Assurance voyage: ne partez jamais sans elle

Assurance voyage: ne partez jamais sans elle

Par Ronald McKenzie

Crédit photo: iStockphoto.com

Si vous deviez être hospitalisé aux États-Unis, par exemple, sachez que votre carte d’assurance maladie du Québec ne vous sera d’aucune utilité. Une crise cardiaque en Floride? Près de 20 000$ comme note de frais pour l’hospitalisation. La RAMQ ne vous remboursera qu’une fraction de ces déboursés. Une assurance voyage est d’autant plus judicieuse que les primes, pour les séjours de courte durée, tournent autour de 200$, souvent moins, pour une personne. Notez que par «courte durée», on parle généralement de 90 jours ou moins. Cela varie selon les assureurs.

Si vous faites affaire avec une agence de voyages, celle-ci vous offrira sans doute de vous assurer, ce qui peut être pratique car vous réglez tout sur place. Mais avant de dire oui, vérifiez si vous n’êtes pas déjà couvert au travail, par le truchement de votre régime d’avantages sociaux. Vous pourriez l’être également si vous détenez une carte de crédit Or, Platine, Classique, etc. En outre, si vous êtes membre d’une association de retraités ou d’un ordre professionnel, votre cotisation comprend habituellement ce type de protection.

Vous comptez effectuer plusieurs courts voyages durant l’année? Certains assureurs offrent des polices annuelles qui couvrent automatiquement chacun de vos séjours. Vous n’êtes donc pas obligé de remplir les papiers chaque fois.

Longue durée: pourquoi pas un courtier?

Si la souscription d’une assurance voyage de courte durée se fait aisément, le magasinage d’une police de longue durée peut se révéler un exercice rebutant. On parle ici de polices dont les primes atteignent rapidement les 1 500$ et plus. Or, plus que la cherté des primes, ce sont les garanties qu’il faut examiner. Mais devant trois ou quatre contrats d’assurance, comment savoir lequel vous convient le mieux? Saisissez-vous bien ce que signifie telle exclusion médicale? Qu’entend-on par services paramédicaux? Et comment fonctionne l’assurance annulation?

«Avec l’aide d’un courtier, soutient Claude Bouchard, de SecuriGlobe, le consommateur pourra souscrire une police en toute connaissance de cause.» Le courtier a accès aux produits de plusieurs assureurs (huit chez SecuriGlobe) avec qui il est habitué de travailler. De plus, avec la multiplication des forfaits (nous en avons dénombré 12 chez un assureur bien connu), il peut élaborer des stratégies intéressantes. Par exemple, jumeler une assurance voyage de courte durée pour les premiers jours à l’étranger avec une police de longue durée pour le reste du voyage.

Un conseil: avant de partir pour une longue période, subissez un examen médical et demandez à votre médecin de remplir une déclaration indiquant que votre santé vous permet de voyager. En cas de pépin avec l’assureur, vous aurez l’avis d’un professionnel qui plaidera en votre faveur.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos