8 clés pour se lancer en affaires

8 clés pour se lancer en affaires

Par Josée Jeffrey

Crédit photo: iStock

Bâtir une entreprise peut être une aventure enrichissante et accessible. Pour maximiser nos chances de réussite, voici les bons gestes à poser dès le départ. 

1) Dresser un plan d'affaires  

Cet outil permet de donner une direction claire à notre projet et d'évaluer sa viabilité. 

2) Choisir la bonne forme juridique d’entreprise 

Doit-on préférer l'incorporation, la création d'une entreprise individuelle ou une autre forme légale ? Chaque option comporte ses avantages et ses inconvénients sur le plan des responsabilités, des formalités administratives et de la fiscalité. Pour plus d’infos : educaloi.qc.ca (onglets Nos dossiers - Entreprenariat). 

3) S'inscrire, ou pas, aux fichiers des TPS et TVQ  

Lorsqu'on est un « petit fournisseur » – c'est-à-dire que la somme de nos fournitures taxables ne dépasse pas 30 000 $ par an –, on n'est pas tenu de facturer des taxes sur nos ventes ou services, donc de s'inscrire aux TPS et TVQ.  

   On peut cependant le faire avant d’atteindre ce seuil si nos dépenses entrepreneuriales sont élevées. On pourra alors récupérer l'équivalent des taxes payées sur les achats et dépenses liées à notre entreprise. Pour en savoir plus : Revenu Québec.Haut du formulaire 

4) Mettre en place un système de comptabilité efficace  

Le but est de surveiller nos revenus et dépenses. L'achat d'un logiciel comptable peut d'ailleurs être judicieux. Et l'on recourt au besoin à un professionnel (comptable ou expert-comptable) afin de nous aider à gérer nos finances et à maximiser nos avantages fiscaux. 

5) Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle  

Ainsi, on protège nos actifs personnels en cas de litige. De plus, avoir une assurance maladie ou invalidité (pour les moins de 65 ans) sera bénéfique en cas d’un pépin de santé. 

6) Consulter un fiscaliste ou un comptable 

Ces spécialistes nous épaulent dans notre planification fiscale. Ils nous expliquent comment les revenus de notre entreprise seront imposés et comment maximiser les déductions et les crédits d'impôt auxquels on a droit.  

7) Continuer à planifier notre retraite  

Pendant que l'on gère notre entreprise, on doit aussi penser à contribuer à un REER ou à un CELI, ou encore à créer un régime de retraite individuel pour soi. 

8) Profiter des programmes d’accompagnement 

Revenu Québec offre des rencontres virtuelles gratuites aux exploitants de PME et aux travailleurs autonomes afin qu'ils comprennent leurs droits et obligations fiscales. Inscription sur la page Facebook de Revenu Québec, dans la section Évènements. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos