Conduire une voiture en Europe

Conduire une voiture en Europe

Par Nadine Filion, , spécialiste automobile

Crédit photo: iStockphoto.com

  • En Angleterre, les distances et limites de vitesse sont affichées en milles, mais en kilomètres en Irlande. 
  • Sur certaines autoroutes en France, les limites de vitesse fixées à 130 km/h passent à 110 km/h lorsqu’il pleut. 
  • Tomber en panne sèche sur une autoroute allemande est passible d’une amende. 
  • La Bosnie est si sévère, au sujet de l’alcool au volant, qu’elle interdit la présence d’un passager en état d’ébriété sur le siège avant. 

Voilà autant de lois et de règlements qu’il vaut mieux connaître avant de prendre le volant de l’autre côté de l’océan. Car qui dit pays européens dit que, en quelques heures, on peut franchir trois ou quatre frontières nationales et, ainsi, devoir composer avec les subtilités de différents codes de la route. De surcroît, les rues sont souvent très étroites et la circulation, toujours dense. 

Se familiariser avec les panneaux de circulation et les carrefours giratoires

Les panneaux de circulation n’ont rien à voir avec les nôtres. Là-bas, le triangle indique le danger, l’hexagone commande la priorité et le cercle intime la restriction, pendant que la couleur bleue informe et que la couleur rouge alerte. 

Généralement, le virage à droite sur feu rouge n’est pas permis en Europe. Ajoutez à cela la complexité des carrefours giratoires, la présence de moult cinémomètres photographiques (radars photo), des inscriptions dans une langue étrangère comme le grec ou le suédois... et vous comprendrez qu’une familiarisation s’impose avant le grand départ. 

L’ABC du carrefour giratoire 

Une règle essentielle à se rappeler à l’approche d’un carrefour giratoire: les véhicules qui y circulent ont priorité sur ceux qui tentent de s’y engager. Certes, le Québec compte encore bien peu de carrefours giratoires – moins d’une centaine. Et ils sont de petite envergure comparativement à ceux qui pullulent en Europe. N’empêche: si vous prévoyez conduire en Europe, visitez-en un afin de vous entraîner à y entrer et à en sortir. Vous n’en serez que plus content si, à Paris, vous vous attaquez à la place Charles-de-Gaulle, autour de l’Arc de triomphe, le plus important carrefour giratoire du monde avec ses 12 sorties...

CAA-Québec fournit de l’info à ce sujet à ses membres, et c’est également auprès de cette association que l’on peut se procurer le permis de conduire international. Voilà un outil fort utile, ne serait-ce parce qu’il est traduit dans une dizaine de langues. 

Les habitudes de conduite à l'étranger

Au-delà d’une familiarisation avec le Code de la sécurité routière du ou des pays que vous visiterez, il faut également savoir à quoi vous en tenir quant aux habitudes de conduite qui y ont cours. À ce sujet, l’Association for Safe International Road Travel (www.asirt.org) met à la disposition du public des rapports «Road Travel Report» (en anglais seulement, pour 50$ chacun). Ces rapports fournissent de précieuses informations, pays par pays. 

Des exemples de ce qu’on peut y lire?

  • En France, les conducteurs roulent vite et effectuent des manoeuvres à la toute dernière minute. 
  • En Italie, ils violent allègrement le code de la route, ignorent les feux de circulation et suivent de très, très près les véhicules qu’ils jugent trop lents. 
  • En Grèce, ils ne signalent pas toujours leur intention de virer, conduisent très agressivement et vont jusqu’à empiéter sur les trottoirs. 
  • Au Portugal, ils n’hésitent pas à dépasser, même dans une courbe ou lors d’une montée. 

Ce sont d’ailleurs ces deux derniers pays, avec la Lituanie et la Roumanie, qui enregistrent les plus hauts taux de décès sur les routes de toute l’Union européenne – soit 90 morts pour un million d’habitants (en 2012). En comparaison, la Suède, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont pratiquement des havres de sécurité avec 30 décès pour un million d’habitants. 

Quelques conseils pour la conduite à l'étranger

  • Respectez les limites de vitesse. Les forces policières européennes font abondamment usage de cinémomètres photographiques... 

  • Congestion et conduite agressive vous attendent en Europe. Planifiez soigneusement vos trajets pour ne pas être pris au dépourvu, et évitez les heures de pointe. 

  • Dénichez les numéros de téléphone d’urgence et conservez-les à votre portée. 

  • Prévenez les vols en ne laissant rien traîner dans votre voiture, pas même dans le coffre. Certains malfaiteurs travaillent en équipe: pendant que l’un sollicite un renseignement, son complice fait subrepticement main basse sur vos effets personnels à l’intérieur de votre voiture. 

  • Un individu ne portant pas d’uniforme policier vous demande d’immobiliser votre véhicule dans un endroit désert? Continuez votre chemin jusqu’à un lieu achalandé et sécuritaire. 

2% de tous les décès Les accidents de la route occupent le 9e rang des plus importantes causes de mortalité, ce qui représente 2% de tous les décès dans le monde. 

Vous aimerez aussi
Perte ou vol de bagages, il y a des précautions à prendre avant de partir pour ne pas tout perdre. Voici les plus simples et les plus efficaces.
Repas, hébergement, transport, il est possible d'économiser de l'argent en voyage. Nos trucs.
Avant de partir en voyage, n’oubliez pas vos cartes de crédit. Mais assurez-vous aussi d'informer les émetteurs de ces cartes de votre départ... sinon, vous pourriez avoir une surprise!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos