Devrait-on se méfier du sèche-mains des toilettes publiques? 

Devrait-on se méfier du sèche-mains des toilettes publiques? 

Par Jacqueline Simoneau

Crédit photo: iStock

Eh non! Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, cet appareil n’est pas un vecteur majeur de transmission des germes.

«Le sèche-mains automatique présente l’avantage d’être sans contact, affirme le Dr Stéphane Perron, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Pour réduire le risque de contamination et de propagation des bactéries, le lavage et le séchage minutieux des mains sont des gestes bien plus importants. Un lavage adéquat élimine la majorité des bactéries tandis que le séchage complet des mains permet de supprimer les bactéries résiduelles. En effet, les bactéries apprécient les milieux humides, et des mains mal séchées peuvent contribuer à les transférer sur les surfaces touchées.»

Si on n’a pas la patience d’attendre que le sèche-mains fasse correctement le travail, mieux vaut utiliser les serviettes en papier.       

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos