Randonnée dans les Appalaches

Randonnée dans les Appalaches

Par Sylvie Ruel

Crédit photo: iStockphoto.com

La région de Québec fourmille de beaux endroits pour faire de la randonnée en forêt, mais elle possède encore des secrets bien gardés, dont l’arrière-pays de Montmagny et de Bellechasse. Une simple balade en voiture dans ce coin de pays vous révélera le visage grandiose et sauvage de la région. En automne, le paysage se métamorphose en une gigantesque tapisserie de forêts cousue d’or, enjolivée ici et là de minuscules villages. Dans cette région, vous ne trouverez ni attractions touristiques, ni resto sympa, ni auberge de charme, mais un seul centre de villégiature quatre saisons… ainsi que l’immensité, le silence et la sainte paix.

Sur la rive sud de Québec, au cœur des Appalaches, à seulement 45 minutes des deux ponts, le Parc régional du Massif du Sud est fréquenté par les skieurs en hiver, mais il vaut également le détour en automne pour ses sentiers de randonnée pédestre. Dans ce parc, peu après la fête du Travail, la forêt commence déjà à se couvrir de jaune et de rouge…

Cinquième plus important massif montagneux au Québec, le Parc régional du Massif du Sud, aux limites des MRC de Bellechasse et Les Etchemins, regroupe 20 sommets et s’étale sur un territoire de 199 km2. Il est sillonné d’une soixantaine de kilomètres de sentiers qui serpentent à travers vallées et montagnes. Tous les randonneurs, des novices aux plus expérimentés, trouvent des sentiers adaptés à leurs exigences.

Le Sentier des abris sous roches est parmi les plus beaux et les plus intéressants du parc. Témoin du passage d’un glacier, il totalise moins de 5 km aller-retour, mais il est diversifié. En compagnie de mon guide Philippe, j’ai en effet traversé quelques abris sous roches et une forêt de vieux bouleaux jaunes, marché dans une faille, descendu des échelles et observé au sommet un spectacle saisissant sur les monts du parc, dont le mont Saint-Magloire, le plus haut avec ses 2 980 pi (917 m) et le plus élevé des Appalaches, entre le mont Mégantic et les Chic Chocs. Après avoir pris un repas léger au bas du mont du Midi, je suis repartie sur le sentier des Passerelles, qui épouse sur toute sa longueur la rivière du Milieu et offre en fond sonore le bruit des cascades.La région de Québec fourmille de beaux endroits pour faire de la randonnée en forêt, mais elle possède encore des secrets bien gardés, dont l’arrière-pays de Montmagny et de Bellechasse. Une simple balade en voiture dans ce coin de pays vous révélera le visage grandiose et sauvage de la région. En automne, le paysage se métamorphose en une gigantesque tapisserie de forêts cousue d’or, enjolivée ici et là de minuscules villages. Dans cette région, vous ne trouverez ni attractions touristiques, ni resto sympa, ni auberge de charme, mais un seul centre de villégiature quatre saisons… ainsi que l’immensité, le silence et la sainte paix.

Parc régional des Appalaches

Les randonneurs en quête de silence peuvent choisir le sentier des Dryades, long de 3 km, qui s’ouvre sur de magnifiques points de vue. Il y règne un silence enveloppant et ressourçant. La crête des Grives offre également des vues spectaculaires sur les montagnes et les vallées. Tous les sentiers du parc sont bien balisés et signalisés. Des refuges sont à la disposition des randonneurs qui voudraient demeurer plus d’une journée dans le parc. Profitez de votre passage dans la région pour vous rendre au village de Saint-Luc, où l’on a recréé le camp de bûcherons comme il existait autrefois. Vous apprendrez tout sur le fonctionnement des chantiers d’époque et sur la vie quotidienne des bûcherons…

Le parc régional des Appalaches

Voisin du parc régional du Massif du Sud, le parc régional des Appalaches couvre un territoire de 50 km de long par 20 de large en plein cœur de la forêt appalachienne. Bien pourvu en lacs et rivières, ce parc est sillonné d’une centaine de kilomètres de sentiers pédestres et de plusieurs kilomètres de parcours canotables. Les sentiers sont de difficultés variables et aménagés pour la courte, moyenne et longue randonnée. Dans le secteur de Saint-Fabien-de-Panet, on s’arrête d’abord au café du randonneur (ancien magasin général) pour prendre les informations pertinentes avant de se lancer sur les sentiers. Le territoire de Saint-Fabien est balisé de sentiers agrémentés de plusieurs attraits, dont des chutes, des lacs et des rivières. Le sentier des chutes de la Devost mérite un détour pour aller observer les grosses chutes. Sur le sentier du lac Talon, des trottoirs de bois sont aménagés au-dessus des tourbières et l’on peut y observer des grands hérons et même des orignaux. Ceux qui optent pour la longue randonnée disposent de quatre refuges tous situés près des chutes, dans un décor très ressourçant.

Un spectacle grandiose? Empruntez la route secondaire qui va de Saint-Fabien-de-Panet à Sainte-Lucie-de-Beauregard. À partir de Sainte-Lucie-de-Beauregard, offrez-vous une balade en ponton sur la rivière Noire Ouest, autrefois utilisée pour la drave et surmontée de sept magnifiques passerelles en bois. C’est au sommet du mont Sugar Loaf, à 2 110 pi (650 m) d’altitude, que le randonneur a le plus beau point de vue sur le parc. De là-haut, il a une vue panoramique à 360° et il peut contempler les 8 villages environnants.

À Saint-Paul-de-Montminy, la montagne de la grande Coulée est sillonnée de 16 km de sentiers agrémentés de plusieurs ponts suspendus au-dessus du ruisseau de la Coulée. Le randonneur peut grimper sur le faîte de la montagne à une altitude de 2 770 pi (853 m), mais avant de rejoindre le sommet, il aura la chance de contempler le village de Saint-Paul, l’un des plus charmants de la région.

En villégiature

En villégiature

L’ancienne station de ski Grande Coulée, qui était à l’abandon depuis plusieurs années, a été récemment transformée en centre de villégiature quatre saisons. L’Appalaches Lodge Spa Villégiature, planté dans une nature vierge et intacte, est un concept unique. Au bas de la montagne, un grand chalet d’accueil abrite la salle à manger toute fenestrée ainsi qu’un petit salon avec foyer. Au rez-de-chaussée a été aménagée une partie des installations du spa. Le complexe regroupe sept chalets en pin situés en montagne, loin du bâtiment principal et localisés de façon que chacun garde son intimité. Les petits chalets en bois rond, d’allure typiquement québécoise, sont dotés de six chambres confortables avec chacune deux lits doubles et salle de bains privée. L’aire commune regroupe un salon avec foyer, une cuisinette et une dînette. Plusieurs fois par jour, une navette assure le transport des clients depuis le bâtiment principal jusqu’aux chalets.

Le point fort de ce centre de villégiature? Le spa scandinave. Le pavillon d’accueil abrite au rez-de-chaussée un grand hammam turc (bain de vapeur à 50° C), une salle de repos et six salles de massage. Le grand sauna finlandais est situé dans un bâtiment adjacent. Entre les deux bâtiments, à l’extérieur, ont été aménagés le bassin d’eau froide et deux grands bassins d’eau chaude d’inspiration japonaise, dont l’un surmonté d’une chute. Le principe est fort simple: on se réchauffe dans le sauna finlandais (chaleur sèche) ou dans un bain de vapeur (chaleur humide) pendant 15 minutes. On plonge ensuite dans un bassin d’eau froide. Puis, dans une salle de repos, on retrouve sa température normale… On répète cette opération autant de fois qu’on le veut et l’on alterne avec les bains chauds. La forêt environnante crée un contexte de repos. Après ces bains scandinaves, on s’offre comme récompense un bon massage.

Appalaches Lodge Spa Villégiature

Mise à jour: septembre 2008

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Dites don!

Vidéos