Réussir sa coloration maison

Réussir sa coloration maison

Par Frédérique Laliberté

Crédit photo: iStockphoto.com

Coloration maison: trouver la bonne nuance

Pour réussir sa coloration maison, il faut trouver la nuance qui s’harmonise le mieux avec la pigmentation de la peau. «Les blondes au teint olive seront avantagées par des tons chauds, car le rouge de la couleur et le vert de la peau sont complémentaires. Pour les brunes au teint pâle, on évite les teintes cuivrées ou rousses qui viendraient durcir les traits», explique Denis Binet, coloriste conseiller pour Clairol. Camil, propriétaire de Camil Coloriste, surnommé le roi de la coloration à Montréal, souligne l’importance d’être inventif.

Bien évidemment, ça ne veut pas dire d’avoir une tête qui oscille entre le brun et le vert ou entre le blond et le rosé! «Je mélange des couleurs opposées, du cendré et du doré par exemple. Et surtout, je n’utilise pas de décolorants trop puissants au départ afin de pouvoir varier la nuance en cours de pose», résume celui dont les mérites ont été maintes fois vantés par l’animatrice Dominique Bertrand.

La coloration maison ton sur ton

Votre crinière est peu ou pas garnie de cheveux gris? La coloration maison ton sur ton lui donnera un coup d’éclat. Contenant très peu de peroxyde et pas d’ammoniaque, elle est douce, mais réussit toutefois à couvrir jusqu’à 70% du gris. Les formules ne modifient pas la teinte des cheveux, mais les enveloppent d’un voile de couleur grâce aux pigments colorés. On ne peut s’attendre à de gros changements puisque la coloration semi-permanente ne peut éclaircir ou foncer de façon importante la couleur naturelle. Elle disparaît progressivement après environ 25 shampooings.

La coloration maison des mèches

Les mèches se révèlent de bonnes alliées pour apporter punch et luminosité. Les têtes blondes seront choyées par les mèches claires qui masquent à merveille les cheveux blancs. Les chevelures foncées avec beaucoup de cheveux gris auront par contre intérêt à être d’abord colorées puis ensuite balayées des mèches.

Bien que les processus d’application soient généralement simples (brosse, pinceau, bonnet troué), l’exercice est relativement périlleux parce qu’il faut espacer judicieusement chaque mèche (trop rapprochées, elles n’apportent pas le punch espéré; trop espacées, on ne les voit pas), et suivre le mouvement de la coupe. Deux conseils: invitez une amie pour vous aider, surtout pour l’arrière de la tête, et optez pour des nuances proches de votre couleur de base.

La coloration maison permanente

Pour masquer les fils argent ou pour obtenir un changement majeur, optez pour la coloration permanente. Elle pénètre à l’intérieur de la tige capillaire et la colore uniformément. On peut donc pâlir ou foncer les cheveux sans problème.

Le principal inconvénient de ce genre de coloration, c’est la fichue repousse... La couleur ne s’effaçant pas au lavage, il faut donc refaire la coloration aux quatre à six semaines.

Coloration maison: conseils et entretien

Comment effacer les repousses 

Même si une coloration reste belle jusqu’à six semaines, les repousses, elles, peuvent parfois jouer de vilains tours. Afin d’éviter de refaire une coloration complète trop rapidement, on suggère l’emploi d’un kit spécialement conçu pour retoucher les racines. Il efface les repousses, masque les cheveux blancs et se fond à merveille au reste de la chevelure.

Entretenir la coloration maison

Une fois votre tête transformée, rien de mieux que des soins spécialement conçus pour les cheveux colorés. Ils nourrissent la fibre capillaire grâce à des ingrédients actifs qui protègent et permettent de reconstruire la tige capillaire tout en scellant la couleur. Plusieurs contiennent également des filtres UV, une protection supplémentaire contre l’affadissement de la couleur.

Conseils pour réussir sa coloration maison

Il est toujours agréable de se faire dorloter par un coiffeur. Sa connaissance des produits l’entraîne à employer différents niveaux d’oxydation selon qu’il colore les racines ou les pointes, et il sait adapter le temps de pose en fonction de la porosité des cheveux. De plus, un coiffeur saura vous suggérer des couleurs que vous n’auriez peut-être jamais considérées vous-même.

Mais les visites régulières chez le coiffeur ne sont pas adaptées à tous les budgets. Heureusement, les technologies se développent et se raffinent, et l’on trouve maintenant des produits performants en magasin. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, Eric Del Monaco, artiste coiffeur et coloriste officiel pour L’Oréal Paris, livre ses trois règles d’or pour bien réussir sa coloration maison.

1. Choisir la bonne nuance

Pour ce faire, on se fie aux chartes de couleurs (avant/après) fournies sur les boîtes. Attention: comme point de départ, on doit considérer la couleur actuelle des cheveux, qu’elle soit naturelle ou non.

2. Être réaliste

On évite les extrêmes et l’on choisit plutôt un ou deux tons plus clairs ou plus foncés.

3. Lire les instructions et respecter le temps de pose

Un temps de pose plus court peut entraîner une couleur qui manque d’éclat. À l’opposé, laisser plus longtemps la solution n’entraînera pas une plus belle couleur, et les cheveux gris ne seront pas davantage couverts. En outre, plus le produit reste longtemps dans les cheveux, plus ces derniers risquent d’être asséchés.

Si, malgré tout, votre coloration maison ton sur ton n’est pas exactement celle escomptée, il suffit de laver les cheveux à une fréquence plus rapprochée. Les shampooings permettent à la couleur de s’estomper.

Si vous ratez une coloration maison permanente, vous pouvez la refaire (à la condition que les cheveux soient en bon état) avec une nuance plus foncée pour masquer les reflets indésirables. Nous privilégions toutefois la visite chez un expert, qui saura mieux que quiconque sauver votre tête!

Mise à jour: octobre 2010
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos