Skier les belles du Nord-Est américain

Skier les belles du Nord-Est américain

Par Claudine Hébert

Crédit photo: iStockphoto.com

L’olympienne Whiteface

Il est possible que vous ressentiez une énergie soudaine en dévalant les 76 pistes de la station Whiteface, située au nord de l’État de New York, sensation qui peut être attribuable à la stature de la montagne. De toutes les stations du Nord-Est américain, y compris celles du Québec, le cinquième sommet du parc des Adirondacks dispose du plus important dénivelé de ski à l’est des Rocheuses. Un terrain de jeu de 1 045 m de hauteur, presque l’équivalent de 3 stations Bromont superposées!

Mais il y a de fortes chances que cette magie provienne tout simplement de ses fantômes olympiques… Hôte des Jeux olympiques à deux reprises (1932 et 1980), Whiteface demeure, encore à ce jour, la seule montagne dans l’est du continent qui ait accueilli ce grand rendez-vous sportif international.

Puisque la montagne fait partie d’un parc protégé, ne cherchez pas à sa base condos, hôtels et chics boutiques. Ces divertissements, vous les trouverez une dizaine de kilomètres plus loin, à Lake Placid. La ville olympique, qui préserve scrupuleusement ses infrastructures sportives, compte plusieurs motels et hôtels à prix raisonnables. Si l’envie vous prend de vous gâter, prenez la direction Mirror Lake Inn, une institution dont la fine cuisine et les chambres avec vue sur le mont Whiteface reçoivent régulièrement un concert d’éloges.

Profitez également de votre passage dans les Adirondacks pour visiter la station du mont Gore. Ce sympathique centre de ski de North Creek propose un dénivelé de 640 m, une quarantaine de pistes et une vue spectaculaire des High Peaks (les plus hauts sommets des Adirondacks) en direct de son restaurant mi-station, le Saddle Lodge.

Chez les Von Trapp

Que la famille Von Trapp (La Mélodie du bonheur) ait craqué pour le petit village de Stowe, au nord du Vermont, n’est guère étonnant. Il suffit de regarder les environs dominés par la cime enneigée du mont Mansfield, le plus haut sommet de l’État, pour se croire instantanément quelque part en Europe, voire dans l’Autriche natale de Maria!

Et cette impression s’amplifie sur la cinquantaine de longues pentes profilées à la perfection de la station Stowe, des pistes très pentues au sommet et très flatteuses de la mi-montagne à la base, qui plaisent autant aux experts qu’aux débutants. Ajoutez la section de Spruce Peak (où l’on construit actuellement un village style Tremblant), et voilà: vous obtenez une station dont plus de 75 % du terrain s’adresse à une clientèle de calibre intermédiaire.

Évidemment, qui dit Stowe dit aussi village de Stowe, charmante communauté où trônent une coquette église blanche et plusieurs bâtiments historiques, notamment l’auberge presque bicentenaire Green Mountain Inn dont les chambres douillettes garantissent le succès d’un séjour dans la région. Entre la montagne et le village se dressent aussi toute une brochette d’auberges, de motels, de boutiques, de centres de villégiature avec spas et de restaurants qui comblent tous les types d’appétit.

Les stations Killington, Jay Peak et Wild Cat

Killington la géante

À l’image des mégastations de l’Ouest américain, Killington, qui s’élève au centre du Vermont, jouit d’un vaste terrain de jeu. Si vaste que vous vous demanderez si vous n’avez pas changé de fuseau horaire en parcourant d’un bout à l’autre les sept sommets de ce plus gros domaine de ski du Nord-Est américain! La station de 960 m de dénivelé compte plus de 200 pistes desservies par 32 remontées mécaniques, dont 3 gondoles chauffées.

Et pour s’assurer que le domaine de 400 hectares de pistes ne manque jamais de neige, la station soutient posséder le plus gros système d’enneigement mécanique du monde. Plus de 1 430 canons complètent le boulot de mère Nature qui lègue tout de même, en moyenne, 6 m de neige naturelle chaque année. Un paradis du tapis de corduroy (18 dameuses veillent à l’entretien des pistes) auquel se greffent une centaine de restaurants, de bars et de boutiques.

Jay Peak, la voisine

Depuis plusieurs décennies, les skieurs du Québec entretiennent une relation privilégiée avec Jay Peak, la station vermontoise qui chevauche presque la frontière canado-américaine. Même à l’époque où le taux de change atteignait un record indécent, ce domaine, propriété du groupe Mont-Saint-Sauveur international, continuait d’accueillir au pair les skieurs d’ici. Réputée pour ses sous-bois, la montagne se distingue surtout pour les généreuses précipitations de neige dont lui fait cadeau le ciel chaque hiver, soit un peu plus de 9 m de neige par année.

À l’ombre du mont Washington

Royaume des orignaux, le New Hampshire attire aussi de nombreux skieurs en quête d’authenticité, notamment sur les pistes, à majorité de calibre intermédiaire, de la station Wild Cat. Située dans une zone protégée des montagnes Blanches, la station de 640 m de dénivelé est dénuée d’attractions à sa base. Mais qui va s’en plaindre? Ici, le réel plaisir réside à skier face à la plus majestueuse montagne du Nord-Est américain, le légendaire mont Washington. Un petit conseil: pour contempler cette cime de glace et de neige, assurez-vous que le soleil est au rendez-vous. L’imposant massif est visible dans son ensemble… moins de 60 jours par année.

À noter que la station se trouve non loin de North Conway et de ses nombreuses boutiques hors taxes, ce qui devrait servir, à tout le moins, de prix de consolation si le mont Washington décidait de faire le capricieux!

Infos pratiques

Infos pratiques

Whiteface
Lake Placid/Essex County Convention and Visitors Bureau, au 1-800-447-5224. www.lakeplacid.com

Mont Gore
Mont Gore: (518) 251-2411. www.goremountain.com

Stowe
Stowe Mountain Resort: 1-800-253-4754. www.stowe.com

Killington
Killington Resort: (802) 422-6200. www.killington.com

Jay Peak
Jay Peak Resort: (802) 988 2611. www.jaypeakresort.com

Wildcat

Wildcat Mountain Ski Resort: (603) 466-3326. www.skiwildcat.co


Vous avez aimé cet article? Prenez plaisir à découvrir le magazine en cliquant ici!

Mise à jour: décembre 2007

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos