Escapade dans le comté de Prince Edward

Escapade dans le comté de Prince Edward

Par Nathalie De Grandmont

Crédit photo: Nathalie De Grandmont

La Route des arts

Situé juste un peu à l’ouest de Kingston, le comté de Prince Edward reste un des secrets les mieux gardés de l’Ontario. Avec la baie de Quinte en toile de fond, cette région agricole aux nombreux vignobles inspire une trentaine d’artistes, qui s’expriment à travers la photographie, la peinture ou le verre, entre autres. Plusieurs exposent dans des galeries modernes à Picton, tandis que d’autres reçoivent les visiteurs directement dans leurs ateliers à Wellington ou à Bloomfield, au beau milieu de la campagne. En passant la matinée à Bloomfield, par exemple, on peut admirer des peintures florales à l’huile (au Bloomin’ Barn Studio), des vêtements en soie peints à la main (Amelie Handpainted Silks) ou de magnifiques objets de verre aux couleurs vives (au Elements Glass Studio). On peut aussi découvrir une foule d’autres artistes en suivant les panneaux de la Route des arts (artstrail.ca).

La Route des saveurs

Pour casser la croûte, rien de plus facile: la Route des arts croise aussi celle des saveurs (tastetrail.ca), notamment à Waupoos Estates (waupooswinery.com). L’un des premiers établis dans la région, ce vignoble figure encore parmi les plus renommés, d’autant plus que ses vins sont conçus par une jeune viticultrice, ce qui est plutôt rare. Pour ajouter au plaisir, on les découvre au restaurant du domaine, le Gazebo, en profitant de la vue sur les plates-bandes fleuries, les vignes et la baie de Quinte.

En après-midi, on poursuit nos découvertes gourmandes sur la Route des saveurs, en croisant plusieurs vignobles de même qu’une cidrerie, The County Cider Company (countycider.com), et un producteur de légumes biologiques, Vicki’s Veggies (vickisveggies com). On s’arrête aussi à la fromagerie Black River (blackrivercheese.com), qui produit des cheddars aromatisés au miel, à l’érable ou au vin. Original et succulent!

Balade dans les champs de lavande

Une petite balade digestive ensuite? On se promène dans les champs de lavande de la ferme Prince Edward County Lavender (peclavender.com). La copropriétaire québécoise nous y accueille même en français, tout en partageant ses meilleures adresses dans la région. La lavande et le lavandin cultivés ici servent à fabriquer une foule de produits (gelées, savons, huiles de bain, shampoings) vendus à la boutique. En juillet, les champs forment d’immenses tapis mauves aux effluves envoûtants. Et une fois la lavande récoltée, on peut assister à sa distillation.

Jour 2 et Jour 3 – Destination dunes et histoire

Jour 2 – Destination dunes

Place à la détente! Tout au bout de la péninsule nous attend le parc provincial de Sandbanks, réputé pour ses dunes et ses trois plages sablonneuses. En matinée, on profite du temps plus frais pour partir en randonnée guidée à la découverte des habitats humides et de ces immenses monticules de sable, uniques et fascinants. Plusieurs bordent d’ailleurs la plage Dunes. La plage Outlet sera quant à elle appréciée pour ses eaux peu profondes et son ambiance animée. Et entre deux baignades ou bains de soleil, on pourra se promener sur la longue plage Sandbanks, propice à l’observation d’oiseaux

Jour 3 – Un peu d'histoire à Kingston

Pour revenir vers le Québec, on emprunte le traversier public dans la baie de Quinte, puis le chemin des Loyalistes, un itinéraire plus agréable que l’autoroute pour rejoindre Kingston (tourism.kingstoncanada.com). Née sous le nom de Fort Frontenac en 1673, la ville a joué un rôle historique très important sous les régimes français et britannique. Elle fut même la capitale du pays pendant quelques années. L’hôtel de ville témoigne d’ailleurs de cette époque, tout comme les nombreux bâtiments victoriens des rues voisines. À l’heure du lunch, on pique-nique le long du port ou on choisit une table dans l’un des nombreux restaurants du Springer Market Square, une place fort animée abritant le plus vieux marché public du pays.

En après-midi, cap sur le Fort Henry, à l’entrée de la ville (fr.forthenry.com). Les visites guidées, aussi offertes en français, mènent dans les anciennes casemates des soldats et dévoilent les dessous de la vie militaire du XIXe siècle. Au coeur de la saison estivale, on y assiste aussi à des défilés de la garnison et des démonstrations de tirs de canons. Pour terminer la journée, on prend l’apéro au port ou on s’offre une petite croisière pour découvrir l’archipel des Mille-Îles et sa riche histoire, de la contrebande jusqu’aux manoirs de millionnaires qui peuplent certaines d’entre elles aujourd’hui.

En pratique

Y aller 
On suit la 401 ouest jusqu’à Kingston, puis on continue sur la route 33 jusqu’à Picton et au parc de Sandbanks.

Où loger 
L’hôtel Waring House, à Picton (waringhouse.com). On y trouve aussi un restaurant de fine cuisine régionale dont le chef offre des ateliers. Le parc provincial de Sandbanks (ontarioparks.com) propose également des emplacements de camping et quelques chalets à louer.

Pour en savoir plus 
prince-edward-county.com et ontariotourism.com 

Vous aimerez aussi

Un week-end à Toronto? En plus de ses musées et de ses nombreux quartiers ethniques qui nous permettent de voyager aux quatre coins du monde, la Ville reine nous offre à la fois le glamour de ses comédies musicales et un petit côté bohème fort agréable.

Envie de vacances au large? Découvrez la région paisible et pittoresque des «Kennebunks». Son charme saura vous réconcilier avec les côtes de la Nouvelle-Angleterre!

Musées, hauts lieux politiques, monuments remarquables: la capitale américaine nous entraîne dans un blitz de culture et d’histoire. Voici ce que vous réserve une escapade de trois jours à Washington.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos