3 stratégies de bien-être

3 stratégies de bien-être

Par Jessica Dostie

Crédit photo: iStock

«Personne n’est à l’abri des épreuves et du stress qui accompagnent le privilège d’être en vie», écrit la psychologue Isabelle Soucy dans son livre En attendant le psy.

Le titre de ce nouvel ouvrage n’est pas anodin: alors que l’Organisation mondiale de la santé considère le stress, la dépression et les autres troubles mentaux comme l’épidémie du XXIe siècle, les listes d’attente s’allongent à tel point qu’on a presque l’impression d’avoir gagné à la loterie quand on réussit à obtenir un rendez-vous.

L’objectif avoué de l’autrice? Que ce livre bienveillant – et les 43 stratégies de bien-être qu’elle y prescrit – accompagnent ceux qui en ressentent le besoin et contribuent à améliorer leur état d’esprit. Voici donc trois exercices assez simples à mettre en application chaque jour pour se sentir (un peu) mieux… en attendant le psy.

1. Respirer

Il suffit parfois de moins d’une minute de respirations profondes en pleine conscience pour rétablir un certain équilibre. En outre, leurs bienfaits pour réduire l’anxiété, entre autres choses, sont bien connus. « Les techniques de respiration sont faciles et accessibles, explique Isabelle Soucy en entrevue. Même si on n’y consacre que 30 secondes chaque jour, leurs effets sur notre bien-être sont cumulatifs.»

On ne sait pas par où commencer? Plusieurs audioguides peuvent nous guider, à commencer par les exercices de pleine conscience que propose la psychologue sur sa chaîne YouTube intitulée Calme au cœur du chaos.

2. Bouger

C’est prouvé scientifiquement: l’activité physique contribue à réduire les symptômes de dépression, voire à prévenir leur apparition. Une méta-analyse de 15 études totalisant 191 130 participants parue récemment dans la revue JAMA Psychiatry a même démontré que le risque de souffrir de dépression chute de 25 % chez les adultes qui cumulent au moins 150 minutes d’activité à intensité modérée par semaine, soit de 15 à 20 minutes chaque jour.

Pour y arriver, la psychologue suggère de choisir une activité qui nous plaît et de prévoir des récompenses pour célébrer chaque réussite. Marche, vélo, natation… on a l’embarras du choix en fonction de nos goûts et de nos capacités!

3. Noter

Chaque soir avant d’aller au lit, faire un bilan quotidien de gratitude permet de «reprogrammer notre cerveau afin de l’aider à adopter le mode de la reconnaissance pour ce qui nous entoure», décrit Isabelle Soucy.

C’est simple: il suffit de passer notre journée en revue et de se remémorer le positif, même les détails les plus anodins. Ça peut être autant le goût de notre café du matin que le sourire d’un inconnu croisé à l’épicerie, par exemple. Cet exercice de récapitulation nous aide à nous endormir en gardant en tête un portrait plus nuancé des événements du jour.

Ressources gratuites

• Info-Santé (811)
• Tel-Aînés (514 353-2463)
• Tel-Écoute (514 493-4484)
• Tel-Aide Montréal (514 935-1101)
• Écoute Entraide (514 278-2130)
• Suicide Action Montréal (1 866 277-3553)

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos