout: le microbiome profiterait aussi des bienfaits des pruneaux. 

3. Un rempart contre le cholestérol

Ces mêmes fibres alimentaires qui aident à maintenir la santé du système digestif peuvent aussi contribuer à réduire le taux de cholestérol dans le sang. Même que certaines recherches ont conclu qu’une consommation quotidienne de pruneaux pouvait entraîner une réduction du taux de cholestérol total tout comme du «mauvais» cholestérol, ou LDL. Une aubaine pour la santé de notre cœur!

4. Une aide précieuse pour le contrôle de la glycémie

Manger des pruneaux de Californie peut en outre aider à maintenir un taux de glycémie optimal. Comment? Grâce aux fibres solubles à circulation lente qu’ils contiennent, l’organisme assimile les glucides plus lentement après un repas, ce qui évite les pics de glycémie. C’est ce qu’on appelle un aliment à indice glycémique faible. Qui plus est, ces fibres contribuent à la sensation de satiété, ce qui fait du pruneau un en-cas idéal pour combler les petites fringales.

5. Un allié pour la santé des os

Riches en divers nutriments, tels que la vitamine K, le bore, le manganèse et le potassium, les pruneaux de Californie jouent un rôle certain pour le maintien d’une bonne structure osseuse tout au long de notre vie. D’ailleurs, de nouvelles études ont démontré que la consommation quotidienne de 50 g de pruneaux (4 ou 5 fruits) favorise non seulement la formation osseuse, mais exerce également des effets bénéfiques sur la densité minérale osseuse chez des femmes ménopausées âgées de 55 à 75 ans.

Des pruneaux au menu

Intégrer les pruneaux de Californie à notre alimentation quotidienne, c’est facile! Voici quelques suggestions.

• Au déjeuner: Mousse au chocolat et à l’avoine

• Au dîner:  Salade de quinoa, pruneaux de Californie et feta

• À la collation:  Bol d’açaï et pruneaux de Californie

• Au souper: Tacos à l’agneau du Québec et courge marinée

Découvrez d’autres délicieuses idées de recettes en visitant le site California Prunes | Des pruneaux. Pour la vie. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos