Devrait-on utiliser le reste de sa crème solaire de l’an dernier?

Devrait-on utiliser le reste de sa crème solaire de l’an dernier?

Par Jacqueline Simoneau

Crédit photo: iStock

Utiliser le reste de sa crème solaire de l’an dernier, c'est bon ou pas? 

Ce n'est pas mal, répond le dermatologue Joël Claveau. Si la date d’expiration n’est pas dépassée et si la texture, la couleur et l’odeur n’ont pas changé, il n’y a aucun problème à utiliser le reste de sa crème solaire.

La date est expirée? «En général, il est préférable de respecter la date de péremption, mentionne le dermatologue. Mais la règle n’est pas absolue. Contrairement aux aliments, l’écran solaire ne se dégrade pas en quelques jours. En principe, un produit dont la date est expirée depuis moins de 4 à 6 mois devrait être encore bon s’il a été conservé dans des conditions adéquates, c’est-à-dire dans un endroit sec, à la température ambiante et à l’abri de la lumière.»

À éviter

Exposer le produit à des températures élevées – par exemple, au soleil à la plage ou dans le coffre à gants de l’auto – accélère la dégradation des composants. De très grandes variations dans le taux d’humidité ne sont pas super non plus. Si c’est le cas, mieux vaut se fier à la date de péremption pour éviter les coups de soleil.

Pour avoir l’esprit tranquille, il est aussi important de miser sur un écran solaire à large spectre, associant des filtres UVA et UVB, et arborant le logo de l’Association canadienne de dermatologie. Et on ne lésine pas sur la quantité. «S’il reste de la crème solaire de l’année dernière, c’est qu’on n’en a probablement pas appliqué suffisamment, affirme le Dr Claveau. Des études montrent que les gens mettent quatre fois moins de produit qu’ils le devraient.»

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos