Le Sud autrement

Le Sud autrement

Par Julie Lavoie

Crédit photo: iStock

Qu’on parte pour une courte période ou pour tout l’hiver, choisir une destination soleil devient de plus en plus complexe. Entre les changements climatiques et le coût de la vie, certains classiques apparaissent moins intéressants. Où aller si l’on souhaite éviter la Floride et le Mexique? Quelques suggestions.  

Lisbonne ou Malaga 

Le sud de l’Europe séduit de plus en plus de retraités l’hiver. «[L’Espagne et le Portugal sont intéressants] pour les plus longs séjours parce que les prix sont généralement plus bas qu’ailleurs sur le continent, observe Marie-Ève Vallières, conseillère, relations publiques et stratégie de contenu, chez Air Transat. C’est une belle solution de rechange pour les snowbirds qui veulent aller ailleurs qu’en Floride. Toute la région autour de Malaga est facilement accessible. Il y a même des groupes de Québécois à Malaga sur Facebook ! Nous y proposons des hébergements, mais il est aisé d’y trouver soi-même un logement, tout comme dans les villes et les villages des environs. Les routes sont aussi faciles à naviguer.»  

Comment s’y rendre? 

Air Transat effectue la liaison Montréal-Malaga trois fois par semaine et Montréal-Lisbonne, deux fois. À noter que les voyageurs canadiens devront se munir de l’exemption de visa ETIAS pour visiter un pays de l’Union européenne à compter de 2025. 

Curaçao, île de rêve 

Dans le sud des Caraïbes, cette île paradisiaque est reconnue pour ses eaux cristallines et la richesse de sa vie sous-marine. «Un des gros avantages de la destination est la sécurité, souligne Gitane Charron, directrice de #jesuisvoyageur, une division de l’agence Voyage 1001 Destinations. C’est une île avec une ambiance “Europe dans les Caraïbes”. […] On trouve quelques hôtels tout inclus, pour tous les budgets et tous les goûts.»

Si la proximité de la plage est un critère, mieux vaut s’en assurer parce qu’ils ne s’y trouvent pas tous. «Comme l’île est petite, il est facile d’établir son camp de base dans un hôtel tout inclus pour la facilité, puis de louer une voiture pour explorer les alentours au jour le jour.»  

Comment s’y rendre? 

Air Canada propose des vols directs depuis Montréal pendant l’hiver. La compagnie à bas prix Arajet effectue aussi la liaison depuis Montréal avec correspondance à Saint-Domingue.  

La Provence, en France 

Au sud-est de l’Hexagone, la Provence reste agréable à visiter même quand les champs de lavande n’arborent pas leurs teintes violettes. «S’y rendre en hiver permet d’avoir un rapport différent d’en été, où il y a énormément de monde», observe Marie-Ève Vallières.

On craque pour le charme fou d’Aix-en-Provence, les domaines viticoles, dont le Château La Coste, où l’art se marie à la gastronomie, et les paysages emblématiques des calanques. À Marseille, on s’arrête au superbe MUCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée), on mange une bouillabaisse traditionnelle au Miramar, dans le Vieux-Port, et on contemple la vue depuis la basilique Notre-Dame de la Garde. «Marseille s’enorgueillit de son temps ensoleillé, souligne-t-elle. Il y pleut en moyenne un jour par mois.» 

Comment s’y rendre? 

Air Transat a annualisé en 2023 sa desserte vers Marseille au départ de Montréal. 

Thaïlande abordable 

Pour un long séjour, la Thaïlande offre un excellent rapport qualité-prix. On y mange divinement bien et les possibilités d’exploration sont infinies. Grand amoureux de ce pays, Jean-Michel Dufaux, qui a notamment coanimé l’émission Tour de Thai sur Évasion et accompagné sur place des voyageurs de Groupe Voyage Québec, a visité le pays à maintes reprises.

Dans son livre Mon année à l’étranger, publié chez Parfum d’encre, il écrit notamment ceci à propos de la populaire île de Phuket: «Phuket, c’est beaucoup plus que la plage touristique de Patong, peuplée de bars bruyants. D’une superficie de 48 kilomètres par 21 kilomètres, cette île, reliée au reste du pays par un pont au nord, est beaucoup plus grande que l’on pense. De ce fait, l’île offre encore des coins magnifiques où l’homme n’a pas défiguré la beauté sauvage.»  

Comment s’y rendre? 

On peut notamment se rendre en Thaïlande avec Air Canada (avec correspondance à Vancouver), Turkish Airlines (en passant par Istanbul), Emirates (en passant par Dubaï) et Qatar Airways (en passant par Doha). 

Classique Martinique  

Voilà une destination qui conviendra aux amoureux de la culture française autant qu’à celle des Antilles. On y mange divinement bien et les possibilités d’excursions, tant sur terre que sur mer, sont nombreuses. Le hic? Tout comme en Guadeloupe, les prix y sont plus élevés qu’ailleurs dans les Caraïbes… et on paie en euros.

On trouve de nombreux hôtels, gîtes et appartements à louer, mais la formule tout compris n’a pas la cote. Pour un court séjour, le Club Med peut être une option pour les adeptes de ce type de voyage. À découvrir absolument: la Savane des esclaves, musée historique… et la glace coco artisanale vendue sur la plage! 

Comment s’y rendre et se déplacer sur place? 

Air Canada et Air Transat effectuent la liaison sans escale depuis Montréal. Toutefois, une fois sur l’île, il est très difficile de voyager sans louer une voiture, sauf si on loge au Club Med. Les taxis sont peu nombreux et le transport en commun, quasi inexistant.  

3 autres bons plans 

  • Le sud du Vietnam, tant pour la culture que la température. La meilleure période pour s’y rendre est de décembre à avril, alors que le soleil est au rendez-vous. Février est le mois où il pleut le moins. Notez que le mercure peut grimper jusqu’à 35degrés en mars et avril. Il est toutefois nécessaire de prendre au moins deux vols pour s’y rendre depuis Montréal.  
  • L’île de Malte. Située au sud de la Sicile, Malte convient aux amateurs d’histoire et de nature. La température y est clémente entre octobre et mars. Comme il n’y a pas de vols directs au départ du Québec, on en profite pour combiner son séjour avec la visite d’une ville européenne! 
  • Lima, au Pérou, pour l’histoire et la gastronomie. En plus d’Air Canada, Air Transat propose des vols vers la capitale du Pérou pour la première fois à compter de décembre. Dans le pays, les taux de criminalité sont cependant élevés, notamment à la frontière avec la Colombie, une région à éviter, souligne le gouvernement canadien.  
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos