Voyage sensoriel aux Bermudes

Voyage sensoriel aux Bermudes

Par Nathalie De Grandmont

Crédit photo: Collaboration spéciale

Avec ses nombreux édifices colorés, ses eaux turquoise, ses fleurs et ses fruits de mer en abondance, l’archipel des Bermudes nous propose un kaléidoscope de couleurs, une histoire et une nature des plus originales. En somme, une véritable expérience pour nos sens! 

Malgré toutes les légendes qui y sont associées, l’archipel des Bermudes demeure assez méconnu. Ces petites îles de corail (181 au total) se trouvent au cœur de l’Atlantique, à la même latitude que la Caroline du Nord, bien qu’elles profitent de températures clémentes presque toute l’année. Considéré par les Britanniques comme une base maritime cruciale, l’archipel a hérité de nombreuses influences anglaises, auxquelles s’ajoutent une végétation et des couleurs éclatantes, aussi bien sur terre que dans l’eau.

Cap sur Grande Bermude

S’étirant sur une vingtaine de kilomètres, l’île principale (Grande Bermude) a la forme d’un hameçon et a longtemps été surnommée «l’île du diable», autant à cause des cris des cochons sauvages que de ceux d’un oiseau nocturne endémique – le pétrel –, qui effrayaient les navigateurs, même les plus braves!

Pour découvrir cette légende et l’incroyable histoire maritime des Bermudes, rendons-nous d’abord au Royal Naval Dockyard, la plus vaste des multiples forteresses militaires érigées sur l’île (dockyard.bm). Aujourd’hui, le site englobe une marina, des boutiques et des galeries d’art animées, ainsi que le Musée national des Bermudes, rempli d’objets fascinants retrouvés sur les multiples épaves autour de l’archipel (nmb.bm).

Aussi à découvrir sur place: la Maison du commissaire, où se cache une œuvre magistrale de Graham Foster. L’artiste y raconte les 500 ans d’histoire de l’île à la manière d’une bande dessinée remplie de détails humoristiques. Une création aussi surprenante que le panorama qu’on admire de là-haut!

Allons ensuite profiter des baies et des plages de la côte sud, dont celles de l’hôtel The Reefs et de Horseshoe Bay, où des rochers de calcaire font ressortir encore davantage le contraste entre l’eau turquoise et la plage de sable rosé.

D’ailleurs, un long sentier en bord de mer nous permet de prolonger ce plaisir jusqu’à la plage de Warwick Long Bay. Après cette promenade, on met le cap vers la capitale, Hamilton, où les catamarans d’ÜberVida proposent d’agréables croisières dans le port au coucher du soleil (ubervida.net). C’est aussi l’endroit idéal pour goûter le coloré rhum Swizzle, un des cocktails préférés des Bermudiens!

Saint George: couleurs, parfums et plus encore!

Le lendemain, rendons-nous sur l’île de Saint George, dont la capitale, Saint George’s, est quatre fois centenaire et citée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Autour de son hôtel de ville, les ruelles cachent de charmantes maisons et des églises datant des XVIIe et XVIIIe siècles, dont le Old Rectory, Long House, la maison Tucker (où l’on peut voir des meubles et antiquités du XVIIIe siècle) et la plus vieille église anglicane en Amérique, Saint Peter’s, qui a conservé son autel et ses plafonds de cèdre d’origine.

À la parfumerie Lili Bermuda, la propriétaire Isabelle Ramsay-Brackstone, par ailleurs consule du Canada aux Bermudes, nous accueille en français et avec beaucoup d’enthousiasme (lilibermuda.com). À humer: l’un de ses parfums les plus originaux, le Mary Celestia, imaginé à partir d’un flacon trouvé sur l’épave d’un navire de 1864. Parmi les autres inspirations derrière ses fragrances, elle cite la mer, les saisons, les fleurs d’oranger, les roses et quantité de fleurs locales. L’expérience à ne pas manquer? Quelques jours par semaine, la cour fleurie de la boutique se transforme en petit salon de thé où déguster la boisson préférée des Anglais, accompagnée de sandwichs, de pâtisseries et de scones maison. Absolument charmant!

Quel plaisir de partir ensuite à la découverte de Saint George’s et ses environs à vélo. En compagnie de la guide Kirstin White, on visite les ruines romantiques de «l’église inachevée» (Unfinished Church), puis on sillonne les rives de Tobacco Bay, peuplées de poissons-perroquets, jusqu’au fort Sainte-Catherine, où sont débarqués les premiers colons britanniques à la suite d’un naufrage en 1609. Passionnée d’histoire locale, notre guide, aussi propriétaire de la boutique A Long Story Short (longstoryshort.life), nous emmène ensuite dans certains cimetières. On souhaite pédaler davantage? On n’a qu’à emprunter la Bermuda Railway Trail (une ancienne voie ferroviaire), qui longe souvent les falaises et la mer.

Après tout cet exercice, on aura mérité notre massage au Natura Cave Spa, situé dans une grotte sous l’hôtel Grotto Bay Beach Resort (grottobay.com). Confortablement étendu sur une plateforme au-dessus de l’eau, on ressent à la fois la chaleur du massage et la fraîcheur ambiante de la caverne où résonne le bruit des gouttes d’eau tombant des stalactites.

La nature sous tous les angles

Les Bermudes comptent évidemment une riche faune marine, ce qui ravit les amateurs de pêche, de plongée et de snorkeling, trois activités qui se pratiquent surtout sur la côte nord. Sur l’île elle-même, maximisons nos chances d’apercevoir – ou d’entendre! – le fameux pétrel en suivant les traces de l’ornithologue Lynn Thorne, qui connaît et imite l’oiseau national de l’archipel comme nulle autre (longtail.tours@gmail.com). Tout en nous décrivant ce navigateur marin hors pair, elle nous montre d’autres oiseaux migrateurs, des plantes et des mollusques qui peuplent les riches habitats côtiers des Bermudes.

Si on s’intéresse plus particulièrement aux propriétés curatives des végétaux, on réserve une promenade ou une cueillette guidée dans la réserve naturelle de Cooper’s Island en compagnie de Doreen Williams-James (wildherbsnplantsofbda.com). «La nature produit tout ce dont nos corps ont besoin et juste au bon moment», fait-elle valoir en nous faisant toucher, humer et goûter différentes plantes et fleurs comestibles qu’elle utilise dans des tisanes, des jus, des salades ou des pâtisseries.

Pour gâter nos papilles, ce ne sont d’ailleurs pas les choix qui manquent! À l’heure du lunch, on s’arrête pour goûter les sandwichs au poisson frit du restaurant Woody’s. Un délice servi sur du pain aux raisins. On a aussi fort apprécié la chaudrée de poisson du restaurant Aqua Terra, à base de sauce tomate bien relevée. Et pour s’offrir de bons gueuletons en soirée, de nombreux restaurants proposent une excellente cuisine «de la terre (ou de la mer) à la table». Nos préférés? La terrasse de l’hôtel The Loren (Pink Beach Club) et le restaurant Huckleberry, de la chaîne Relais & Châteaux (thelorenhotel.com et huckleberrybda.com).

De ses cocktails exotiques jusqu’à ses fleurs et ses plages qui nous font voir la vie en rose, on peut dire que les Bermudes savent vraiment nous séduire… plusieurs sens à la fois!

Mode d’emploi

S’y rendre: Air Canada et WestJet (en saison hivernale) proposent des vols directs (moins de trois heures!) à partir de Toronto.
Où séjourner: The Reefs, un hôtel familial convivial, avec piscine à débordement et idéalement situé sur la côte sud (thereefs.com).
Bon à savoir: Le dollar bermudien est au pair avec le dollar américain, qui y est couramment utilisé.
Informations: gotobermuda.com.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Coucou!

Vidéos