Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Comment reconnaître les signes de dépression?

Comment reconnaître les signes de dépression?

Par Chantal Tellier

Crédit photo: Kristina Tripkovic via Unsplash

Comment reconnaître les signes potentiels de dépression chez un proche? Une question épineuse à laquelle a répondu pour nous Charles Roy, président de l’Association des psychologues du Québec.

La dépression découle souvent d’une perte: celle d’un être cher, d’un boulot, de son environnement social (retraite, télétravail...), d’un aspect de la santé, de sa mobilité ou autre. Il existe toutes sortes de pertes, dont certaines sont spécifiques au processus de vieillissement. Deux indices centraux annoncent une dépression: le manque d’énergie et le manque d’intérêt pour les choses qui intéressent habituellement la personne. Cela s’accompagne souvent d’un manque de concentration. Il y a aussi des degrés: dépression majeure: zéro énergie, zéro intérêt; dépression modérée: on n’arrive plus à faire que quelques heures d’activité dans une journée (un peu de ménage, de lecture...); dépression légère: difficulté à se motiver et légère perte d’énergie.

En cas de dépression sévère, il faut que votre proche voie un médecin pour obtenir de la médication et un psychologue pour entreprendre une thérapie. Dans tous les cas, il doit se reposer et s’autoriser à être «en panne» en sachant que c’est une situation temporaire même si ça semble s’installer pour toujours. Comme pour une jambe cassée ou toute autre maladie, il faut qu’il s’accorde le temps de la convalescence. 

Chaque mois des experts répondent à vos questions en ce qui a trait à votre santé physique ou mentale. N'hésitez pas à nous les transmettre par courriel à vosquestions@lebelage.ca. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Lumières de courtoisie

Vidéos