Neuf nouvelles façons de découvrir Cuba

Neuf nouvelles façons de découvrir Cuba

Par Nathalie De Grandmont

Crédit photo: iStockphoto.com

1. Chez l’habitant

Les Cubains peuvent maintenant ouvrir leurs portes aux visiteurs, que ce soit pour leur servir des repas (dans les paladares, répertoriés dans les guides de voyage ou les brochures de l’office de tourisme) ou pour les héberger (dans les casas particulares). Ces gîtes se retrouvent dans tout le pays, on en compte même autour de 4 000 dans la capitale! Les hôtes, qui possèdent un permis du gouvernement, accueillent jusqu’à deux personnes à la fois, en fournissant un hébergement modeste (mais avec douche et eau chaude au minimum) et le petit-déjeuner, dans la plupart des cas. Il suffit de faire notre choix sur les principaux sites Internet qui les regroupent, puis de réserver, par courriel ou par téléphone. 
Infos: particuba.net

2. En location

Il est désormais possible de louer des maisons à Varadero, une option très intéressante lorsqu’on voyage en famille. Ces propriétés bien équipées (avec cuisinette et climatisation) abritent de une à cinq chambres. Situées assez près des commerces et épiceries, elles sont jumelées avec un hôtel, ce qui permet de toujours bénéficier d’un accueil ou d’assistance en cas de besoin, mais aussi de profiter de la piscine et de la plage de l’établissement! Des appartements (de 1 à 3 chambres) sont aussi offerts en location, notamment au sein de l’hôtel Melia Marina Varadero. 
Infos: www.vacancestmr.com, www.sunwing.ca ou www.meliacuba.com

3. À La Havane

C’est le moment ou jamais de redécouvrir La Havane! Beaucoup de places et rues du centre historique ont été rénovées, de même que des lieux-phares comme le théâtre Martí et le bar Sloppy Joe’s (à deux pas du Parque Central), qui a vu défiler toutes les célébrités d’Hollywood des années 1930 et 1940. Grâce à l’agence gouvernementale Habaguanex, près d’une soixantaine d’anciens palais et résidences de prestige sont également devenus des restaurants ou des hôtels de charme. L’hôtel Los Frailes, par exemple, s’inspire nettement de la basilique Saint-François-d’Assise, juste à côté. Outre les statuettes et les cierges du décor, les employés arborent des vêtements monastiques... Un contraste intéressant, surtout au bar! 
Infos: sloppyjoes.org et www.habaguanex.ohc.cu 

Neuf nouvelles façons de découvrir Cuba (suite)

4. Avec un circuit thématique

Les voyagistes commencent à proposer des forfaits qui sortent des sentiers battus. Vacances TMR a conçu par exemple deux circuits «expérience». Le premier, «Vélo», nous emmène 8 jours dans l’ouest de l’île, où l’on pédale de 20 à 55 kilomètres par jour à travers les champs de tabac et les magnifiques paysages de la vallée de Viñales, entre autres. Avec le second, «Ville et nature», on parcourt durant une semaine le parc national Topes de Collantes et les belles villes coloniales de Cienfuegos, Trinidad et La Havane. 
Infos: Offert pour les groupes de 6 personnes minimum, www.vacancestmr.com

5. Dans les villes coloniales

La plupart des villes coloniales cubaines sont classées au Patrimoine mondial de l’Unesco, une raison de plus de poursuivre la route jusqu’à Cienfuegos et Santiago, «les perles du Sud». Située dans une baie de la mer des Caraïbes, Cienfuegos se démarque par son architecture très élégante, majoritairement héritée des Français. Son jardin botanique, fondé en partie par le frère Marie-Victorin, figure parmi les plus beaux du pays. Quant à Santiago, elle peut s’enorgueillir de belles églises, d’un quadrilatère de rues très anciennes et d’une foule d’endroits où savourer la musique et la danse locales.

6. En croisière

Bien sûr, les compagnies de croisières mettent aussi le cap sur Cuba. Déjà, cet hiver, Cuba Cruise invite à faire le tour de l’île à bord du Celestyal Crystal. Ce navire de 500 cabines, petites mais confortables, propose des services standard mais surtout un itinéraire original avec escales à La Havane (2 nuits), Maria La Gorda, Cienfuegos, Montego Bay (en Jamaïque) et Santiago de Cuba.
Infos: www.transatholidays.com

Neuf nouvelles façons de découvrir Cuba (suite)

7. Sur l’eau

Dans les stations balnéaires, les marinas se sont beaucoup améliorées et proposent un vaste éventail d’excursions et de sports nautiques (location de petits voiliers, sorties de plongée, etc.). On y retrouve aussi deux nouveaux delphinariums, .à Cayo Santa Maria et Cayo Guillermo, qui permettent d’interagir ou de nager avec les dauphins. Le premier possède en plus un restaurant de fruits de mer et un amphithéâtre où sont présentés chaque jour des spectacles avec des otaries et des dauphins.

8. Côté nature

Jusqu’à tout récemment, l’arrière- pays demeurait pratiquement inaccessible aux visiteurs. Mais aujourd’hui, des compagnies locales nous emmènent passer la journée à Pinar del Río ou dans la vallée de Viñales, à l’ouest de l’île. Dans cette campagne tranquille, on aperçoit des dizaines de champs de tabac, des séchoirs traditionnels au toit de chaume et d’étranges montagnes arrondies, les mogotes. La présence de ces formations géologiques et les traditions agricoles liées au tabac ont valu au parc national de Viñales le titre de «Paysage culturel de l’humanité» de l’Unesco. Ces excursions prévoient généralement aussi un arrêt à la cascade de Soroa et au jardin botanique voisin, réputé pour sa vaste collection d’orchidées.

9. Par un autre vol

La capitale cubaine est desservie par deux nouveaux vols directs au départ de Montréal cet hiver: celui d’Air Transat et celui d’un nouveau joueur, China Airlines, qui fera des escales à La Havane au cours de ses vols Montréal-Shanghai. De son côté, Sunwing offre deux nouveaux vols directs, vers Varadero et Holguín, au départ de Val-d’Or, de même qu’un troisième vers Cayo Santa Maria, à partir de Sept-Îles.
Infos: gocuba.ca 

Vous aimerez aussi:


La Havane est une grande ville qui ne ressemble pas aux autres. Avant d’aller vous prélasser sur une belle plage cubaine, offrez-vous une virée en ville!


Voyage au Costa Rica, la nature dans tous ses états, du minuscule colibri jusqu’aux volcans fumants, en passant par des forêts luxuriantes, abritant une biodiversité époustouflante.


Imaginez l’inimaginable, un paradis sur terre, et vous le trouverez, ou presque. En Polynésie française, paix, calme et volupté vous attendent.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos