Cinq destinations 100% Québec à découvrir en VR

Cinq destinations 100% Québec à découvrir en VR

Par Anne-Marie Tremblay

Crédit photo: Chantale Lecours

Motorisés, caravanes, camping-cars, minifourgonnettes: tous les moyens sont bons pour prendre la route des vacances. Que ce soit pour de courtes virées ou de longs voyages, quatre adeptes de véhicules récréatifs (VR) – Dominic Arpin, Manon Lapierre, Maryse Caron et Marc-François Rouleau – nous parlent de leur passion et de leurs destinations préférées. Suivez les guides!

1 Îles-de-la-Madeleine

Avec ses paysages à couper le souffle et l’accueil chaleureux de ses habitants, cette destination se classe en haut de la liste de l'animateur de l’émission Van aventure, Dominic Arpin.

«Les plages des Îles-de-la-Madeleine n’ont rien à envier à celles de la Floride ou de la Virginie, assure-t-il. Souvent, il n’y avait personne à des milles et des milles. Parfait pour laisser courir mon chien! C’est l’un des endroits où j’ai vu les plus beaux couchers de soleil de ma vie.» Comme cette destination est très populaire, le stationnement de nuit est souvent interdit sur l’archipel. Heureusement, plusieurs campings tels que celui de La Salicorne valent le détour, selon l’expert.

«On y propose différentes activités, par exemple la flottaison dans les grottes. Avec un guide, tu nages le long des parois rocheuses sculptées par l’érosion et tu te glisses dans ces grottes par des passages parfois super étroits. Tu as vraiment l’impression d’être un aventurier, un spéléologue.»

La bonne adresse: Auberge et camping La Salicorne, 377, route 199, Grande-Entrée,418 985-2833, salicorne.ca.

2 Côte-Nord

Des kilomètres de plages sauvages. Des épinettes en abondance. La Côte-Nord offre des paysages époustouflants à ceux qui ne craignent pas d’enfiler les kilomètres. «La Côte-Nord est souvent sous-estimée, mais c’est l’une des plus belles régions du Québec», s’enthousiasme Dominic Arpin. Un point de vue que partage Maryse Caron, une jeune retraitée qui a pour sa part goûté à la vanlife à bord d’un Westfalia blanc de 1982 nommé Lucy ces dernières années. « Il y a tout un réseau de lacs et de rivières à découvrir.»

C’est également une région idéale pour s’initier à la vanlife, puisque plusieurs municipalités ont aménagé des endroits pour y dormir gratuitement, ajoute Dominic Arpin.

Son coup de cœur? Le petit village de Longue-Rive. «Tu clignes des yeux et tu l’as dépassé! On y organise entre autres le Festivent, où sont présentés des spectacles de cerfs-volants, de parachute et de planche à voile, entre autres. J’ai même eu l’occasion d’y essayer le kite-buggy, un petit véhicule qu’on fait avancer à l’aide de la voile d’un cerf-volant.»

La bonne adresse: Relais d’information touristique de Longue-Rive, 3, rue de l’Église, Longue-Rive, 418 231-2344, longuerive.ca.

3 Gaspésie

Pour sortir des sentiers battus, Dominic Arpin suggère un arrêt au Chic-Chac de Murdochville, ce village fantôme qui renaît aujourd’hui grâce à la passion de jeunes amateurs de plein air. Parfait pour la pêche, le golf et le vélo de montagne, pour ne nommer que quelques activités, le lieu propose aussi de nombreuses options d’hébergement, dont des terrains de camping bien équipés.

«C’est vraiment dans la nature sauvage, et le soir, tu entends le bruit des éoliennes tout autour.» Ambiance sympathique en prime.

La bonne adresse: Camping Lac York, Route du lac York, Murdochville, 418 784-3755, chic-chac.com.

4 Abitibi-Témiscamingue

C’est peut-être l’un des secrets les mieux gardés du Québec, estime Dominic Arpin. «Ce qui m’a le plus surpris de l’Abitibi, c’est que c’est une région très agricole. Cela permet d’avoir toute une richesse de paysages, entre les lacs, la forêt boréale, les champs de maïs, de blé, les ponts couverts et les montagnes.» À découvrir: le lac Kipawa, qui fait figure de mer intérieure avec ses 300 km2, ou le parc national d’Opémican, qui en met plein la vue aux amateurs de kayak, de canot, de planche à pagaie ou de randonnée pédestre.

La bonne adresse: Parc national d’Opémican, 5555, chemin d’Opémican, Témiscaming, 819 627-3551, sepaq.com.

5 Maine’s Midcoast and Islands

C’est un peu par hasard que Manon Lapierre, du blogue La petite bette et heureuse propriétaire d’un Airstream 2006, s’est posée dans ce secteur de la Nouvelle-Angleterre. «On cherchait un camping proche de la mer, mais qui n’était pas à Old Orchard. Voilà comment on a découvert cette région au nord de Portland et au sud de Bar Harbour. On est vraiment tombés en amour avec ce coin moins connu des Québécois», explique Manon Lapierre, qui a succombé au charme des villages «super mignons» de la région.

La blogueuse recommande particulièrement le Sagadahoc Bay Campground, un camping nature situé en bordure d’une baie d’eau salée. Certains emplacements côtiers réservés aux VR offrent d’ailleurs une vue imprenable sur le phare de Seguin Island, installé là à la demande de George Washington lui-même !

La bonne adresse: Sagadahoc Bay Campground, 9, Molly Point Lane, Georgetown, 207 371-2014, sagbaycamping.com.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

L’apologie de l’entraide

Vidéos