Le désir, une étincelle à cultiver

Le désir, une étincelle à cultiver

Par Chantal Tellier

Crédit photo: iStock

Il est courant que les couples connaissent des périodes où leur vie sexuelle est moins active et passionnée qu’avant. Mais comment peut-on raviver la flamme et stimuler notre imaginaire pour retrouver une intimité satisfaisante? Voici quelques conseils.

Qu’ont en commun les vibromasseurs, les téléphones intelligents et les manettes de télévision ? Un simple bouton permet de les mettre en marche. Mais le corps humain ne fonctionne pas de cette façon.
Les films et les séries télé donnent souvent l’impression que le désir spontané, l’excitation soudaine ou imprévue, est la norme. Bien que ça puisse se produire, surtout en début de relation, ce n’est pas la seule façon d’avoir une vie sexuelle épanouissante et de qualité.

Dans les relations à long terme, introduire de la nouveauté peut rallumer la passion. «En fait, plusieurs personnes vivent ce qu’on appelle le désir réactif. C’est l’envie de faire l’amour après avoir utilisé des stimuli sexuels physiques ou mentaux, comme les baisers, les massages ou la lecture de textes érotiques pour créer une ambiance appropriée », mentionne Audrey Morabito, sexologue à Espace intime.

Voici huit idées pour stimuler son désir avec son partenaire.

Les lectures osées

À qui ça convient? Aux personnes qui aiment la lecture, ou à celles qui aiment se faire raconter des histoires… au lit.

Ça fonctionne parce que… la lecture d’histoires où les personnages sont en train de faire l’amour est excitante. Il suffit de parcourir quelques pages pour dénicher de nouvelles suggestions de positions ou d’endroits où partager des moments coquins avec sa ou son partenaire. Se plonger dans les péripéties des protagonistes offre aussi l’occasion d’assouvir certains désirs cachés.

Ce qu’en pense la sexologue: «Un des atouts de la littérature érotique est qu’elle offre la possibilité de laisser libre cours à son imagination et à ses fantasmes sans éprouver de gêne ou de honte. Pour les personnes qui ne sont pas sûres de ce qu’elles aimeraient tenter au lit, elle est également une source d’inspiration. En permettant d’imaginer diverses situations excitantes ou non, le roman érotique aide à identifier ses propres préférences afin d’en apprendre davantage sur soi-même.»

Suggestions tentantes: Ce que femme veut, de Marie Gray (Saint Jean, 27$) ; Nu, collectif d’auteurs sous la direction de Stéphane Dompierre (Québec Amérique, 25$) ; Indécentes – Histoires érotiques au féminin, collectif d’autrices (La Musardine, 32$) ; La femme de papier, de Françoise Rey (Tabou, 20$) ; Récits coquins des plaisirs défendus, d’Élisabeth Vanasse (J’ai lu, 10,50$) ; Pour la peau, de Deloupy et Sandrine Saint-Marc (Delcourt, 30$).

Les balados érotiques

À qui ça convient? Aux femmes et aux hommes qui n’aiment pas particulièrement la lecture et qui ont peu d’intérêt pour les films pornos… ou qui savent que le sexe se passe entre les deux oreilles.

Ça fonctionne parce que… les balados érotiques offrent une expérience immersive unique en son genre. Certaines proposent des fictions originales et scénarisées, mettant en scène des acteurs, d’autres invitent les auditeurs à des séances de masturbation guidées sous forme de fiction ou de méditation, ou livrent des récits sexuels sans pudeur grâce à des narrateurs anonymes.

Ce qu’en pense la sexologue: «Les balados misent sur l’imaginaire érotique en venant le nourrir par l’entremise de divers scénarios. Elles permettent aussi d’activer l’ouïe, un sens qui peut être très sollicité lors des relations sexuelles.»

Suggestions tentante: Voxxx et Coxxx, CtrlX, Ferry, traversée érotique, Première et dernière fois, Les chemins de désir.

Les films XXX

À qui ça convient? Aux personnes qui aiment être stimulées visuellement.

Ça fonctionne parce que… on peut s’en mettre plein les yeux!

Ce qu’en pense la sexologue: «Les films pornographiques proposent une expérience qui peut combler plusieurs sens. Ils offrent des images et un visuel qui peut être attrayant pour certaines personnes. En couple, on peut prendre le temps de le choisir, de créer une ambiance en tamisant les lumières, en allumant notre bougie préférée, en mettant de la musique douce en sourdine et en préparant un plateau de nourriture accompagné d’un verre de vin.»

Suggestions tentantes: XConfessions (xconfessions.com), NotASexpert (anoushkamovies.com), PinkLabel.tv (pinklabel.tv), Lustery (lustery.com) et un gratuit, Bellesa (bellesa.co), créé par une Montréalaise.

Les jeux de société coquins

À qui ça convient? Aux personnes ludiques, qui aiment sortir de leur zone de confort.

Ça fonctionne parce que… ces jeux permettent de redécouvrir son partenaire sous un jour nouveau. Qu’il s’agisse de dés sexuels, de cartes interrogatives, de jeux de table ou de tarot érotique, on apprend à voir son vis-à-vis (et soi-même !) sous différentes facettes.

Ce qu’en pense la sexologue: « Les jeux ne sont pas pour tout le monde. Certaines personnes n’y sont pas sensibles. Mais pour celles qui veulent tenter l’expérience, les jeux favorisent l’exploration de soi, de l’autre et du couple. On est moins gêné de poser des questions ou de tenter des choses puisque c’est le jeu qui l’exige.»

Suggestions tentantes: Les cartes Jouissance Club, de Jüne Pla (Marabout, 30$), les dés Naughty Bits Roll With It Sex (pinkcherry.ca, 13$), les cartes DisCulTons (Gender Games, 39$), Jeu amoureux – Coffret, de Clara Morgane (Blanche, 25$), jeu pour adulte Sensations (Ozzé, 50$).

Jarre d’activités de couple

À qui ça convient? À tout le monde.

Ça fonctionne parce que… l’idée de mettre dans une jarre des suggestions d’activités à faire en couple et d’en piger une par jour ou chaque semaine est simple à réaliser. Ce peut être des activités aussi accessibles que de s’arrêter un moment pour prendre un café ou s’asseoir cinq minutes pour discuter d’un projet qui nous tient à cœur.

Ce qu’en pense l’experte: «Cette façon de faire permet de mettre l’accent sur l’intimité relationnelle et pas seulement sur l’intimité sexuelle. Et on sait qu’une sexualité satisfaisante n’est possible que si la communication existe au sein du couple.»

Suggestions tentantes: Partir en pique-nique dans un parc tout près, partager un cornet en amoureux, faire une promenade dans le quartier, siroter un verre de vin, s’offrir un brunch, danser, faire un karaoké maison, etc.

Le rendez-vous sexuel

À qui ça convient? Aux personnes organisées qui n’omettent pas de mettre les choses importantes à l’agenda, ou encore à celles qui se plaignent de ne pas trouver le temps.

Ça fonctionne parce que… on respecte l’engagement, comme on le ferait pour une réunion de travail ou un rendez-vous chez le coiffeur. Mais cette fois, la consigne est d’explorer son corps et celui de son partenaire. Et comme c’est planifié, on a le temps de se préparer et d’anticiper (avec des frissons de plaisir!) ce qui va se passer.

Ce qu’en pense la sexologue: «Il s’agit de passer du temps de qualité ensemble, sans être interrompu par le travail, les enfants, les animaux ou les parents. Il ne s’agit pas de se mettre de la pression pour faire l’amour, mais plutôt de créer un moment de connexion qui pourrait favoriser l’intimité sexuelle.»

Nos recommandations: Commencer par un rendez-vous par mois, pour se faire à l’idée, puis augmenter jusqu’à trouver un rythme avec lequel les deux partenaires sont à l’aise.

Une séance de yoga

À qui ça convient? Aux personnes qui ont besoin de sortir de leur tête et de reconnecter à leur corps.
Ça fonctionne parce que… grâce à une pratique adaptée et régulière, le yoga favorise la souplesse, la réduction du stress et une meilleure écoute des sensations corporelles. Les exercices de yoga permettent d’approfondir la respiration, de tonifier le cœur, de renforcer les abdominaux, d’assouplir les hanches et de stimuler les organes génitaux et le périnée.

Ce qu’en pense la sexologue: «C’est une bonne idée. L’ennemi du désir sexuel est souvent le stress. Grâce à des techniques comme le yoga, qui permettent de se déposer, on devient plus présent à son corps et plus réceptif à celui de l’autre.»

Nos recommandations: On peut opter pour le yoga kundalini, le yoga nidra ou le yoga hormonal.

L’envoi de sextos

À qui ça convient? Aux personnes qui sont plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral.

Ça fonctionne parce que… il est plus facile d’écrire des choses suggestives à l’autre que de les dire en sa présence.

Ce qu’en pense la sexologue: «Il faut évidemment s’entendre sur les expressions avec lesquelles on est à l’aise, mais c’est une belle façon de faire savoir à la personne qu’on aime qu’on la désire.»

Suggestions tentantes: Il est possible d’écrire des phrases du genre: «J’ai hâte de te lécher partout», «J’ai envie de te faire des câlins», «Rejoins-moi sous la douche», «J’adore sentir ta peau et ton odeur quand je suis dans tes bras», etc.

Avec toutes ces idées exaltantes pour stimuler l’imaginaire, le goût de batifoler sous la couette (ou ailleurs) reviendra vite au galop!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos