Équilibre budgétaire et… psychologique

Équilibre budgétaire et… psychologique

Par Françoise Genest

Crédit photo: istockphoto.com

La question vous étonne ou vous choque? Pourtant, les spécialistes sont unanimes pour classer les soucis et problèmes financiers au premier rang des stresseurs. Attention!, il n’est pas question ici de pauvreté ou de richesse, mais bien du stress ressenti lorsque l’on vit au-dessus de ses moyens, que l’on se crée des besoins inutiles ou que l’on se fixe des objectifs financiers tout à fait irréalistes. Fins de mois difficiles à boucler, factures et dettes qui s’accumulent de façon inquiétante, peur constante de ne pas y arriver, sentiment d’insécurité: les soucis d’argent n’ont rien de banal, sont très répandus, et ce, dans toutes les classes sociales, et conduisent des milliers de gens à la déprime, à la dépression et à l’anxiété.


Ces problèmes affectent une très large proportion de gens aux revenus moyens ou élevés, le stress relié à l’argent étant dû beaucoup plus au niveau de l’endettement ou des attentes. D’ailleurs, un sondage sur la santé mentale des Canadiens, effectué par l’Association canadienne pour la santé mentale il y a quelques années, révélait que ce sont les personnes dont le revenu familial est le plus élevé qui connaissent l’augmentation la plus importante des niveaux de stress et des problèmes qui y sont associés. Le même sondage révélait également que les problèmes financiers venaient en tête de liste des préoccupations et des sources de stress des Canadiens avec 55 %, et 39 % pour le travail qui se classe au deuxième rang.

Bien sûr, les problèmes d’argent n’expliquent pas à eux seuls le taux alarmant de maladies mentales. Cependant, ils sont beaucoup plus répandus et paralysants qu’on ne le croit. Et les problèmes financiers ont cette particularité de sembler insolubles car ils sont reliés à des obligations légales et administratives. Ceux qui en sont affectés ont souvent l’impression d’être pris à la gorge.

La solution? Revoir vos priorités et faire face lucidement à la situation. Passer en revue les obligations qui vous incombent: sont-elles toutes nécessaires? Les objectifs que vous vous êtes fixés sont-ils trop élevés?

L’argent vous tient éveillé?

L’argent vous tient éveillé?

Avant que les soucis financiers ne vous gâchent l’existence et la santé, faites un petit examen de conscience.

  • Vos soucis financiers occupent-ils très souvent vos pensées? Vous tiennent-ils éveillé la nuit? Vous rendent-ils nerveux, irritable?
  • Ces préoccupations pour l’argent vous empêchent-elles d’avoir du plaisir, de profiter de la vie?
  • Êtes-vous obligé de couper dans certaines choses essentielles (nourriture, vêtements de base, soins de santé) pour payer autre chose?
  • Avez-vous l’impression que votre vie tourne autour des factures à payer, de l’argent que vous n’avez pas, des choses que vous voulez acheter, sans pouvoir le faire faute de moyens?
  •  Vous sentez-vous seul face à ces responsabilités financières ou face à ce stress?
  • Estimez-vous que votre valeur en tant qu’individu est surtout reliée à l’argent et aux biens matériels que vous possédez?

Si vous avez répondu oui à une ou à plusieurs de ces questions, il serait peut-être temps de revoir vos priorités et de vous demander si l’argent ne tient pas une trop grande place dans votre vie ou si vous n’êtes pas en train de vivre au-dessus de vos moyens. Ne restez surtout pas seul face à ce jeu de dominos comptable… Parlez-en avec votre conjoint, un ami, un parent ou un professionnel.

mise à jour le 2008-07-11

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos