Chute de cheveux: que faire?

Chute de cheveux: que faire?

Par Marie-Josée Roy

Crédit photo: iStock

«Depuis quelque temps, je constate que mes cheveux s’amincissent et se raréfient. Est-il possible de contrer une perte de cheveux?»
̶  Sylvain Corbeil, Bromont

La réponse du Dr Jean-François Tremblay, dermatologue et directeur médical chez Dermapure Canada.

Avant d’envisager toute forme de traitement, il importe de pousser un peu l’investigation, car tout le monde ne perd pas ses cheveux pour la même raison. Le premier travail du dermatologue qui rencontre un patient souffrant d’une perte de cheveux, c’est d’établir le bon diagnostic.

Chez les hommes et les femmes de plus de 50 ans, la cause la plus fréquente est la calvitie ou l’alopécie androgénétique, une perte de cheveux héréditaire à laquelle les hormones ne sont pas étrangères. Voici trois traitements visant à ralentir ce phénomène naturel.

Le minoxidil (Rogaine)

Traditionnellement, ce médicament topique doit être appliqué deux ou trois fois par jour sur le cuir chevelu. Ça peut être une solution d’entrée de gamme chez ceux et celles qui ont une perte de cheveux plus localisée. Ça va aider un peu, mais à long terme, peu de patients réussissent à s’astreindre à appliquer la lotion deux fois par jour. L’administration de minoxidil par voie orale peut aussi contribuer à ralentir la perte de cheveux et à stimuler la repousse, mais il ne s’agit pas d’une solution miracle. Les études montrent que seulement 30% des patients répondent vraiment bien au traitement. Et, comme c’est un médicament qui agit sur la pression sanguine, il peut y avoir des effets secondaires.

Quant aux femmes, elles doivent garder en tête que le minoxidil provoque une repousse des cheveux, mais aussi des poils partout sur le corps.

Le finastéride (Propecia)

Administré sous forme de comprimés, ce traitement a fait ses preuves depuis longtemps. Il s’agit d’une pilule qui vient bloquer l’effet des hormones sur la dihydrotestostérone et qui aide à prévenir les avancées de la perte de cheveux héréditaire chez l’homme. À noter: une démarche de recours collectif est actuellement enclenchée concernant ce produit. 

Il fonctionne seulement chez une minorité des femmes.

Le PRP

Aussi efficace chez les hommes que chez les femmes, ce traitement est administré en clinique médicale. On retire du sang et on le centrifuge pour concentrer le plasma, qui est ensuite réinjecté dans le cuir chevelu. Ce traitement a aussi des propriétés restauratrices.

Il aide à faire repousser les cheveux, à stopper leur chute et à améliorer la qualité du cheveu.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos