Place aux cheveux gris!

Place aux cheveux gris!

Par Vanessa Fontaine

Crédit photo: iStock

Modernes, élégants, tendance: pas étonnant que de plus en plus de gens affichent fièrement leurs cheveux argentés! Conseils pour ceux qui ont envie de faire le saut. 

Les cheveux gris ont la cote. «Ça nous est demandé presque tous les jours», confirme Marise Caron, experte coloriste chez Alvaro coiffure, sur l’avenue Laurier, à Montréal. Alvaro, copropriétaire du salon, a lui-même les cheveux d’un blanc éclatant depuis une quinzaine d’années. «J’aime le naturel. Je trouve ça très lumineux», affirme-t-il.  

Inutile de souffrir pendant les années , la tête zébrée , pour faire la transition vers le gris: un bon coiffeur peut prévoir un processus tout en douceur. 

 Le blanc, c’est pour qui? 

En fait, le cheveu gris n’existe pas. «C’est une illusion d’optique: de la couleur naturelle mélangée à des cheveux blancs, qui ne produisent plus de pigmentation», explique Marise Caron. Pour obtenir une belle teinte grise, il faut donc une bonne proportion de cheveux blancs  environ 50%, selon la coloriste. 

Sa mise en garde d’usage: «Le blanc est une couleur froide qui ne va pas à tout le monde.» Ceux et celles qui hésitent peuvent opter pour une formule hybride, mêlée de mèches dorées, ou plus foncées, par exemple. «On peut jouer avec les nuances, et conserver un peu de couleur. L’idéal est d’en parler à son coiffeur», estime la pro. 

 Patience 

Marise Caron conseille de conserver une repousse naturelle d’au moins cinq centimètres avant de commencer la transition vers le gris. Pourquoi? Parce que la racine permet de voir où se situent les cheveux blancs (habituellement autour du visage et des tempes d’abord, avant de progresser vers l’arrière), et s’il y en a beaucoup. Pour survivre aux premières semaines, l’experte suggère d’employer une poudre colorée retouche- racines. 

Le coiffeur peut ensuite décolorer de fines mèches platines qui viendront se mêler aux autres, en imitant la répartition naturelle des cheveux. «Ça évite les repousses carrées qui ont l’air d’être tracées au marqueur. C’est plus fluide», explique Marise. La première étape est la plus longue: on essaie d’effacer la racine pour que la couleur soit plus harmonieuse. Il faut donc repasser au salon souvent, puis espacer les visites au fur et à mesure que les cheveux blancs repoussent.  

Le processus demandera toutefois plus de temps pour les cheveux bruns, très contrastants avec le blanc. «Avec le blond, on peut obtenir une chevelure blanche en quelques mois», nuance-t-elle. 

 Et la coupe? 

Couper permet d’abréger la transition vers le blanc, qui peut parfois paraître interminable  environ deux ans pour avant que des cheveux longs aient entièrement repoussé. Ça reste cependant une question de goût.  

«Les cheveux blancs longs sont magnifiques, mais demandent beaucoup d’entretien, fait remarquer Marise Caron. Les couper reste plus simple.» 

Entretien à la maison

Marise Caron conseille d’utiliser un shampoing bleu régulièrement pour se débarrasser des tons cuivrés indésirables. «Pas trop souvent! Ils contiennent un pigment froid très concentré, et peuvent finir par colorer la chevelure», précise-t-elle. Pour cette raison, la pro recommande de diluer le shampoing déjaunissant en le mélangeant à un peu de shampoing clarifiant. Ce dernier permet en même temps de nettoyer les cheveux en profondeur et d’en maintenir l’éclat. 

De plus, les cheveux blancs n’ont pas la même texture que leurs prédécesseurs, et sont habituellement plus secs. «Il faut bien les hydrater. Sinon, ils peuvent finir par ressembler à du fil à pêche», avertit Marise Caron. Pour contrôler les frisottis, la spécialiste recommande d’utiliser une crème ou une huile lissante. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos