Maquillage: palette en fête

Maquillage: palette en fête

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Marc-Antoine Charlebois

Des célébrations en vue? On en profite pour mettre à jour notre trousse et nos techniques de maquillage. Un seul objectif: resplendir de mille feux!

 

La saison s’annonce plus festive que l’année dernière… et c’est tant mieux: quel bonheur de pouvoir (enfin!) se réunir avec ceux qu’on aime et rattraper le temps perdu! Réunions de famille, soirées entre amis et partys de bureau sont inscrits à l’agenda. Si on a délaissé un peu nos fards ces derniers mois, c’est l’occasion de redécouvrir le plaisir de se maquiller, un peu ou beaucoup, selon nos envies. «La grosse tendance en ce moment est à la diversité, estime Alexia Baillargeon, maquilleuse-coiffeuse professionnelle et propriétaire du salon de beauté Au Studio, à Montréal. On mise sur un look qui viendra souligner notre personnalité.» La stratégie? Renflouer notre trousse de produits actuels et aiguiser nos connaissances en matière d’application. Aperçu des tendances et conseils de pros.

 

MES OUTILS

Allô, les hybrides!

Les produits de maquillage comportant des ingrédients de soin continuent de gagner en popularité. «Dans la dernière année, les gens ont redécouvert le fait de ne rien porter sur le teint, donc on apprécie davantage les textures plus près des soins de la peau», confirme David Vincent, artiste maquilleur chez Lise Watier. On mise sur des crèmes teintées, des fonds de teint, des fards à joues liquides ou en crème et des baumes à lèvres aux textures confortables, avec des ingrédients comme l’acide hyaluronique, le collagène ou les extraits de plantes.

Teint lift anti-rides, de Lise Watier (48 $).

Crème de lait teintée éclat & soin Milky Boost Cream, de Clarins (48 $).

Fard à joues liquide Bionic, de Milk Makeup (27 $).

Baume à lèvres brillant, de Quo Beauty (12 $).

 

Une ode à la lumière

«Contrairement aux dernières années, où on a vu des teints très structurés au moyen du contouring et des points de lumière, le look actuel est un peu plus dosé», observe Alexia Baillargeon. Ce qu’on recherche: un teint éclatant et plutôt naturel. On troque donc notre illuminateur poudre ultra chatoyant contre une base illuminatrice, qu’on posera avant notre fond de teint. «J’aime appliquer une base de lumière sur les joues, les tempes et une touche sur le menton pour donner plus de volume à ces zones du visage et créer un teint lumineux», poursuit l’experte.

Si on préfère ajouter des points de lumière après notre fond de teint, on le fait à l’aide d’un illuminateur crème plutôt qu’une poudre très nacrée. «Un fard à joues en crème ou en liquide viendra aussi automatiquement chercher une certaine luminosité au niveau de la peau sans avoir recours à d’autres produits.»

Soin de la peau et base de maquillage PhotoReady PrimePlus Éclat + Correcteur de teint, de Revlon (18,99 $).

Illuminateur crème, de Minori (40 $).

Fard à joues en crème fondant Stay Vulnerable, de Rare Beauty (37 $).

Touche d’éclat facile Glowgasm, de Charlotte Tilbury (50 $).

 

Magnifique monochrome

Pour un maquillage naturel et frais, on applique une même nuance (ou bien des produits de nuances similaires) sur nos yeux, nos joues et nos lèvres. «Je conseillerais d’opter pour des teintes rosées ou corail, ou encore une nuance bronzée, selon notre carnation», recommande Alexia Baillargeon. Par contre, si on choisit une couleur plus bronzée, on exclut la lèvre du trio pour conserver un look d’apparence naturelle.

La couleur à l’honneur. Les yeux ayant pris toute la place au niveau du maquillage ces derniers temps (port du masque oblige!), «on dirait qu’on a exploré toutes les options, que ce soit un peu, beaucoup ou pas du tout d’eye-liner, des ombres à paupières pailletées ou mates, neutres ou colorées, remarque David Vincent. Plusieurs tendances cohabitent.» Qu’on adopte un look relativement monochrome ou très coloré, «mélanger les finis et textures en juxtaposant des fards mats à des plus satinés, voire pailletés, ajoutera de la dimension au résultat final.»

Pour rendre notre maquillage des yeux plus coloré, on peut simplement opter pour un crayon ou un traceur liquide de couleur plus vive et le juxtaposer à notre trait basique brun ou noir. «On peut aussi appliquer un fard à paupières coloré par-dessus notre trait d’eye-liner conventionnel, sur tout le tracé ou juste sur la partie près du coin extérieur de l’œil, par exemple», suggère David Vincent. L’idée: s’amuser et égayer notre look!

Palette d’ombres à paupières Ultimate, de NYX Professional Makeup (24 $).

Fard à paupières en bâton Caviar, de Laura Mercier (38 $).

Mascara Ultimate Power Volume, de Marcelle (12,95 $).

 

Le smoky réinventé

«Le smoky eye classique est de retour», annonce Alexia Baillargeon. On ose les teintes de noir, de gris et de brun dans un fini mat. Pour une variation intéressante et un peu moins intense, on utilise un fard marine, plus doux que le noir. Ou on mise sur le bourgogne, élégant et festif. Et en touche finale, un mascara de la même couleur que notre ombre à paupières!

Les sourcils bien mis. Selon David Vincent, le sourcil du moment est faussement ébouriffé, «brossé vers le haut ou gardé un peu broussailleux, sans être parfaitement lissé». Naturel mais soigné, en somme. On peut utiliser un produit pour combler les vides et créer un effet un peu plus marqué. «Le sourcil n’est pas à négliger, car s’il est bien défini, il apporte un effet rajeuni, éveillé et agrandi au regard.» Un gel à sourcils translucide aidera à donner un peu de volume à nos sourcils et à les fixer, tandis qu’une formule teintée «permettra en plus de colorer les poils plus blancs, gris ou affinés».

Crayon à sourcils en gel Mad Eyes, de Guerlain (52 $).

Gel à sourcils volumisant Brow Artist Plump & Set, de L’Oréal Paris (22,99 $).

 

Le retour des lèvres colorées

Indémodable, le rouge à lèvres rouge revient en force une fois de plus. Soit on adopte le rouge pompier pour être pile-poil dans la tendance, soit, selon notre teinte de peau, «on peut aller chercher un rouge plus orangé, ou tirant sur le framboise», précise Alexia Baillargeon. Si on opte pour un maquillage des yeux très chargé ou coloré, ajoute-t-elle, une bouche plus nude sera le complément idéal. «Pas nécessairement très beige comme on a vu au début des années 2000. On parle ici de plutôt venir rehausser la couleur naturelle de nos lèvres, qu’elle soit plus rosée ou plus brune.» Selon David Vincent, les gloss sont de leur côté prisés pour leur confort, leur côté hydratant et leur fini lumineux.

Rouge à lèvres hydratant mat et doux Power Move, de Bite Beauty (37 $).

Crayon à lèvres InkDuo - Base + ligneur, de Shiseido (34 $).

Brillant à lèvres BigShow, d’Annabelle (9,95 $).

 

Les cheveux dans le vent

En rafale, Alexia Baillargeon nous résume les tendances capillaires du moment: «Au niveau de la couleur, le cuivré est populaire: le roux, les bruns chauds, le blond avec une touche cuivrée et le strawberry blond, par exemple. Du côté des coupes, le carré au niveau des épaules a la cote, pleine longueur ou avec une petite frange rideau assez longue pour qu’on puisse la placer derrière les oreilles. Et dans les coiffures, le chignon bas au milieu de la tête remporte la palme de l’élégance. On peut lui ajouter une raie au centre, un cerceau ou une pince assortie à nos vêtements.»

Styler à vapeur SteamPod 3.0, de L’Oréal Professionnel (350 $).

 

MES TECHNIQUES

Nos deux experts nous dévoilent comment mettre nos traits en valeur.

 

Pour un teint lumineux

On commence par faire notre routine de soins de la peau, en misant sur l’hydratation et en évitant les produits «plutôt riches à base d’huile ou de beurre de karité, par exemple, qui pourraient faire glisser notre maquillage du teint», préconise Alexia Baillargeon. Ensuite, on applique une base illuminatrice et on poursuit avec notre fond de teint. Elle recommande de miser sur une formule sans huile (la mention figurera sur l’emballage) afin d’obtenir une meilleure tenue.

Pour sa part, David Vincent suggère d’utiliser «en fines couches une succession de plusieurs produits, que ce soit une base de maquillage, un fond de teint, un correcteur ou un cache-cernes, une poudre bronzante, une poudre libre, un illuminateur ou un fard à joues, pour assurer une meilleure tenue». Appliquer nos produits à l’aide d’un pinceau adapté peut faciliter la tâche. En cas de masque à porter, il préconise aussi l’application d’un léger voile de poudre pour éviter le contact direct du tissu avec notre fond de teint.

 

Pour ouvrir le regard

Si on veut faire ressortir nos yeux, on doit leur apporter de la lumière. Ainsi, on créera l’impression d’un œil plus ouvert. «On peut mettre une touche de lumière sous le point le plus haut de l’arche du sourcil ainsi qu’au centre de la paupière mobile pour accentuer la zone et donner l’impression d’un œil agrandi», dit David Vincent.

Alexia Baillargeon conseille d’appliquer un crayon beige sur la muqueuse de la paupière inférieure. «Cela vient ouvrir le regard, dédramatiser un œil smoky ou ajouter de l’éclat à un look plus naturel.» Pour éviter d’attirer l’attention sur nos rides ou ridules, on garde la main très légère avec notre poudre visage près du coin externe de l’œil.

 

Pour des sourcils naturels et définis

Le plus simple est d’adopter le gel à sourcils, qui peut aussi s’utiliser en combinaison avec d’autres produits. «Si on a une asymétrie ou si notre sourcil manque de longueur, on commence par appliquer un crayon ou une poudre, puis on poursuit en brossant nos poils vers le haut avec un gel pour ajouter du volume et fixer le tout», conseille David Vincent.

 

Pour repulper les lèvres et éviter que le rouge à lèvres ne file

«Les couleurs claires donnent davantage une impression de volume que les couleurs plus foncées, et il en va de même pour les nuances qui réfléchissent la lumière», avance David Vincent. On préfère donc les textures plutôt lustrées au fini mat ou poudreux. L’artiste maquilleur suggère aussi d’ajouter une touche plus claire au centre des lèvres: «On dépose au centre de la lèvre inférieure un rouge à lèvres d’une nuance plus claire pour la mettre de l’avant ou une touche de cache-cernes, appliqué avant ou après le rouge à lèvres selon l’intensité de la lumière désirée.»

Et on n’oublie pas le crayon contour des lèvres! «Il créera une barrière et évitera que notre rouge à lèvres ne file dans les petits sillons.» La nuance du traceur peut être très naturelle et proche de la couleur de notre carnation: on cherche tout simplement à redéfinir la forme de la bouche avant l’application du rouge à lèvres.

 

Pour vous inspirer, voici les coulisses de notre séance photo en studio pour la section mode du magazine Bel Âge de décembre 2021!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos