Entretenez-vous ces 4 mythes au sujet de la vie en résidence?  

Entretenez-vous ces 4 mythes au sujet de la vie en résidence?  

Les résidences ENHARMONIE

Crédit photo: Collaboration spéciale

PUBLIREPORTAGE – Sans y avoir mis les pieds, les gens pensent souvent connaître la vie en résidence. Ils ont une idée préconçue des coûts et de l’ambiance qu’on y trouve alors que dans les faits, ils se trompent sur plusieurs aspects. Et vous, savez-vous faire la différence entre les mythes et la réalité?

1. Une résidence, c’est juste pour les vieux

Si l’âge moyen dans les résidences ENHARMONIE est d’environ 78 ans, la tendance est à la baisse depuis quelques années déjà. « On voit de plus en plus d’hommes parmi nos nouveaux résidants et ils arrivent de plus en plus tôt », observe Marie-Josée Gendron, directrice des résidences ENHARMONIE, un regroupement de 11 résidences abordables sur l’île de Montréal. L’avantage de s’installer en résidence alors que vous êtes autonome et plein d’énergie? Vous vivrez ce changement majeur avec moins de stress et vous vous adapterez mieux à votre nouvel environnement. De plus, vous profiterez à fond des installations pour lesquelles vous payez.

2. Ça coûte les yeux de la tête

Les loyers affichés par les résidences incluent le coût de plusieurs services, alors ils sont nécessairement plus chers que le loyer d’un simple appartement. Vous voulez avoir l’heure juste? Sortez vos factures et additionnez les montants pour l’électricité et le chauffage, l’abonnement au téléphone, à la télévision et à Internet, ajoutez les coûts pour un repas par jour et le service d’un bouton d’appel à l’aide (pour ne nommer que ceux-là). Votre résultat sera sûrement beaucoup plus élevé que vous ne le pensiez! De plus, les résidences ont toujours du personnel sur place pour augmenter votre sentiment de sécurité – un atout difficile à chiffrer, mais qui n’a pas de prix pour rassurer vous-même et vos proches.

3. Je suis bien trop individualiste pour la vie en communauté

Plusieurs personnes croient que la vie dans les résidences est réglée au quart de tour. Bien sûr, il faut respecter l’horaire du repas et être à l’heure si on veut participer à une activité, mais là s’arrêtent les contraintes. Vous voulez sortir promener le chien à 23h ou passer la nuit à écrire votre biographie? Faites comme chez vous! Dans une résidence pour personnes autonomes, votre style de vie est une décision qui vous appartient. Le petit plus, c’est d’avoir accès à un réseau de personnes parmi lesquelles vous trouverez des amis pour discuter autour d’un bon repas et jouer au Scrabble les jours de pluie.

4. Ce sont tous des profiteurs

Il existe des résidences pour les petits portefeuilles et pour les gros. Si votre résidence offre des installations luxueuses comme une piscine ou un golf virtuel, de l’aide pour le ménage ou des soins personnels, son prix sera nécessairement plus élevé. Les petits budgets peuvent se tourner vers les résidences gérées par des organismes sans but lucratif (OSBL). Ces résidences affichent des loyers qui leur permettent de rentrer dans leurs frais sans faire des profits. Elles sont souvent destinées à une clientèle à revenu faible ou modéré et ont plusieurs critères d’admissibilité. Vous les trouverez en faisant une recherche sur Internet avec le nom de votre municipalité et les mots «résidence pour aînés OSBL».

Les résidences ENHARMONIE en font partie. Pour plus d'information, cliquez ici.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Pour l’amour des autres

Vidéos