Rencontre: un demi-Ironman pour mes 60 ans

Rencontre: un demi-Ironman pour mes 60 ans

Par Jessica Dostie

Pour Michèle Laberge, «tout est possible». La jeune retraitée a célébré son 60e anniversaire de façon originale et très sportive! «Un moment magique», selon celle qui se sent déjà prête à relever de nouveaux défis.

Sportive depuis toujours, Michèle Laberge a commencé la course à pied dans sa quarantaine. «J’aimais ça, mais je n’aurais jamais pensé que je finirais par faire des compétitions!» À l’époque, elle partait courir très tôt le matin afin de concilier sa vie familiale – elle a trois enfants – et son poste de gestionnaire.

Quelque 10 ans plus tard, elle franchit le pas et s’inscrit à une première course, le 10 km d’Ottawa. Pas moins d’une dizaine de demi-marathons (21,1 km) se succèdent ensuite. À 58 ans, en 2018, elle ajoute une autre corde à son arc en complétant son premier triathlon, une discipline qui combine la natation, le vélo et la course à pied. «J’ai vraiment eu la piqûre!»

Et ses enfants aussi. «Je pense qu’ils se sont dit: “Si elle est capable, nous aussi!”» Si bien qu’en 2019, en encourageant sa fille aînée et son fils, qui participaient tous deux au Ironman de Mont-Tremblant, Michèle se lance tout bonnement le défi de réaliser un demi-Ironman – un triathlon où les athlètes parcourent 1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21,1 km de course. Objectif: été 2020, pour son 60e anniversaire. «Je voulais me prouver que ce n’est pas parce qu’on a 60 ans qu’on ne peut plus faire de choses intéressantes. Mon objectif n’est pas de battre des records, mais d’avoir du plaisir en faisant du sport.»

 

Complications pandémiques

C’est ici que la pandémie de COVID- 19 vient chambouler les plans. Qu’à cela ne tienne! Après avoir appris l’annulation de la course de Tremblant, les enfants de Michèle organisent un mémorable «IronMOM», qui comprenait la traversée du lac Davignon, à Cowansville, 90 km de vélo sur des routes de campagne suivis de 21,1 km de course qui l’ont menée jusque chez elle, à Mont- Saint-Grégoire. Ses enfants et de son mari l’ont tour à tour suivie sur le parcours. «C’était une expérience extraordinaire, et le plus beau de mes anniversaires!»

Les célébrations se sont même poursuivies l’hiver dernier avec 100 km de ski de fond en deux jours pour le défi virtuel du Marathon canadien de ski 2021. Et pour ses 61 ans, en août dernier, elle a complété le triathlon olympique TriMemphré, à Magog, malgré un avertissement de chaleur accablante. «J’espère aussi pouvoir finalement faire le demi-Ironman de Mont-Tremblant à l’été 2022. C’est ma prochaine étape. Tant que je serai en forme, je vais continuer à m’entraîner!»

 

Michèle en bref

• Elle a trois enfants: deux filles de 30 et de 22 ans et un garçon de 29 ans.

• Titulaire d’une maîtrise en technologies de l’information et d’un diplôme de troisième cycle en gestion, elle a occupé divers postes de gestionnaire au cours de sa carrière.

• À la retraite depuis 2019, elle siège aujourd’hui aux conseils d’administration de la Caisse Desjardins du Haut-Richelieu, du CAAP Montérégie et d’Agricultrices du Québec, tout en étant chargée de cours au département des systèmes d’information et méthodes quantitatives de gestion, à l’Université de Sherbrooke.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Poupou et nous

Vidéos