Peur de sortir seule le soir? Nos conseils!

Peur de sortir seule le soir? Nos conseils!

Par Suzanne Décarie

Crédit photo: iStockphoto.com

Dans le cadre de son programme de prévention CAP – capacité, action, prévention –, la Sûreté du Québec offre une série de conseils pour renforcer votre sentiment de sécurité. Nous en avons retenu quelques-uns et en avons ajouté d’autres.

En voiture

  • Si votre voiture est garée depuis un moment, faites-en le tour avant de monter à bord. 
  • Une fois à l’intérieur, verrouillez les portières, déposez votre sac à main sur le plancher du côté passager, et vérifiez le niveau d’essence. 
  • Ne vous arrêtez pas près d’un véhicule en panne, mais avisez les policiers. 
  • En cas de panne, rangez-vous à droite, allumez vos phares et vos feux de détresse, et attendez l’arrivée des policiers. 
  • Si un inconnu s’approche de votre véhicule, ne baissez la fenêtre que de quelques centimètres pour lui parler. 
  • Si vous croyez être suivie, ne vous rendez pas directement chez vous; arrêtez-vous dans une station-service, puis observez si l’on vous suit toujours. Si oui, rendez-vous au poste de police. 

À pied

  • Gardez vos objets de valeur dans vos poches plutôt que dans votre sac à main. N’ayez que peu d’argent liquide sur vous. 
  • Marchez au centre du trottoir. 
  • Donnez une impression de confiance. Restez alerte. 
  • Empruntez des rues éclairées, évitez les ruelles. 
  • Si vous vous sentez suivie, écoutez votre instinct. Traversez, laissez passer la personne, retournez-vous et regardez-la, accélérez pour vous rendre dans un lieu passant...

Sécurité dans les stationnements

Stationnements souterrains

  • Choisissez un emplacement éclairé, près d’un escalier ou d’un ascenseur. 
  • Retenez quelques repères afin de retrouver facilement votre voiture lorsque vous repartirez. 
  • Restez sur vos gardes, clés en main. 
  • Au moment de regagner votre auto, regardez à l’intérieur avant d’y monter. Une fois à bord, verrouillez les portières. 
  • Vous n’êtes pas à l’aise? Demandez à un collègue ou à une amie de vous accompagner – vous conduirez ensuite cette personne à son automobile. Demandez au caissier de vous escorter. Ou prévalez-vous des services d’accompagnement offerts par certains immeubles de bureaux et centres commerciaux: demandez au préposé du kiosque d’information qu’un agent marche avec vous.

Stationnement dans la rue

  • Privilégiez les endroits éclairés et achalandés. 
  • Si vous n’êtes pas en sécurité, faites-vous accompagner.

Sécurité en autobus, en métro et au guichet automatique

En autobus et en métro

  • Avant de partir, vérifiez l’horaire des autobus, vous diminuerez le temps d’attente à l’arrêt. 
  • Repérez des arrêts d’autobus éclairés, fréquentés, à proximité d’un commerce ouvert. 
  • Le soir, profitez du service «Entre deux arrêts», s’il est offert dans votre région, et demandez au chauffeur de vous déposer au coin le plus rapproché de chez vous. 
  • Dans le métro, préférez les wagons bondés.

Au guichet automatique

  • Choisissez un guichet achalandé et bien éclairé. 
  • Si vous vous sentez observée, revenez plus tard. 
  • Placez-vous de façon à ce que personne ne puisse voir votre NIP. 
  • Prenez rapidement votre argent, vous le compterez plus tard. 
  • Ne jetez pas votre relevé de transaction au guichet : il contient des renseignements personnels. 
  • N’acceptez pas l’aide d’un étranger pour vos transactions. Utilisez plutôt le téléphone de service.

Sécurité à la maison et dans votre quartier

Au retour à la maison

  • Ayez votre clef à la main. 
  • Assurez-vous que les fenêtres sont toujours bien fermées et que les portes sont verrouillées. 
  • Si une porte ou une fenêtre semble avoir été forcée, n’entrez pas. Allez chez un voisin ou appelez votre service de police.

Dans votre quartier

  • Stationnement, rue, ruelle, édifice public, parc, quadrilatère… Vous vous sentez mal à l’aise dans un environnement donné ou vous cherchez à l’éviter? Explorez-le, trouvez des repères, découvrez les trajets les plus sécuritaires, détectez les lieux où demander de l’aide.
  • Peur de perdre la voix en cas de panique
  • Vous pouvez vous promener avec, en main, un sifflet ou un dispositif d’alarme personnel comme le Ila Dusk qui s’attache au sac à main, au portemonnaie ou au porte-clés. Activé, il émet un saisissant cri de femme qui donne quelques précieuses secondes pour s’éloigner du danger.

Ressources

CAP sur la sécurité des femmes – Sûreté du Québec 

Cours d’autodéfense

La Sûreté du Québec suggère aux femmes de suivre des cours d’autodéfense afin de renforcer leur sentiment de sécurité et d’être mieux outillées pour faire face à diverses situations. 

Centre de prévention des agressions de Montréal

Cran des femmes

• Plusieurs centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALAC) offrent ces cours d’autodéfense pour femmes.

Pour savoir si de tels cours se donnent dans votre région, vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre CLSC, des groupes de femmes ou des maisons d’hébergement. 

Vous aimerez aussi:
Vaincre ses peurs
Avez-vous remarqué qu’avec le temps, on devient moins audacieux? Est-ce la peur qui nous limite? Voici comment réagir.

Saviez-vous qu’en changeant de comportement, on peut augmenter son niveau de bonheur, et ce, quelles que soient les circonstances de notre vie, bonnes ou mauvaises? Explication.

On se fait du souci, de la bile, du mauvais sang. On s’en fait. Trop, parfois. Comment composer avec les aléas de la vie sans trop s’inquiéter?
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos