Essentrics: Pour rééquilibrer le corps en douceur

Essentrics: Pour rééquilibrer le corps en douceur

Par Christine Fortier

Crédit photo: iStock

Faut-il vraiment suer sang et eau pour se mettre en forme? Pas du tout! La preuve: avec Essentrics, un programme d’entraînement qui s’apparente à la danse et au Pilates, on se fait du bien et ce, sans avoir à réaliser des prouesses. Fiou!

La méthode Essentrics, qui gagne en populairté depuis une dizaine d’années, a été créée il y a près de 25 ans à Montréal par Miranda Esmonde-White. À l’époque, l’ancienne danseuse de ballet professionnelle était propriétaire d'un studio d’entraînement et donnait des cours de conditionnement physique en plus d’étudier le taï-chi. «Au fil du temps, elle a incorporé l’ensemble de ces disciplines dans un programme intégré. À force d’entendre les gens lui dire à quel point ils se sentaient mieux, elle a réalisé qu’il se passait quelque chose», raconte Vahé Yegoyan, instructeur Essentrics certifié (niveau 4) au centre Mouvement Humain et aux studios des Grands Ballets canadiens.

Pour développer son programme de mise en forme et en amplifier les effets sur le corps, Miranda Esmonde-White a travaillé de façon scientifique avec des médecins et des physiothérapeutes. «Par la suite, elle a décidé de l’enseigner sous le nom d’Essentrics. De nos jours, il y a entre 2000 et 3000 professeurs dans le monde», mentionne Vahé Yegoyan.

Objectif: être bien dans son corps

Nancy Truchon a pratiqué la méthode Essentrics pendant une session au centre sportif qu’elle fréquente. « Je suis assez en forme, dit-elle, alors je trouvais ça facile. J’ai arrêté d’en faire quand tout a fermé à cause de la COVID-19 et j’en ai ressenti les effets, car j’ai perdu de la flexibilité », affirme celle qui considère Essentrics comme un bon moyen d’améliorer la flexibilité et la posture, à l’instar du pilates.

«Dans la société moderne, on est souvent déconnecté parce qu’on est toujours occupé à atteindre quelque chose, que ce soit dans notre vie professionnelle, personnelle ou familiale. Essentrics permet de se recentrer et de se connecter davantage à notre réalité physique. Pendant le cours, on travaille tous les muscles, les articulations et les tissus conjonctifs grâce à des routines créées pour rééquilibrer toutes les parties du corps.»

L’entraînement met l’accent sur la contraction pendant la phase d’allongement du muscle, afin de le renforcer et de l’étirer simultanément. Les exercices se font debout, au sol (sur un tapis de yoga) et à la barre ou à l’aide d’une chaise. Une pratique régulière permet entre autres de tonifier la silhouette, d’augmenter la flexibilité et l’agilité, d’améliorer la posture, de prévenir les blessures et de réduire les douleurs chroniques. Vahé Yegoyan est bien placé pour en parler. «Quand j’ai découvert la méthode Essentrics, je ressentais énormément de douleurs causées par la pratique d’autres sports, et cette pratique m’aété bénéfique. La douleur n’est pas toujours absente, mais je fonctionne mieux qu’avant. Je dis toujours aux gens que c’est une bonne façon de prendre soin de soi.»

Comment ça se passe?

Une séance de 50 à 60 minutes se déroule au son de la musique et commence par un échauffement de quelques minutes, suivi de mouvements dynamiques en position debout. Les 20 dernières minutes se passent au sol sur un tapis d’entraînement, généralement prêté par le studio.

«Durant le cours, on effectue des mouvements fonctionnels de la vie de tous les jours qu’on a peut-être délaissés, précise Vahé Yegoyan, Ainsi, lorsqu’on tend le bras vers le haut et ensuite vers l’arrière, l’objectif est de nous permettre par la suite d’atteindre des objets placés en hauteur, de bercer nos petits-enfants ou de soulever notre animal de compagnie si on en est capable.»

Une activité pour tous

Selon l’instructeur, l’Essentrics s’adresse à tout le monde. «Je travaille avec des athlètes, des danseurs et des élèves de 7 à 85 ans. Souvent, les gens sont nerveux quand ils arrivent dans ma salle de cours parce que c’est leur première fois ou qu’ils ne sont pas sportifs. Je leur réponds que je suis content qu’ils soient là, que je vais les guider et qu’ils n’ont qu’à faire de leur mieux. On n’est pas là pour la performance.»

Néanmoins, les personnes ayant une blessure devraient d’abord demander à leur médecin ou physiothérapeute s’ils peuvent faire les exercices. Il est également important d’en informer le professeur avant la séance pour qu’il puisse s’ajuster, au besoin. Pour sa part, Vahé Yegoyan n’a jamais enseigné à des gens à mobilité réduite, mais cela se fait. Pour trouver un professeur qualifié, il suggère de visiter le site essentrics.com, qui est doté d’un engin de recherche permettant de trouver un instructeur ou un cours près de chez soi.

Bon à savoir

• Avant de s’inscrire à un cours, c’est une bonne idée de communiquer avec l’instructeur pour lui demander à quoi s’attendre durant la séance. Les enchaînements de mouvements sont-ils lents, dynamiques, doux? Chaque professeur d’Essentrics a son style, qui varie selon son expérience ou ses compétences dans d’autres disciplines (yoga, pilates, pleine conscience, etc.).

• Durant le cours, on suggère aux participants de porter des vêtements confortables et de rester pieds nus. Les personnes qui préfèrent enfiler des chaussettes devraient choisir des modèles antidérapants.

• Les prix varient d’un studio à l’autre, mais on peut s’attendre à payer 20 $ pour un cours sans inscription et 15 $ pour une séance d’essai. Les forfaits de plusieurs séances sont plus économiques, tout comme les cours en ligne. Dans ce dernier cas, il faut se procurer un tapis d’entraînement.

Quatre niveaux

Il existe quatre niveaux de formation Essentrics. Le professeur de niveau 1 possède les compétences et habiletés de base pour donner des cours de groupe au grand public. Au niveau 2, il est en mesure d’adapter les mouvements si les clients en ont besoin. Les niveaux 3 et 4 sont plus approfondis et thérapeutiques, et permettent aux instructeurs de s’adapter à la clientèle ayant des blessures ou des incapacités.

Où trouver un cours?

Le site internet officiel d'Essentrics propose un répertoire de studios qui offrent le programme.

 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos