Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Je ravive ma lumière intérieure

Je ravive ma lumière intérieure

Par Ève Martel

Crédit photo: iStock

La fatigue, le changement de routine ou les soucis du quotidien éteignent parfois la flamme qui éclaire nos journées. Pour la raviver, on apprend à l’alimenter.

Depuis le printemps dernier, notre quotidien est chamboulé. Même si nous allons bien, nous perdons parfois nos repères. Devant l’épreuve, nous reléguons nos sources de joie à l’arrière-plan de notre routine. Pourtant, en temps normal, elles nous stimulent. 

Notre lumière intérieure comprend plusieurs choses. Elle s’allume en présence des gens qu’on aime ou quand on s’adonne à nos activités favorites. Elle est aussi composée de ce qu’on diffuse et reçoit comme émotions et informations dans notre quotidien. Il arrive parfois qu’un gros nuage gris la masque. On ressent une baisse dintérêt envers ce qui nous passionne habituellement. Est-ce le signe d’une dépression ou d’un épuisement mental? Quand plus rien ne nous fait vibrer, une bonne idée serait d’en parler à un proche ou à un médecin. Mais heureusement, dans la plupart des cas, on a simplement perdu le réflexe de nous offrir du temps de qualité avec les activités et les personnes qui nous font rayonner. Si on souhaite reconnecter avec ce qui nous fait vibrer et vivre plus souvent des moments nous permettant de retrouver le sourire, voici des suggestions.

Tenir un journal d'humeurs et d'activités

Un bon point de départ est d’essayer de savoir pourquoi on se sent parfois éteint, en commençant par dresser une liste des moments qui nous allument et par décrire ce qu’on ressent quand on prend le temps d’y plonger. À l’inverse, notons les hauts et les bas de notre humeur lors des jours moins stimulants. Établissons des liens entre notre humeur et notre agenda. Alimenter les bonnes choses nous aidera à nous sentir nous-même et à vivre heureux.

S'ajuster pour mieux profiter 

Ma voisine Colette s’adonne au petit point depuis des années. Elle se réunissait souvent avec des amies, également amatrices de ce loisir, mais récemment, elle n’y arrivait plus. Elle avait délaissé cette activité créative qui, pourtant, était un baume. Puis, une amie l’a invitée à participer à des soirées Bla bla et broderies par le biais de la vidéo-conférence. Colette avait retrouvé une raison de sortir ses fils de couleur! Juste à voir son regard éveillé quand elle a partagé cette anecdote avec moi dans l’ascenseur de notre édifice, je savais qu’elle avait ravivé sa lumière intérieure. 

Il est faux de croire que nos activités doivent se dérouler de manière routinière à chaque moment de notre vie pour nous allumer. Par exemple, quelqu’un qui va normalement dans le Sud tous les hivers pourrait cette année s’inscrire à des cours d’espagnol pour bonifier l’expérience de son prochain séjour. Flexibilité et audace sauront nous guider à faire des ajustements!

Accepter les changements

Parfois, ce qui nous éteint, c’est la culpabilité. Celle d’avoir délaissé des loisirs qui faisaient autrefois partie de notre identité. Celle de ne pas prioriser des choses qu’on aime. Celle de ne plus accorder la même place dans nos vies à certaines personnes. Il devient alors important de s’arrêter pour se demander s’il ne suffirait pas d’accepter de lâcher prise. De se donner le droit de laisser partir de nos vies les gens qui nous diminuent. De faire de la place aux nouvelles choses qui allumeront notre lumière intérieure. 

Et vous, comment alimenterez-vous la vôtre aujourd’hui?                                                                                                          

Pour briller un peu plus chaque jour:

-> Je tiens mon humeur à l'oeil

-> Je m'ajuste et je m'organise

-> Je me donne le droit de passer à autre chose

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Lumières de courtoisie

Vidéos