Trois approches pour paraître plus jeune

Trois approches pour paraître plus jeune

Par Frédérique Laliberté

Crédit photo: iStockphoto.com

La chirurgie

Le lifting, aussi appelé facelift ou redrapage, est une opération qui touche le bas du visage, des yeux jusqu’au cou. Si la peau du cou ne nécessite pas de redrapage, on parle plutôt d’un minilift, chirurgie qui consiste à remonter les joues et à amoindrir les plis nasogéniens. Quant au lifting frontal, ou lift des sourcils, il implique un soulèvement des sourcils qui, en vieillissant, s’affaissent latéralement.

«Pour un lifting, l’incision débute sur la ligne des cheveux, à la hauteur de la tempe, pour se poursuivre derrière l’oreille (s’il s’agit d’un minilift) ou plus loin dans le cuir chevelu, vers la nuque (pour un lifting complet). Une fois la peau soulevée, on la tend et on tire les muscles au besoin, notamment pour remonter les pommettes. On coupe l’excédent de peau et de muscles avant de refermer le tout», explique le Dr Ezat Hashim, chirurgien plasticien à la Clinique de chirurgie plastique de Montréal .

L’effet d’un lifting se voit de quatre à six semaines après la chirurgie, si la convalescence se passe bien. Bien que tout dépende de plusieurs facteurs, le résultat final dure en général une dizaine d’années.

Infections, saignements et enflure font partie des risques encourus après une telle chirurgie. Les infections, plutôt rares, surviennent dans moins de 1% des cas. Pour éviter les saignements, on s’assure que la pression artérielle du patient est bien contrôlée. Aussi, on évite l’alcool et tout médicament pouvant éclaircir le sang (Aspirine, Advil, anti-inflammatoire, etc.) de deux à trois semaines avant et après l’opération. Quant à l’enflure, elle sera évitée si on laisse le temps à la peau de se réparer. Il est primordial que dans les 10 jours suivant l’opération, les activités demeurent minimales.

La cigarette diminue le pourcentage d’oxygène dans la peau, ce qui affecte la circulation sanguine. Or, lorsque la peau est soulevée durant la chirurgie, les vaisseaux sanguins doivent pouvoir poursuivre leur chemin afin de la nourrir. Il est donc primordial que le tabac soit éliminé cinq semaines avant et après la chirurgie.

Ce genre d’opération devrait toujours être pratiqué par un médecin traitant qui porte les titres de chirurgien et de plasticien. Pour de plus amples informations sur cette pratique médicale, visitez le site de la Société canadienne des chirurgiens plasticiens et le site de l’Association des spécialistes en chirurgie plastique et esthétique du Québec.

Un lifting complet coûte plus de 10000$.

Acupuncture

Aiguilles et aimants

L’histoire familiale d’Aculifting débute au milieu des années 1990 dans le sous-sol d’une maison de Saint-Lambert, là où Pauline Dionne-Simard, infirmière de formation et acupunctrice depuis une quinzaine d’années, prodigue des soins d’acupuncture esthétique et de magnétothérapie. En voyant les résultats étonnants de cette combinaison aiguilles-aimants, l’idée lui vient de proposer un masque fait sur mesure qui poursuivrait le travail à la maison. Il existait déjà des masques du genre, mais ceux-ci n’étant pas adaptés à la morphologie de chacun, le travail des aimants se révélait moins efficace.

C’est ainsi qu’en 2006, après des années de recherche, d’analyse et de formation, sa fille Marie-Josèphe et son conjoint Pierre St-Cyr proposent le masque Aculifting. Après la prise d’empreinte du visage et la réalisation d’un moulage de plâtre, le masque de plastique rigide transparent prend forme grâce à sept heures de confection à la main. Il contient un maximum de 40 aimants, tous placés selon les besoins personnels.

Cette innovation québécoise brevetée, qui gagne de plus en plus en popularité au Québec, aux États-Unis et, depuis peu, en France, propose une approche globale qui se décline en trois volets.

Soin d’acupuncture esthétique: un soin de 90 à 120 minutes qui traite le corps, les organes internes et le visage. «Aux États-Unis, il se fait des applications locales, explique Marie- Josèphe Simard. On pique une aiguille directement dans la ride. L’approche de Pauline accueille plutôt le corps dans sa totalité.» La combinaison des aiguilles et des aimants permet de faire circuler l’énergie. Après une séance, la peau est rosée et plus tendue.

Coût: environ 150$. Offert chez plus de 50 acupuncteurs au Québec.

Soin énergisant anti-âge: ce soin de 60 à 90 minutes sans aiguille offert par des esthéticiennes formées par Aculifting stimule l’énergie, redonne de l’éclat au teint et tonifie les muscles du visage en combinant digitopuncture et magnétothérapie. On masse les méridiens pour monter l’énergie au visage; on stimule les tendino-musculaires à l’aide d’appareils électromagnétiques; on place des aimants sur des points précis du visage pour revitaliser la peau et améliorer sa texture; on procède au tuina, un massage chinois qui encourage le drainage lymphatique, équilibre l’énergie vitale, oxygène et régénère le collagène.

Coût: à partir de 75$. Offert dans plus de 25 instituts et spas.

Masque: le champ magnétique des aimants active la circulation de l’énergie et du sang. Du coup, la texture de la peau est nettement plus belle et l’élasticité accrue. «Il n’élimine pas les rides ni ne remplit la peau comme un injectable. Le masque travaille sur les tendino-musculaires responsables du maintien du visage. Le pôle de l’aimant qui est utilisé par la technique Aculifting amène un effet apaisant, d’où une détente des traits», précise Marie-Josèphe Simard. Le masque (accompagné d’aimants placés aux chevilles et aux poignets pour créer un circuit d’énergie) doit être porté au moins 30 minutes par jour.

Coût: environ 1 250 $, bon pour la vie. Offert dans tous les instituts certifiés Aculifting.

On peut opter seulement pour les soins, ou encore choisir le masque. Pour des résultats optimaux, on suggère toutefois de débuter le traitement par quatre soins (acupuncture ou esthétique) hebdomadaires, en plus du port du masque quotidiennement. Par la suite, un soin aux changements de saison est recommandé.

L’auteure de ces lignes a testé les trois volets Aculifting et les résultats l’ont grandement impressionnée. Et en toute honnêteté, le port du masque à la maison est devenu une dépendance! Info et adresses des acupuncteurs et instituts certifiés: 1 866 916-6161 et www.aculifting.com

Un injectable qui vient de soi

Les injections

Une nouvelle génération d’injectable fait son entrée sur le marché des soins médico-esthétiques, une méthode qui plaira à ceux et celles qui craignent l’injection de substances synthétiques ou de produits issus d’animaux tel le collagène bovin ou porcin. Commercialisé sous le nom de Selphyl, cet injectable complètement naturel est fabriqué à partir du sang de chaque patient. «Après un petit prélèvement de sang (5 à 10 ml), on centrifuge le plasma des cellules sanguines, les globules blancs et rouges, pour ne conserver que les plaquettes. On fabrique ainsi une nouvelle matrice de fibrine riche en plaquettes qui, une fois injectée, libère des facteurs de croissance. Ces derniers favori- sent la guérison et la régénération de la peau et entraînent la croissance des cellules, entre autres les fibroblastes, à l’origine de la production de collagène. Il s’agit donc d’une régénération naturelle des tissus, au lieu d’être une régénération induite par d’autres types de produits synthétiques», explique la Dre Louise Gauthier, du Centre de médecine esthétique de Boucherville.

On emploie Selphyl sur pratiquement tout le visage (pommettes, yeux, cou) pour restructurer le visage et donner du volume. Seules les lèvres ne peuvent être traitées, notamment parce qu’il s’agit d’un tissu très mobile. En outre, la chirurgienne souligne que le produit s’avère efficace pour traiter les cicatrices d’acné ou de chirurgies antérieures, et même les vergetures.

Cette technique est certes nouvelle en Amérique du Nord à des fins esthétiques, mais elle a fait ses preuves depuis bien des années puisqu’on l’utilise dans d’autres domaines médicaux tels que la médecine sportive et l’orthopédie. L’intervention dure une vingtaine de minutes et devrait toujours être pratiquée par un médecin. Les résultats apparaissent de 4 à 6 semaines après le traitement et les effets perdurent de 9 à 18 mois. Les risques de rougeurs et d’enflure sont minimes. Il y a également très peu de risques de réaction allergique chez un patient puisque la substance injectée contient ses propres cellules.

Il faut compter de 1000$ à 1500$ par traitement. Pour connaître les médecins qui pratiquent les interventions avec Selphyl, composez le 1 877 222-0801.

 *Notez que tous les prix mentionnés dans cet article le sont à titre indicatif seulement. Ils peuvent varier selon le spécialiste consulté et le travail demandé.

Mise à jour: mars 2011

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos