Se préparer pour passer l’hiver au chaud

Se préparer pour passer l’hiver au chaud

Par Sophie Stival

Crédit photo: iStock

Voici quelques bonnes habitudes à prendre pour demeurer au chaud jusqu'au printemps sans nuire à son budget.

Colmater les fuites d'air

Durant la saison froide, on laisse les rayons du soleil entrer en ouvrant nos stores et nos rideaux pour réchauffer son logement. Inversement, on referme le tout à la tombée du jour pour conserver la chaleur à l’intérieur. Des rideaux doublés ou même une pellicule transparente posée sur une fenêtre qu’on n’ouvre jamais l’hiver peuvent faire une différence en la rendant plus étanche aux courants d’air. Ainsi, les fuites d’air peuvent compter pour 25% des pertes de chaleur d’une maison.

Il existe plusieurs façons d’améliorer la performance énergétique de ses portes et ses fenêtres. Un programme comme Rénoclimat peut cibler certains problèmes et présenter des solutions grâce à une inspection visuelle et un test d’infiltrométrie, qui mesure la quantité d’air extérieur qui entre dans sa maison.

En appliquant un produit de calfeutrage, on peut également colmater les pertes d’air autour des portes (incluant celle du garage), fenêtres et autres ouvertures. Cela empêche l’humidité de pénétrer l’isolant ou l’enveloppe du bâtiment.

Et pourquoi pas poser des coupe-froid tels que des rubans, joints et boudins en mousse ou des balais de porte? En plus de bloquer le vent et la pluie, cela rendra la température de la maison plus confortable tout au long de l’année.

Remplacer les vieux thermostats

Et que dire des thermostats qui régulent la température du logement? Leur qualité réside dans leur précision. En remplaçant ses thermostats mécaniques (à roulette) par des thermostats électroniques, on peut obtenir une température plus constante et ressentir plus de confort tout en économisant jusqu’à 10% des coûts de chauffage.

Un thermostat programmable permet d’indiquer ses préférences et de les enregistrer ( jour, nuit, fin de semaine). Par exemple, en soirée, on peut graduellement abaisser la température pour atteindre 17°C. Même chose si on est absent de la maison. Le jour, il est recommandé de maintenir la température à 20°C l’hiver. Abaisser son thermostat de plus de trois degrés peut entraîner de l’inconfort et même des problèmes d’humidité, souligne-t-on dans le guide Soyons écoénergétiques, Chaque geste compte du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Opter pour des appareils plus efficaces

En plus de changer ses thermostats, il est possible d’investir des sommes plus importantes et ainsi réaliser des économies d’énergie plus substantielles. Pensons à l’achat d’une thermopompe, qui sera jusqu’à trois fois plus efficace que des plinthes électriques pendant l’hiver en plus de permettre de climatiser en été. Ce n’est pas donné, mais plusieurs programmes d’aide à l’achat permettent d’épargner des milliers de dollars.

Hydro-Québec offre jusqu’à 6720$ pour ceux qui se qualifient à son programme Thermopompes efficaces. Il faut notamment se procurer un modèle admissible, mais on en dénombre des centaines sur la liste proposée.

Éliminer les combustibles fossiles

À compter du 31 décembre 2023, l’achat ou une réparation majeure d’un appareil de chauffage au mazout sera interdit, et on ne pourra le remplacer par un autre appareil fonctionnant à l’aide d’un combustible fossile, comme le gaz naturel.

Les propriétaires qui devront faire la conversion à l’électricité de leurs appareils de chauffage au mazout pourraient bénéficier d’une aide financière de 1275$ dans le cadre du programme Chauffez vert. Il faudra alors remplacer le chauffe-eau au mazout en même temps que le système de chauffage central (aide de 250$). Dans tous les cas, il faut répondre aux différents critères d’admissibilité.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos